• Post category:Divers / Iso 14001
  • Post comments:0 commentaire
  • Post last modified:février 10, 2022
  • Temps de lecture :33 min de lecture
  • Auteur/autrice de la publication :
Notez cette article

On en parle de plus en plus, mais qu’est-ce que le traitement des eaux usées ? L’objectif de la réhabilitation et le traitement des eaux usées est de réduire la pollution des eaux souterraines.

Qu’est ce que l’eau usée?

L’eau usée est l’eau qui a été utilisée et qui doit être traité avant d’être réintroduite vers d’autres sources d’eaux pour qu’ils ne causent pas de pollution de ces autres sources. Les eaux usées proviennent de plusieurs sources. Tout ce que vous évacuez en tirant la chasse d’eau et lorsque vous utilisez vos éviers est considérer comme de l’eau usée. L’eau de pluie, ainsi que les différents polluants qui s’écoulent dans les égouts, aboutissent dans les établissements de traitement des eaux usées.

Les eaux usées peuvent aussi provenir de sources agricoles et industrielles. Certaine eaux usées sont plus difficile à traiter que d’autres, par exemple; les eaux usées industrielles peuvent être difficile à traiter, tandis que les eaux usées domestiques sont relativement facile à traiter. (Quoiqu’il soit de plus en plus difficile de traiter les déchets domestiques dû à l’augmentation du nombre de produits pharmaceutiques et de soins personnels qui sont de plus en plus présent dans les eaux usées domestiques.

Dans le monde en 2017, il y aurait environ 7 milliards de m3 d’eaux usées traitées réutilisées ; la France ne comptant que pour 0,1 % de ce volume soit 50 fois moins qu’en Espagne, Italie ou Israël, selon Juan Ochoa (pôle expertise et innovation de Veolia Eau)

Qu’est-ce que le traitement de l’eau ?

Le processus de traitement de l’eau peut être décomposé en trois grandes parties : l’assainissement, la filtration et la désinfection. Chacun de ces processus peut être subdivisé en sous-catégories.

La première étape du processus de traitement de l’eau est l’assainissement. Il s’agit de débarrasser l’eau des matières solides telles que la saleté, le sable, la rouille et d’autres contaminants qui peuvent causer des problèmes à l’eau. L’eau est ensuite purifiée par filtration. Enfin, la désinfection a lieu. C’est là que l’eau est débarrassée des micro-organismes nocifs.

Assainissement

Assainissement signifie nettoyer ou éliminer les impuretés de l’eau. Il existe de nombreuses façons d’y parvenir. L’une d’elles consiste à utiliser un bassin de sédimentation. Dans cette méthode, on laisse l’eau se décanter. Les particules les plus lourdes coulent au fond tandis que les particules les plus légères remontent à la surface. Les particules les plus lourdes sont éliminées par un tamis à mailles. L’eau est ensuite filtrée à travers un lit filtrant. L’eau passe alors à travers une série de filtres. Le dernier filtre élimine tous les contaminants restants.

Filtration

La filtration est l’étape suivante du processus de traitement de l’eau. C’est là que l’eau est débarrassée des contaminants qui ne peuvent être éliminés par le bassin de sédimentation. Les filtres sont utilisés pour éliminer les particules microscopiques. Il existe de nombreux types de filtres. Certains sont fabriqués à partir de sable et de gravier. D’autres sont fabriqués en céramique ou en plastique. Ces filtres sont utilisés pour éliminer les bactéries, les protozoaires, les kystes, les virus et les champignons. Ils sont également utilisés pour éliminer les solides en suspension, les matières colloïdales, les solides dissous et la turbidité.

Désinfection

La désinfection est la dernière étape du processus de traitement de l’eau avant que l’eau ne soit rejetée dans l’environnement. La désinfection tue toutes les formes de bactéries, de virus, de protozoaires et de champignons. La désinfection peut être réalisée à l’aide de chlore, d’ozone ou de rayons ultraviolets. Le chlore est l’un des désinfectants les plus courants. Il est efficace pour tuer les bactéries et les virus.

