Le mind mapping pour bien Organiser vos idées

Mind Mapping : Apprenez À Créer Des Cartes Mentales Efficaces

Le Mind Mapping est une technique de prise de notes visuelle qui permet de structurer des idées et des informations. Cette méthode est très couramment utilisée pour améliorer les capacités de mémorisation et de résolution de problèmes. Elle se compose généralement d’un schéma ou d’un diagramme construit autour d’un mot-clé central, avec des branches reliant des idées associées à ce mot-clé.

Qu’est-ce que c’est – Définition ?

Le mind mapping est une technique graphique qui permet d’organiser les idées. Elle a été mise au point par le psychologue Tony Buzan dans les années 1970. Le mind mapping donne naissance à des mind maps. En français, le terme mind map est traduit de plusieurs façons :

• carte mentale ;
• schéma ou carte heuristique ;
• topogramme ;
• arbre d’idées.

Pourquoi utiliser le mind mapping ?

Tony Buzan souligne la méthodologie du Mind mapping dans l’un de ses premiers livres « Use both sides of your brain ». Le principe de base de la cartographie mentale est celui de
répondre à une lacune des processus linéaire que l’on nous pousse à apprendre, que ce soit en rédigeant des textes ou faisant de l’analyse : la structure linéaire est souvent liée à la
rigueur et la clarté.

Cette manière linéaire de fonctionner a plusieurs défauts :

  • Noyer les mots clés.
  • Empêche le cerveau de faire des associations efficaces entre les concepts clés.
  • Difficile à s’en souvenir.
  • Perte de temps du fait du besoin de structure et de relecture.
  • Empêche l’expression créative du cerveau.
  • Création artificielle d’un début et d’une fin ce qui empêche la création incrémentielle plus proche du cerveau.

Comment fonctionne le mind mapping ?

Le fonctionnement intrinsèque du mind mapping est souligné par le titre du livre de Buzan : l’utilisation de la partie non exploitée du cerveau. Ainsi la carte mentale permet de connecter la partie gauche (logique) à la partie droite (intuitive, créative) du cerveau afin d’exploiter une plus grande partie du cerveau.

Buzan a définit clairement les « lois du mind mapping » dans le chapitre 7 de son livre.

1. Commencer au centre avec un graphique coloré.
2. Utiliser images et graphiques à travers la carte mentale.
3. Le travail devrait être imprimé.
4. Les mots devraient être sur les lignes et chaque ligne devrait être liée à une autre ligne.
5. Les mots devraient être écrits de manière « unitaire », soit chaque mot écrit de manière indépendante et reliée aux autres par les lignes.
6. Utiliser des couleurs pour améliorer la mémorisation, satisfaire les yeux et stimuler le cortex droit du cerveau.
7. Le cerveau devrait être laissé « libre » autant que possible. On réfléchit probablement plus rapidement que l’on écrit.


On peut aussi y rajouter des codes de couleurs, des formes géométriques, ou des codes écrits (astérisques, points d’exclamations, interrogations, croix etc.… pour faire des liens dans d’autres dimensions comme un autre ordre d’importance, une priorité, une appartenance à une catégorie transversale etc.… 

Comment construire une Carte mentale avec le mind map ?

Les conseils à suivre pour bâtir une carte mentale sont assez simples :

• Placez votre feuille au format paysage.
• Commencez au centre. Il représentera le thème principal de votre carte.
• Tracez les branches principales puis les branches secondaires.
• Connectez les idées entre elles par des liens graphiques.

Dans une carte, la pensée sera supportée par différents éléments graphiques :

• les mots-clés ;
• les images ;
• les signes graphiques.

Pour Bien    démarrer il suffit de :

  • Une grande feuille de papier    blanc
  • Des    feutres    ou    des    crayons    de    couleur
  • Un cerveau
  • Un    esprit    ouvert
  • De    l’imagination
  • Un    sujet    que    vous    voudriez    explorer

Une    bonne    carte    heuristique    présente    trois    caractéristiques    essentielles    :

1.    Une     image    centrale     qui     symbolise    le     sujet     étudié.     Par     exemple,     si    la carte     mentale     vous     sert     à     planifier     un     projet,     vous     pourriez     dessiner     un dossier    au    milieu    de    la    page.    Il    n’est    pas    nécessaire    d’être    un    artiste    pour créer    une    carte    mentale.

2.     Des     branches     épaisses     partent     de     cette     image     centrale.     Elles représentent     les     thèmes     clés     liés     au     sujet     principal,     chacun     étant représenté    par    une    couleur    différente.    Les    branches    principales    se    divisent à    leur    tour    en    branches    secondaires,    qui    se    divisent    ensuite    en    branches    de
troisième    niveau,    etc.    reliées    à    d’autres    thèmes    associés.

3.    Une    image    ou    un    mot-clé    est    placé    sur    chaque    branche.

1re étape

Placez la feuille devant vous en orientation paysage (horizontalement). Ensuite, utilisez au moins trois couleurs différentes pour dessiner au centre du papier une image représentant le sujet de réflexion. Dans cet exemple, il s’agit des pièces de William Shakespeare (1564-1616). À la place de la tête du grand poète et dramaturge, vous pouvez aussi dessiner une plume d’oie ou tout autre symbole. L’image centrale stimule votre imagination et déclenche des associations d’idées. Si vous voulez placer un mot au centre, dessinez-le en lettres en relief et associez-le à une image.

2 e étape

Choisissez une couleur et dessinez une grosse branche partant de l’image centrale, à la manière d’une branche d’arbre. Vous pouvez tracer deux lignes qui partent du centre, puis qui se rejoignent à l’extrémité de la branche. La branche doit dessiner une courbe, plus plaisante et donc stimulante pour le cerveau. Par conséquent, vous aurez plus de chance de mémoriser l’information associée à la branche. Coloriez l’intérieur de la branche, dont l’épaisseur symbolise l’importance de cette association dans la hiérarchie de la carte mentale.

3 e étape

Étiquetez la branche en y inscrivant un seul mot en lettres capitales. Comme cet exemple traite des pièces de Shakespeare, vous pourriez intituler cette première branche « COMÉDIE », « TRAGÉDIE » ou « HISTOIRE ». Au lieu d’écrire un mot, vous pouvez dessiner un masque de comédie, une épée ou une couronne.

4 e étape

Dessinez des branches secondaires partant de la branche principale, puis ajoutez des branches de troisième niveau. Écrivez des mots-clés sur les branches, dessinez des symboles ou utilisez une combinaison des deux. À chaque symbole correspond une branche. Ne vous pressez pas : des branches peuvent rester vides au départ, car cela incitera naturellement votre cerveau à les remplir.

5 e étape

Choisissez une autre couleur et dessinez une autre branche principale partant de l’image centrale. (Les débutants préfèrent généralement dessiner dans le sens des aiguilles d’une montre, mais faites ce qu’il vous plaît.) Comme précédemment, dessinez des branches de deuxième et de troisième niveau à partir de cette nouvelle branche et nommez-les. Continuez ainsi jusqu’à avoir cinq ou six branches principales.

6 e étape

Une fois toutes les branches principales dessinées, déplacez-vous librement dans la carte mentale en sautant de branche en branche pour remplir les blancs et ajoutez de nouvelles branches secondaires au fur et à mesure que les idées et les associations vous viennent à l’esprit.

7 e étape

À votre guise, ajoutez des flèches, des courbes et des liaisons entre les branches principales pour renforcer les liens qui les unissent.

Et voilà ! Vous avez créé votre première carte heuristique.

Comment utiliser le mind mapping ?

L’utilisation du mind map est multiple :

Visualisation d’échange d’information en groupe (Brainstorming, rencontre d’équipe, groupe de travail, etc.…)
Prise de note, rapport d’activité.
Clarification de pensées.
Résumé.
Présentation.
Planification.
Gestion de projet pour le « Work Break-down Structure ».
« Team-building » car pousse au travail d’équipe.
Analyse et résolution créative de problèmes.

Avantages du mind map

Simplicité et facilité d’apprentissage de l’utilisation.
Au-delà des barrières culturelles et différences d’apprentissages entre différentes personnes.
Visuel : facile à se souvenir.
Permet la planification avant l’écriture.
Permet un flux continue d’idées sans besoin de structure à priori car travail dans toutes les directions, la structure se formant d’elle-même à posteriori.
La hiérarchie des idées est plus clairement présentée : plus l’idée est proche du centre, plus elle est importante.
Met l’emphase sur les liens logiques : facilite l’association d’idées.
Élimine les mots superflus.
Clarifie la présentation.
Réduit la taille de la présentation des idées.
Permet de voir l’aspect global en un coup d’œil.

Limites du mind mapping

L’une des limites majeure de la cartographie mentale telle qu’elle est présentée dans sa forme originale est l’unicité de l’idée principale. Ainsi une carte mentale ne prend qu’une idée principale à la fois.

La carte mentale a besoin de hiérarchie. Il est plus difficile de prendre en compte des données sur un même niveau d’importance.
Fonctionnement en deux étapes qui n’est vraiment utile que lorsque la quantité d’informations devient importante et que les informations nécessitent un « pré-processus » de structuration.

Peut-être « trop » personnalisée et ne pas permettre de transmettre l’information à une tierce partie, surtout si la carte mentale est faite à la main.

Exemple d’utilisation

Debby Mc Isaac, manager du Global People Development à Hewlett Packard Consulting, la branche de consultation en TI de HP, est en charge de la formation des 6000 consultants de la compagnie. Elle utilise la cartographie mentale afin de briser les barrières culturelles, et de maintenir les idées claires, simples et précises. “When I lead a training session with people from so many different cultures, I start with a map. The map keeps us from getting lost in the details. We stick to key concepts so everyone can stay on common ground. That works especially well with a global audience.”

Aussi dans le cas d’une présentation à sa hiérarchie afin d’améliorer la rétention des talents, Debby Mcisaac en est arrivée à la carte suivante simple, claire et efficace :

Exemple de compagnies utilisatrices

Le site web suivant http://www.mindjet.com/resources/reading/whitepapers.aspx proposent une série d’études de cas de compagnies utilisatrices de la cartographie mentale en continue ou dans le cadre d’un ou plusieurs projets.

Quel est le meilleur logiciel en ligne de mind mapping gratuits et payants ? 

Les meilleurs logiciels de mind mapping en un coup d’œil :

Meilleur pourCaractéristique particulière
CoggleDébutants et utilisation occasionnellePlan gratuit généreux
MindMeisterOutil de brainstorming incroyablement intuitif pou collaborer avec une équipeCollaboration en temps réel et intégration avec le logiciel MeisterTask
AyoaUne approche modernePlusieurs types de cartes heuristiques et des fonctions d’intelligence artificielle
MindNodeUtilisateurs d’AppleApplication native, synchronisation iCloud et intégration avec les applications de tâches à accomplir
XmindBrainstorming personnelUne grande disponibilité multiplateforme

Certains services en ligne offrent également la possibilité de s’adonner au mind mapping. La plupart d’entre eux proposent une version « freemium », c’est-à-dire une version de base gratuite et une version premium payante avec des fonctionnalités avancées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Logiciel de Gestion de la Qualité

× Logiciel de Gestion de la Qualité