Quel sont Les 3 piliers du développement durable ?

Les 3 piliers du développement durable et du cycle de vie pour l’extrême pauvreté sont les dimensions sociale, économique et environnementale. Ces 3 piliers sont étroitement liés et doivent être pris en compte de manière intégrée pour permettre un développement durable.

Après les deux guerres mondiales, à la fin des Trente Glorieuses en Europe, apparaissent les conséquences de la croissance économique : pollutions dénoncées par R. Carson, dan sun livre choc Le Printemps silencieux, première crise pétrolière. La catastrophe de Tchernobyl, en 1986, pose la question des risques liés à l’énergie nucléaire.

En outre, grâce aux satellites envoyés dans l’espace, le caractère fini de la planète Terre apparaît et la notion de « crise globale » dont les sociétés sont responsables voit le jour.

Quelle est la définition du développement durable RSE

Développement : action ou processus consistant à se développer ; croissance; progrès.

Développement durable : développement qui répond aux besoins d’aujourd’hui sans remettre en question la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

Le concept de développement durable a été introduit en 1987 par un rapport présidé par Gro Harlem Brundtland. Il peut être résumé comme une politique de développement qui améliore les conditions de vie de la génération actuelle sans dégrader celles des générations futures. Cela nécessite un ensemble de bonnes pratiques qui doivent être respectées à tous les niveaux : mondial, Union européenne, France et, enfin, collectivités locales. En France, la loi Grenelle fixe les engagements pris en faveur du développement durable, qui s’articulent autour de trois piliers fondamentaux.

Le concept de mise en place d’un développement durable repose sur quatre principes fondamentaux : la responsabilité, la solidarité, la participation et la précaution.

En adhérant à ces principes, les individus et les organisations peuvent œuvrer à la création d’un monde meilleur pour les générations actuelles et futures.

Le développement durable a trouvé de nombreuses appellations dérivées : développement responsable, Démarche RSE ou responsabilité sociale, voire sociétale, des entreprises.

L’expression « développement durable » est la traduction la plus courante (elle apparait pour la première fois dans le rapport Brundtlanddans en 1987 traduit en français) de sustainable development.

Qu’est-ce, au fond, que la RSE ?

C’est « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes », indique le Livre vert Promouvoir un cadre européen pour la responsabilité sociale des entreprises, publié en 2001 par la Commission européenne.

Quels sont les Principaux objectifs du développement durable ?

Les principaux objectifs du développement durable sont les suivants: éliminer la pauvreté, assurer l’éducation pour tous, promouvoir l’égalité des sexes, améliorer la santé et le bien-être, garantir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, encourager les énergies renouvelables, promouvoir la croissance économique durable, réduire les inégalités, protéger la biodiversité et les écosystèmes, et lutter contre le changement climatique.

En outre, le développement durable vise à la protection de la Terre et de son environnement, ce qui fait qu’il est parfois perçu comme une fin en soi. Ce but est l’un des objectifs ultimes recherchés par le développement durable, qui cherche à équilibrer les facteurs économiques, sociaux et environnementaux afin d’assurer un avenir meilleur pour tous.

Ces objectifs ont été adoptés par les Nations Unies en 2015 dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

 Cliquer ici pour télécharger la présentation succincte de chacun des dix-sept ODD.

Quel sont Les trois 3 piliers du développement durable ?

Après le sommet de Rio de Janeiro en 1992, et pour la majorité des chercheurs impliqués dans les questions environnementales, la réflexion ne pouvait se limiter au couple économie-environnement et devait inclure les réalités sociales. Il s’agissait là d’une position éthique et méthodologique.

Mais, dans un contexte de diffusion de l’idée que le capital artificiel et le « capital » naturel seraient substituables, une proposition méthodologique s’est transformée en pseudo-réalité : le développement durable serait constitué de trois axes : environnemental, économique et social.

Pour les besoins présents sont, le développement durable est basé sur trois piliers fondamentaux. Ces trois piliers du développement durable sont la protection de l’environnement, le développement économique et la justice sociale.

Les actions concrètes visant à soutenir ces piliers comprennent la mise en œuvre de politiques et de pratiques qui réduisent les émissions de carbone et protègent les ressources naturelles, la promotion de pratiques commerciales durables et l’investissement dans les énergies renouvelables, ainsi que la défense de pratiques de travail équitables et de l’égalité sociale.

En donnant la priorité à ces piliers, nous pouvons œuvrer à un avenir plus durable et plus équitable pour tous.

Le Développement Durable Est Basé Sur Trois Piliers Fondamentaux

Qu’est-ce que le pilier économique ?

Le pilier économique : atteindre la croissance économique tout en préservant l’environnement

Le pilier économique du développement durable vise à atteindre une croissance économique durable tout en minimisant les impacts négatifs sur l’environnement. Le développement économique devrait être réalisé de manière durable, en utilisant des technologies et des pratiques respectueuses de l’environnement pour minimiser les émissions de gaz à effet de serre, la pollution et la consommation de ressources naturelles.

En outre, il est important que la croissance économique soit inclusive et qu’elle profite à tous les membres de la société. Les gouvernements et les entreprises peuvent travailler ensemble pour créer des emplois et réduire la pauvreté, tout en protégeant l’environnement.

Qu’est-ce que le pilier social ?

Le pilier social : promouvoir l’équité sociale et l’inclusion tout en assurant le développement durable

L’un des aspects du développement durable est le pilier social, qui comprend la promotion des produits locaux par le biais de commerces de proximité qui privilégient les chaînes d’approvisionnement courtes afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées au transport.

Il vise à promouvoir l’équité sociale et l’inclusion, tout en assurant un développement durable. Cela signifie que toutes les personnes doivent avoir accès à des services de base tels que l’éducation, la santé et l’eau potable, ainsi qu’à des opportunités économiques et sociales.

Les gouvernements peuvent travailler à améliorer les conditions de travail des employés (inégalités sociales, salariales, etc.) et à créer des emplois durables, tandis que les entreprises peuvent contribuer à la promotion de l’équité sociale en offrant des emplois décents, et en respectant les droits des travailleurs.

Qu’est-ce que le pilier environnemental ?

Le pilier environnemental : gérer les ressources naturelles de manière durable pour préserver l’environnement

Le pilier environnemental du développement durable vise à gérer et éviter l’épuisement des ressources naturelles de manière durable, afin de préserver l’environnement pour les générations futures.

Cela implique la gestion responsable des écosystèmes, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des déchets, la protection de la biodiversité et la conservation des ressources naturelles telles que l’eau et les forêts. Il vise à protéger les écosystèmes en encadrant les activités humaines pour qu’elles soient en harmonie avec la nature. Il s’agit de préserver et même de restaurer les écosystèmes pour assurer un avenir durable pour les générations futures.

Aux trois piliers du développement durable (économie, société, environnement) S’ajoute un lien transversal, indispensable à la définition et la mise en œuvre des politiques et d’actions relatives au développement durable : la gouvernance.

La gouvernance consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus…) au processus de décision. La gouvernance est une forme de démocratie participative.

On peut considérer que les objectifs se partagent entre trois grandes catégories :

  1. Ceux qui sont à traiter à l’échelle de la planète : rapports entre nations, individus, générations ;
  2. Ceux qui relèvent des autorités publiques dans chaque grande zone économique (Union européenne, Amérique latine, Asie…), à travers les réseaux territoriaux par exemple ;
  3. Ceux qui relèvent de la responsabilité des entreprises. 

Quels sont les 4 principes fondamentaux – piliers du développement durable ?

La durabilité humaine

La durabilité humaine vise à maintenir et à améliorer le capital humain de la société. Les investissements dans les systèmes de santé et d’éducation, l’accès aux services, la nutrition, les connaissances et les compétences sont autant de programmes relevant de la durabilité humaine.

Les ressources naturelles et les espaces disponibles sont limités et il est nécessaire d’équilibrer une croissance continue avec des améliorations de la santé et la réalisation du bien-être économique pour tous.

Dans le contexte des affaires, une organisation se considérera comme un membre de la société et promouvra des valeurs commerciales qui respectent le capital humain. La durabilité humaine se concentre sur l’importance de toute personne directement ou indirectement impliquée dans la fabrication de produits, ou la fourniture de services ou de parties prenantes plus larges (le capital humain de l’organisation) (Benn et al., 2014).

Durabilité sociale

La durabilité sociale vise à préserver le capital social en investissant et en créant des services qui constituent le cadre de notre société. Le concept tient compte d’une vision plus large du monde en relation avec les communautés, les cultures et la mondialisation. Il signifie préserver les générations futures et reconnaître que ce que nous faisons peut avoir un impact sur les autres et sur le monde.

La durabilité sociale se concentre sur le maintien et l’amélioration de la qualité sociale avec des concepts tels que la cohésion, la réciprocité et l’honnêteté et l’importance des relations entre les personnes. Elle peut être encouragée et soutenue par des lois, des informations et des idées partagées d’égalité et de droits. La durabilité sociale intègre l’idée de développement durable telle que définie par les objectifs de développement durable des Nations unies.

Le principe du développement durable concerne l’amélioration sociale et économique qui protège l’environnement et soutient l’égalité, et donc l’économie et la société et le système écologique sont mutuellement dépendants (Diesendorf, 2000).

Durabilité économique

La durabilité économique exige qu’une entreprise ou un pays utilise ses ressources de manière efficace et responsable afin de pouvoir fonctionner de manière durable et de produire constamment un bénéfice opérationnel. Sans bénéfice opérationnel, une entreprise ne peut pas maintenir ses activités. Si elle n’agit pas de manière responsable et n’utilise pas ses ressources de manière efficace, une entreprise ne sera pas en mesure de poursuivre ses activités à long terme.

Durabilité environnementale

La durabilité environnementale signifie que nous vivons dans les limites de nos ressources naturelles. Pour vivre dans un environnement véritablement durable, nous devons nous assurer que nous consommons nos ressources naturelles, telles que les matériaux, les combustibles énergétiques, la terre, l’eau, etc. à un rythme soutenable.

Certaines ressources sont plus abondantes que d’autres et nous devons donc tenir compte de la rareté des matériaux, des dommages causés à l’environnement par l’extraction de ces matériaux et de la possibilité de conserver la ressource dans le cadre des principes de l’économie circulaire.

Nous devons aspirer à un bilan carbone net nul, puis aller au-delà afin d’atteindre des principes positifs pour le climat. La durabilité environnementale ne doit pas être confondue avec la durabilité totale, qui doit également équilibrer les facteurs économiques et sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Logiciel de Gestion de la Qualité

× Logiciel de Gestion de la Qualité

Retour en haut