×

Chercher avec Google

×

Rechercher sur QualitExpert

×

-------------------------

Recherche

Chercher sur QualitExpert.

× iso 9001 2015

Audit interne définition, objectifs et processus

1/5 - (1 vote)

L’audit interne a pris une telle importance que sa conduite a été rendue obligatoire par les régulateurs pour les sociétés cotées en bourse et autres sociétés spécifiées.

L’audit interne a débuté de manière modeste pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque les organisations ont éprouvé des difficultés à maintenir l’efficacité et le contrôle de leurs opérations.

Les entreprises ont désigné un personnel spécial (c’est-à-dire les auditeurs internes actuels) pour examiner les opérations et leur faire rapport. La tâche assignée aux auditeurs internes variait du contrôle de routine des finances et des opérations à l’évaluation des activités financières et opérationnelles.

Auparavant, l’audit interne était essentiellement volontaire, la direction nommant des auditeurs internes lorsqu’elle en ressentait le besoin. Avec la complexité croissante des affaires, les fraudes et les escroqueries, l’audit interne est devenu essentiel pour la plupart des organisations.

Qu’est-ce q’un audit interne définition ?

« L’audit interne également appelé « audit de première partie » est une activité d’assurance et de conseil indépendante et objective, conçue pour apporter une valeur ajoutée et améliorer les opérations d’une organisation. Il aide une organisation à atteindre ses objectifs en apportant une approche systématique et disciplinée pour évaluer et améliorer l’efficacité des processus de management des risques, de contrôle et de gouvernance. »

L’auditeur interne peut faire :

– une évaluation objective des opérations et partager des idées sur les meilleures pratiques.

– fournir des conseils pour améliorer les contrôles, les processus et les procédures, les performances et la gestion des risques.

Ainsi, l’activité d’audit interne peut jouer un rôle important et aider le conseil et le management à remplir une composante essentielle de leurs mécanismes de gouvernance. L’auditeur interne fournit des analyses, des évaluations, des recommandations, des conseils et des informations concernant les activités examinées.

L’auditeur interne peut suggérer des moyens de réduire les coûts, d’augmenter les revenus et d’améliorer les bénéfices.

Un partenariat avec la direction

Il est bon de rappeler que l’audit interne travaille en partenariat avec le management et fournit au conseil, au comité d’audit et à la direction générale l’assurance que les risques sont maîtrisés et que le gouvernement d’entreprise de l’organisation est solide et efficace. Ils travaillent dans la même équipe et souhaitent que l’organisation soit et reste performante.

Qu’est-ce q’un audit interne selon IIA ?

L’audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer et contribue à créer de la valeur ajoutée.

Il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle et de gouvernement d’entreprise et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité.

C’est quoi le controle interne ?

Le contrôle interne peut être compris comme un système développé, mis en œuvre et maintenu par la direction de l’entreprise, afin d’assurer la réalisation des objectifs concernant :

  • L’efficacité et l’efficience des opérations,
  • La protection des actifs,
  • La prévention et la détection des fraudes et des erreurs,
  • L’exactitude et l’exhaustivité des rapports financiers,
  • le respect des lois pertinentes.

Il comprend cinq éléments, qui sont interconnectés les uns aux autres et s’appliquent à toutes les entreprises, mais leur mise en œuvre dépend de la taille de l’entreprise. Ces éléments sont l’environnement de contrôle, l’évaluation des risques, les activités de contrôle, l’information et la communication et la surveillance.

Quelle est la différence entre contrôle interne et audit interne ?

Le contrôle interne est un système qui comprend un environnement et des procédures de contrôle, qui aident l’organisation à atteindre ses objectifs. D’autre part, l’audit interne est une activité réalisée par des professionnels pour s’assurer que le système de contrôle interne mis en place dans l’organisation est efficace.

Le contrôle interne est un système qui comprend un environnement et des procédures de contrôle, qui aident l’organisation à atteindre ses objectifs commerciaux. D’autre part, l’audit interne est une activité réalisée par des professionnels pour s’assurer que le système de contrôle interne mis en place dans l’organisation est efficace.

Le contrôle est l’un des besoins humains les plus importants, présent dans presque toutes les activités humaines. Dans le monde des affaires également, le contrôle a un rôle important à jouer pour garantir la meilleure utilisation possible des ressources et augmenter les bénéfices. La plupart des activités commerciales sont réalisées par des ordinateurs, des individus et d’autres équipements, qui nécessitent un examen périodique, afin de s’assurer que les pertes et les gaspillages ne se produisent pas.

Le contrôle interne et l’audit interne aident les entreprises à garder un œil sur leurs activités régulières. Ces termes sont couramment utilisés de manière interchangeable, mais ils ont des significations différentes.

Qu’est-ce q’un audit qualité interne selon la norme iso 9001 ?

La norme ISO 9000:2015 définit l’audit comme un  » processus systématique, indépendant et documenté permettant d’obtenir des preuves d’audit et de les évaluer objectivement afin de déterminer dans quelle mesure les critères d’audit sont remplis « . « Ceci est certainement vrai pour tout audit, qu’il s’agisse d’un audit interne, d’un audit de fournisseur ou d’un audit d’enregistrement ISO 9001.

Mais l’objectif de chaque type d’audit est quelque peu unique. L’objectif principal d’un audit d’enregistrement ISO 9001 est de vérifier qu’une organisation a mis en place un SMQ qui répond aux exigences énoncées dans la norme ISO 9001:2015.

Quel est le but et l’objectifs d’un audit interne ?