Cependant, il ne tue pas les protozoaires et les champignons. On ajoute du chlore à l’eau et on le laisse reposer pendant un certain temps. Le chlore réagit avec les matières organiques présentes dans l’eau pour former de l’acide hypochloreux. C’est ce composé qui tue les bactéries et les virus. Le chlore est également efficace pour éliminer les kystes et les protozoaires. Il est également efficace pour éliminer la turbidité. L’ozone est un autre désinfectant courant. L’ozone est une molécule instable. Lorsqu’elle est exposée à l’air, elle se décompose en oxygène et en oxygène diatomique.

Il est donc efficace pour tuer les bactéries et les virus, mais pas pour tuer les protozoaires et les champignons. L’ozone est efficace pour éliminer les kystes et les bactéries. La lumière ultraviolette est un troisième type de désinfectant. La lumière ultraviolette a une longueur d’onde trop courte pour décomposer l’ADN des bactéries et des virus. La lumière ultraviolette peut également être utilisée pour tuer les protozoaires et les champignons, mais elle n’affecte pas les kystes. La lumière ultraviolette est également efficace pour éliminer l’eau trouble.

Le traitement de l’eau est un élément important du programme de protection de l’environnement. Il permet de garantir que l’eau potable est sûre et exempte de bactéries nocives et d’autres contaminants.

Quelle est la nature des eaux usées et où vont ils ?

Les eaux usées sont le nom de l’eau qui sort du réseau d’égouts après avoir été utilisée. Cette eau est généralement rejetée et on la désigne habituellement par le terme « eaux usées ».

Ces deux types d’eau sont divisés en deux :

  • Les eaux provenant de la cuisine, de la salle de bain et de la machine à laver contiennent de grandes quantités de savon et de détergents.
  • Et les eaux vannes qui proviennent des toilettes.

L’eau sera collectée, stockée et évacuée, pour retourner dans le milieu naturel.

Pourquoi faut-il traiter l’eau usée et pourquoi le traitement est-il important ?

En regardant de plus près les eaux usées, on comprend facilement pourquoi nous devons les traiter avant qu’elles ne soient rejetées dans l’environnement.

Considérez votre station d’épuration des eaux usées comme un outil de conservation de l’eau. En éliminant les solides en suspension et les autres polluants, votre système prévient la pollution des eaux souterraines et de l’eau qui pourrait conduire à :

  • une eau potable polluée
  • un manque d’eau et des pénuries d’eau
  • des lacs et des rivières pollués
  • une diminution du nombre d’espèces aquatiques
  • des dangers pour le bétail
  • diminution de la valeur des propriétés riveraines

Comment appelle-t-on l’endroit où se fait le traitement des eaux usées ?

Les traitements peuvent être réalisés de manière collective dans une station d’épuration appelée STEP ou de manière individuelle, on parle alors de traitement des eaux décentralisé.

L’importance des installations de traitement des eaux usées

Les installations de traitement des eaux sont conçues pour accélérer le processus naturel de purification de l’eau. Avec des milliards de personnes et encore plus d’eaux usées, le processus naturel est surchargé. Sans traitement des eaux usées, la quantité d’eaux usées causerait des ravages, comme c’est encore le cas aujourd’hui dans les pays en développement.

Dans le monde, plus de 80 % de toutes les eaux usées sont rejetées sans traitement. Dans les pays qui disposent d’installations de traitement de l’eau, on utilise diverses méthodes pour traiter l’eau avec un objectif commun : purifier l’eau autant que possible et la renvoyer dans l’environnement pour assurer la sécurité et la prospérité des êtres humains et de la Terre.

une station d'épuration

La station d’épuration des eaux usées – STEP

La station d’épuration des eaux usées est le lieu où commence le processus de traitement des eaux usées. L’objectif de cette station est d’éliminer les impuretés présentes dans les eaux usées. Ces impuretés sont éliminées par les méthodes suivantes :

  • Traitement chimique – cette méthode utilise des produits chimiques tels que le chlore, l’ozone, le peroxyde d’hydrogène et l’hypochlorite de sodium pour éliminer les impuretés organiques et autres polluants. Cette méthode est utilisée dans les unités industrielles à grande échelle.
  • Traitement physique – cette méthode utilise les forces naturelles comme la gravité, la pression et l’électricité pour éliminer les impuretés organiques et les autres polluants des eaux usées. Cette méthode est utilisée dans les industries à petite échelle.
  • Traitement biologique – cette méthode utilise des micro-organismes pour éliminer les impuretés organiques des eaux usées. C’est la méthode la plus efficace et elle est utilisée dans les unités industrielles à grande échelle.

La station d’épuration des eaux usées est également appelée station de traitement des eaux usées ou STEP. Cette station est un système complexe qui comprend plusieurs éléments tels que des bassins d’aération, des bassins de clarification, des digesteurs de boues, des filtres et des systèmes de désinfection. L’objectif principal de la station de purification de l’eau est d’éliminer les impuretés de l’eau afin qu’elle puisse être réutilisée dans différents processus.

Il existe de nombreuses entreprises qui fabriquent les équipements nécessaires à l’épuration des eaux usées. Les différents types d’équipements sont les suivants

  • Les aérateurs – ils sont utilisés pour l’aération des eaux usées. Leur surface est percée d’un grand nombre de trous par lesquels l’air pénètre dans l’eau. Ces trous contribuent à augmenter le niveau d’oxygène dans l’eau et aident ainsi à la décomposition de la matière organique.
  • Clarificateurs – ils sont utilisés pour la clarification des eaux usées. Les matières solides présentes dans l’eau se déposent au fond du réservoir. Ces solides peuvent être éliminés à l’aide d’un dispositif mécanique.
  • Digesteurs de boues – ils sont utilisés pour la digestion des déchets solides présents dans les eaux usées. Ils contribuent également à améliorer la qualité de l’eau en décomposant les matières solides.
  • Systèmes de désinfection – ils sont utilisés pour la désinfection de l’eau. Ils permettent de tuer les micro-organismes présents dans l’eau.

Combien de station d’épuration en france ?

La France compte 19 750 stations de dépollution des eaux usées.

En france : Pour pouvoir mettre en place un traitement des eaux usées, il est nécessaire de posséder un permis de polluer

Qui est responsable de s’assurer que les eaux usées sont traité correctement?

C’est semblable aux installations d’eau potable, le gouvernement fédéral a délégué toutes responsabilités du traitement des eaux usées aux provinces et territoires. Cependant, il y a deux lois fédérales qui s’appliquent aux traitements des eaux usées. Les lois sur la pêche interdisent le déversement de substances nocives dans les lacs et rivières (car il y a présence de poissons). Les lois de la protection de l’environnement contrôlent le déversement de substances toxiques dans l’environnement et permet au gouvernement fédéral de créer des règlements sur l’utilisation des substances toxiques.

La plupart des gouvernements provinciaux et territoriaux ont une législation concernant les exigences et les normes du traitement des eaux usées. Les opérateurs d’équipements de traitement des eaux usées doivent obtenir un permit ou licence du gouvernement provincial ou territorial et certains de ces permis peuvent exiger des qualifications supplémentaires ou une limite de décharge d’effluent. Par exemple, en Colombie Britannique toutes les municipalités doivent avoir un Plan de Gestion des déchets Liquide, sans un plan approuvé les décharges sont illégales.

Les gouvernements provinciaux ou territoriaux aident généralement les gouvernements municipaux en leur donnant des fonds pour construire et maintenir les établissements.

Les gouvernements municipaux supervisent activement leur processus de traitement des eaux usées et ils sont capables d’ajouter des réglementations supplémentaires.

Par exemple, la municipalité d’Ottawa-Carleton a développé un programme pour éliminer les substances toxiques du système de traitement des eaux usées en exigeant des équipements industriels, institutionnels et commerciaux une réduction de la quantité de certains polluants qu’on leur permet dans les égouts.

Comment les villes traitent-elles les eaux usées pour les rendre propres et sécuritaires?

La technique de traitement des eaux usées varie en fonction des sites et de leurs caractéristiques. Le traitement des eaux usées consiste à éliminer les impuretés des eaux avant leur rejet dans l’environnement.

Quelles sont les 5 étapes du traitement de l’eau usées ?

Il y a plusieurs niveaux de traitement des eaux usées. Il y a les traitements primaires, secondaires et tertiaires. Plusieurs établissements municipaux de traitement des eaux usées utilisent le niveau primaire et secondaire et quelques installations utilisent le traitement tertiaire. Le type et l’ordre de traitement peuvent varier d’une usine de traitement à l’autre, mais le diagramme de traitement des eaux usées d’Ottawa-Carleton illustre bien les composantes de base.

Traitement des eaux usées

Les prétraitements

Les prétraitements consistent à débarrasser les eaux usées des polluants solides les plus grossiers (dégrillage, dégraissage). Ce sont de simples étapes de séparation physique.

Traitement primaires de l’eau

Dans le traitement primaire, on utilise des écrans et des réservoirs pour enlever la majorité d’éléments solides. Cette étape est extrêmement importante parce que les éléments solides représentent environ 35 % des éléments polluants qui doivent être enlevé. Habituellement, les écrans sont quadrillés et ont une ouverture de 10 millimètres qui est assez petite pour enlever des objets tel que : bâtons, déchets et d’autres grands résidus qui se retrouvent dans les eaux usés. Ces déchets sont enlevés et sont relocalisés à l’enfouissement des déchets.

L’eau est ensuite mise dans des réservoirs (ou des clarificateurs) où elle y reste pendant plusieurs heures, permettant aux particules solide de se déposer dans le fond et aux particules plus légère de remonter à la surface formant de l’écume.

L’écume et les particules au fond de l’eau sont ensuite retirées, cette eau usée a été partiellement traité et est prête pour le traitement secondaire. Le traitement primaire retire plus de 50 % de la Demande D’oxygène Biologique (DOB; ce sont les substances qui utilisent de l’oxygène dans l’eau), environ 90% des éléments solides et jusqu’à 55% coliformes fécaux. Même si le traitement primaire enlève une grande partie de substances nuisibles, ce n’est pas suffisant pour assurer que toutes les substances polluantes ont été enlevées.

Le traitement secondaire

Le traitement secondaire consiste a utilisé des bactéries pour éliminer les polluants restant. Ceci est accompli en forçant le mélange entre les eaux usées, les bactéries et l’oxygène. L’oxygène aide les bactéries à éliminer plus rapidement les polluants. L’eau est ensuite mise dans d’autres réservoirs où les particules solides se déposent à nouveau dans le fond, rendant l’eau entre 90 et 95% sans polluants. La photo ci-dessous montre les réservoirs de l’usine de traitement des eaux usées de Winnipeg. Le traitement secondaire enlève environ 85 à 90% des DOB et des particules en suspensions et environ 90 à 99% des bactéries coliformes.

Réservoirs de l’usine de traitement des eaux usées de Winnipeg
Réservoirs de l’usine de traitement des eaux usées de Winnipeg

Quelques usines de traitement utilisent un filtre sableux comme étape supplémentaire pour enlever d’autres polluants. L’eau est ensuite désinfecté avec du chlore, de l’ozone, des rayons ultraviolets et ensuite déchargé. Pour plus d’information à propos des étapes de processus de traitement de l’eau consulter les feuilles d’informations chlorination, ozonation et UV Irradiation.

Les particules qui sont enlevés des réservoirs et l’écume qui est retiré durant le traitement primaire sont traitées séparément de l’eau. Les bactéries Anaérobies (les bactéries Anaérobies ne nécessite pas d’oxygène) alimentent les particules solides pendant 10 à 20 jours a une température d’environ 38 degré Celsius.

Ce procédé diminue l’odeur et les particules solides ce qui crée un gaz hautement combustible fait de méthane et de dioxyde de carbone qui peut servir à chauffer l’usine de traitement. Finalement, le reste de particules solides forme une boue qui est envoyé dans une centrifugeuse, comme celle de la photo ci-dessous. La centrifugeuse est une machine qui tourne très rapidement ce qui force le liquide à sortir de la boue. Le liquide peut ensuite être retourné à l’usine de traitement des eaux usées et la boue sert à fertiliser les sols.

Centrifugeuse de l’usine de traitement des eaux de Winnipeg
Centrifugeuse de l’usine de traitement des eaux de Winnipeg

Le traitement tertiaire (ou avancé)

Le traitement tertiaire (ou avancé) enlève les substances dissoutes, comme la couleur, les métaux, les produits chimiques organiques et les substances nutritives comme le phosphore et l’azote. Il y a un certain nombre de processus de traitement physiques, chimiques et biologiques qui sont utilisés pour le traitement tertiaire. Un des processus de traitement biologiques est appelé le Déplacement Nutritif Biologique (BNR). Ce diagramme montre
les étapes de traitement que traversent les eaux usées de Saskatoon.

Dans ces usines de traitement, Les eaux usées subissent d’abord le traitement principal et secondaire. Pour le traitement tertiaire, le BNR se produit dans le bioréacteur. Le processus BNR utilise des bactéries dans différentes conditions situé dans plusieurs réservoirs pour éliminer (par digestion) les polluants dans l’eau. Il y a trois réservoirs et ils ont tous des environnements uniques avec des quantités d’oxygène différentes.

L’eau va passer par les trois réservoirs le phosphore est enlevé et l’ammoniac est détruite dans le nitrate et l’azote (gas) car les bactéries ne peuvent pas l’éliminer. Le processus BNR enlève plus de 90% de phosphate tandis que les processus traditionnels enlèvent beaucoup moins de 90%. L’eau va environ neuf fois dans le bioréacteur, avant d’entrée dans le clarificateur secondaire qui est un réservoir où la boue chargé de bactéries descend au fond du réservoir.

Clarification et rejet des effluents

La désinfection.

Les types d’usine de traitement des eaux

De nombreuses personnes souhaitent savoir quelle est la meilleure façon de traiter les eaux usées.

Le traitement des eaux usées désigne le processus par lequel les eaux usées sont traitées et purifiées afin de pouvoir être réutilisées ou recyclées à différentes fins. Il est important de noter que le processus de traitement des eaux usées ne consiste pas à nettoyer votre jardin. Il s’agit de l’épuration des eaux usées d’un bâtiment ou d’un autre établissement industriel ou commercial.

Il existe différents types de stations d’épuration des eaux usées, selon le type d’eaux usées qu’elles sont censées traiter. Certaines stations sont conçues pour traiter les eaux usées municipales, tandis que d’autres sont conçues pour traiter les eaux usées industrielles. Dans ce dernier cas, on parle souvent de traitement des eaux usées industrielles.

Les stations d’épuration des eaux usées municipales sont conçues pour traiter les eaux usées des maisons, des écoles, des hôpitaux et des entreprises. Elles font généralement appel à une combinaison de procédés physiques, chimiques et biologiques. Les procédés physiques comprennent la filtration, la sédimentation et la filtration sur sable. Les procédés chimiques comprennent la désinfection, l’oxydation, la coagulation, la floculation et la sédimentation. Les procédés biologiques comprennent le traitement aérobie et le traitement anaérobie.

Les stations d’épuration des eaux usées industrielles sont conçues pour traiter les eaux usées industrielles produites par les usines, les raffineries et autres installations industrielles. Ces stations font également appel à une combinaison de procédés physiques, biologiques et chimiques. Les procédés physiques comprennent la filtration, la sédimentation et les filtres à sable. Les procédés chimiques comprennent la désinfection et l’oxydation. Les processus biologiques comprennent le traitement aérobie, le traitement anaérobie et la dénitrification.

Les stations d’épuration les plus courantes sont celles qui utilisent des boues activées. Cette méthode de traitement consiste à mélanger les eaux usées avec de l’air et à utiliser des micro-organismes pour décomposer les déchets en leurs composants de base. Cette méthode est utilisée pour traiter les eaux usées municipales.

Les autres méthodes de traitement des eaux usées comprennent les filtres à ruissellement, les lagunes aérées et les filtres biologiques. Les filtres à ruissellement sont une méthode de traitement des eaux usées qui utilise un lit filtrant de sable, de gravier ou de roche concassée. Les lagunes aérées sont une méthode de traitement des eaux usées qui consiste à laisser les eaux usées reposer dans de grands réservoirs ouverts où elles peuvent se décanter. Les particules solides qui se déposent sont ensuite retirées des déchets liquides. Les filtres biologiques sont une méthode de purification des eaux usées qui consiste à utiliser des organismes vivants pour éliminer les contaminants des eaux usées.

En quoi consiste le traitement biologique des eaux usées ?

Le traitement biologique des eaux usées est le procédé qui permet la dégradation des polluants grâce à l’action de micro-organismes. Ce processus existe spontanément dans les milieux naturels tels que les eaux superficielles suffisamment aérées. Une multitude d’organismes est associée à cette dégradation selon différents cycles de transformation. Parmi ces organismes, on trouve généralement des bactéries, des algues, des champignons et des protozoaires.

Cette microflore, extrêmement riche, peut s’adapter à divers types de polluants qu’elle consomme sous forme de nourriture (substrats). Il est ainsi possible d’utiliser systématiquement cette microflore dans un processus contrôlé pour réaliser l’épuration des eaux résiduaires.

La pollution des eaux résiduaires urbaines et industrielles peut se caractériser selon son état (solide, colloïdal ou en suspension) et sa nature (minérale ou organique).

L’élimination de la pollution organique sous forme finement colloïdale ou en solution, est essentiellement le fait de procédés d’épuration biologiques. Dans l’état actuel de nos connaissances, la voie biologique constitue, en raison de son efficacité et de sa rusticité, le mode le plus utilisé d’épuration secondaire des eaux résiduaires urbaines et de certaines eaux industrielles.

Son principe est de provoquer en présence ou non d’oxygène une prolifération plus ou moins contrô1ée de micro-organismes capables de dégrader les matières organiques apportées par l’effluent. Il s’agit en fait d’un véritable transfert d’une forme non accessible de la pollution (matières colloïdales et dissoutes) en une forme manipulable (suspension de microorganismes).

Les micro-organismes responsables de l’épuration s’agglomèrent sous forme de flocs et se développent en utilisant la pollution comme substrat nécessaire à la production d’énergie vitale et à la synthèse de nouvelles cellules vivantes (Figure 1). Une partie des éléments polluants qui n’est pas dégradée biologiquement peut être adsorbée et incorporée aux flocs de boues.

eau épurée

L’assainissement autonome des eaux usées domestiques

Assainissement de l’eau

Assainissement signifie purification, nettoyage, et dans ce cas, il fait référence au processus de purification de l’eau. Le mot « assainissement » vient du mot français assainir qui signifie rendre clair ou nettoyer.

On trouve des systèmes de purification de l’eau dans de nombreux foyers, bureaux et autres lieux où l’on utilise de l’eau potable. Ces systèmes éliminent les impuretés telles que le plomb, le chlore et d’autres produits chimiques qui peuvent être présents dans l’eau du robinet.

La purification

La purification est un processus chimique qui utilise diverses combinaisons d’échange d’ions, d’osmose inverse, de filtration et de charbon actif pour éliminer les contaminants de l’approvisionnement en eau. Ce type de traitement est nécessaire car de nombreux contaminants ne sont pas éliminés par les processus naturels d’évaporation et de précipitation.

Les méthodes de purification de l’eau ne garantissent pas l’élimination de tous les types de contaminants. Parmi les contaminants les plus courants figurent les matières organiques (herbicides, pesticides et engrais), les métaux (plomb, arsenic, mercure et cadmium), les bactéries, les virus et les kystes.

La plupart des systèmes municipaux de purification de l’eau utilisent une combinaison de ces différentes méthodes de purification afin d’assurer le plus haut niveau de protection possible.

L’installation d’un système de purification

L’installation d’un système de purification de l’eau dans votre maison ou votre bureau présente de nombreux avantages. Il vous permettra de réduire le temps que vous passez à acheter de l’eau en bouteille pour boire et cuisiner. Il vous permettra également d’éviter d’ingérer des substances nocives.

L’un des avantages les plus importants est qu’il aide à prévenir la propagation des maladies. De nombreuses maladies ont été liées à une eau de mauvaise qualité, notamment la diarrhée, la dysenterie, l’hépatite A et la fièvre typhoïde.

Si vous voulez savoir comment installer un système de purification de l’eau dans votre maison ou votre bureau, vous devez consulter un expert qui pourra vous expliquer les différentes options qui s’offrent à vous. Il existe plusieurs types de systèmes de purification de l’eau, il est donc important de trouver celui qui répond à vos besoins.

quoi sert l’assainissement ? Pourquoi assainir les eaux usées ?

Les eaux usées constituent un contaminant au sens de la Loi sur la qualité de l’environnement. Non traitées ou mal traitées, elles présentent un risque pour la santé publique, pour la contamination des eaux destinées à la consommation et pour les eaux superficielles ainsi qu’une menace à l’équilibre écologique. Selon l’Organisation mondiale de la santé, «une évacuation hygiénique des excrétas et des déchets liquides qui ne comporte aucun danger pour la communauté doit être l’objet fondamental de tous les programmes d’assainissement».

Qu’est-ce que l’assainissement autonome des eaux usées?

L’assainissement des eaux usées consiste à traiter les eaux en vue de les retourner à l’environnement sans danger pour la santé publique et l’environnement. L’assainissement est qualifié d’autonome (figure A.1) lorsqu’il vise des bâtiments qui ne sont pas desservis par des équipements communautaires pour la collecte et le traitement. L’assainissement autonome se fait au moyen d’ouvrages individuels situés à l’intérieur des limites de chaque lot et la responsabilité en matière de construction, d’utilisation et d’entretien relève du propriétaire. En général, les bâtiments sont des habitations ou d’autres bâtiments qui rejettent exclusivement des eaux usées domestiques.

L’assainissement autonome
L’assainissement autonome

Par opposition, l’assainissement collectif (figure A.2) désigne celui où les bâtiments sont reliés à des réseaux de collecte raccordés à des systèmes de traitement centralisés. En général, la construction, l’utilisation, l’entretien et le suivi relèvent des administrations publiques.

L’assainissement collectif
L’assainissement collectif

Comment choisir les composantes d’un dispositif de traitement et d’évacuation des eaux usées ?

Le choix d’un dispositif d’évacuation et de traitement des eaux usées d’une résidence isolée et de ses composantes repose avant tout sur les caractéristiques locales liées au potentiel du sol naturel, à la superficie disponible et à la pente du terrain. Lorsque ces données de base sont connues, le choix des systèmes ou des unités qui composent le dispositif de traitement et d’évacuation des eaux usées se fait en fonction du niveau de traitement requis pour rendre l’effluent compatible avec son rejet dans l’environnement (eaux souterraines ou eaux superficielles).

Le choix d’un dispositif de traitement repose sur la conformité de ce dispositif avec les normes prévues au Règlement pour les éléments suivants :

• la capacité hydraulique du dispositif(selon le nombre de chambres à coucher ou le débit total quotidien);• la superficie disponible en fonction des normes de localisation; • la pente du terrain; • la nature et la perméabilité du sol naturel; • l’épaisseur de la couche de sol naturel par rapport au niveau des eaux souterraines, du roc ou d’une couche de sol imperméable ou peu perméable selon le cas.

Afin de faciliter le choix de chacune des composantes du dispositif, il est fortement conseillé de suivre une démarche structurée.

Laisser un commentaire

Comment ce fait le traitement des eaux usées ?

laghouati

Laghouati Mohame El Amine Ingénieur chargé de la communication