Il incombe au Conseil d’administration de s’assurer que les risques sont gérés et contrôlés. Cette tâche est déléguée au management exécutif qui :

  • Détermine le niveau de risque de l’organisation.
  • établit le cadre de gestion des risques
  • identifie les menaces potentielles et évalue les risques
  • décide de la réponse à apporter aux risques, comme la mise en œuvre de contrôles
  • surveille et coordonne les processus de gestion des risques et les résultats,
  • fournit une assurance sur l’efficacité des processus de gestion des risques

Cette assurance de la direction est fondamentale. Il est nécessaire d’obtenir une assurance supplémentaire d’une autre source. L’audit interne peut être la principale source fournissant une assurance objective que tous les risques importants ont été identifiés, que le processus de gestion des risques fonctionne de manière efficace et efficiente, que les risques sont signalés et que les contrôles sont efficaces.

Dans le cadre de ce travail, l’audit interne fournira des services de conseil, d’accompagnement et de facilitation pour aider le management exécutif à assumer ses responsabilités.

Rattaché à la Direction Générale, l’audit interne entretient une relation étroite avec le Comité d’Audit ou ses comités spécialisés en leur apportant une assurance sur l’efficacité des systèmes de gestion des risques et de contrôle interne.

L’audit interne est une profession normée.

Les différents types d’audit d’entreprise

Voici les types d’audits réalisés par les auditeurs internes :

  1. Audit de conformité : Assurer le respect des règles, des règlements et des lois applicables à une entreprise.
  2. Audit opérationnel : Assurer la conduite efficiente et efficace des opérations d’une entreprise.
  3. Audit du système d’information : Pour assurer le bon fonctionnement du système d’information tout au long de la vie d’une entreprise.
  4. Audit de performance : Garantir l’utilisation efficace des ressources pour atteindre les objectifs de l’entreprise.
  5. Audits environnementaux : Pour assurer le respect des lois et règlements environnementaux.
  6. Les missions spéciales concernent les enquêtes sur la fraude et la corruption, ou tout autre service spécial avec l’approbation du conseil d’administration.

Qui effectue l’audit interne ?

C’est l’auditeur interne de l’entreprise. Les auditeurs internes, ou encore photographes de processus d’entreprise permettent aux dirigeants stratégiques et au conseil d’administration de comprendre l’organisation réelle des services et leur donne une assurance sur l’application de leurs décisions.

Le dispositif de contrôle interne mis en place par une entreprise lui permet de s’assurer que l’organisation dans son ensemble respecte ses objectifs tout en maîtrisant les différents risques liés à son activité.

Au sein d’une entreprise, l’organe de contrôle (le service d’audit interne ou commission d’audit selon la terminologie en vigueur) :

· sa mission principale et de s’assure que les risques de l’entreprise sont bien identifiés et maîtrisés ;

· est détenteur d’un pouvoir d’alerte, dans le cas contraire (à travers des rapports d’audit contenant les constats et recommandations d’amélioration).

Pour réaliser leurs missions, les auditeurs internes doivent disposer d’une marge de manœuvre entière leur permettant de s’exprimer sur tout sujet dès lors qu’il a un impact négatif sur le fonctionnement, voire la survie de l’entreprise au regard des objectifs qu’elle s’est fixés.

Le rôle de l’auditeur interne dans le processus global d’audit

Un auditeur interne (AI) est un professionnel qualifié employé par les entreprises pour fournir des évaluations indépendantes et objectives des activités commerciales financières et opérationnelles, y compris la gouvernance d’entreprise. Il est chargé de veiller à ce que les entreprises respectent les lois et les règlements, suivent les procédures appropriées et fonctionnent aussi efficacement que possible.

Le travail principal d’un auditeur interne (AI) est d’identifier les problèmes et de les corriger avant qu’ils ne soient découverts lors d’un audit externe par une entreprise extérieure ou des organismes de réglementation.

Un auditeur interne effectue généralement les trois tâches décrites ci-dessous :

  • évaluer les risques et les contrôles internes d’une entreprise
  • S’assurer que l’entreprise et ses employés respectent les lois et réglementations fédérales et nationales.
  • Faire des suggestions sur ce qui doit être fait pour rectifier un audit qui a échoué ou des questions qui ont été identifiées comme problématiques pendant l’audit.

Comment faire un audit interne de manière efficace ? Processus d’audit interne

Audit Interne Définition
MANUEL D’AUDIT INTERNE AMÉLIORER L’EFFICACITÉ DE LA GOUVERNANCE, DU CONTRÔLE INTERNE ET DU MANAGEMENT DES RISQUES

En général, les auditeurs internes identifient un service, acquièrent une compréhension du processus de contrôle interne actuel, effectuent des tests sur le terrain, assurent le suivi des problèmes identifiés avec le personnel du service, préparent un rapport d’audit officiel, examinent le rapport d’audit avec la direction et assurent le suivi avec la direction et le conseil d’administration, le cas échéant, pour s’assurer que les recommandations ont été mises en œuvre.

Les normes de fonctionnement et les modalités pratiques du Cadre de référence international des pratiques professionnelles de l’audit interne (CRIPP) de l’lnstitute of internai auditors (llA), traduites et diffusées en France par l’Institut français de l’audit et du contrôle internes (IFACI), définissent les principes de conduite d’une mission d’audit interne.

Elles décrivent les trois phases d’une mission d’audit interne :

Planification – normes et modalités pratiques 2200 ;

Réalisation – normes et modalités pratiques 2300 ;

Communication – normes et modalités pratiques 2400.

Le Cadre de Référence International des Pratiques Professionnelles de l‘audit interne (CRIPP) comprend les lignes directrices approuvées par l’Institute of Internal Auditors

Il se déroule selon trois phases que nous n’allons pas les décrire ici mais il sont détaillées dans l’article ( Manuel audit interne – risques et management PDF) :

  • Réunion d’ouverture
  • Investigation en d’autre terme : réalisation de L’audit
  • Réunion de clôture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut