• Post category:six sigma
  • Post comments:1 commentaire
  • Post last modified:septembre 13, 2021
  • Temps de lecture :10 min de lecture
Notez cette article

Articles en relation d’application : Lean Six Sigma 6Σ – Bien améliorer la qualité dans la méthode : Exemple

Préface

Six sigma est une méthode organisée et systématique de résolution des problèmes pour l’amélioration des systèmes stratégiques et le développement de nouveaux produits et services qui s’appuie sur des méthodes statistiques et la méthode scientifique pour réduire considérablement les taux de défauts des clients et/ou améliorer les principales variables de sortie en se basant sur des variables d’entrées.

six sigma exemple d'application

Systèmes et principales variables d’entrée

Nous définissons un « système » comme une entité avec des « variables d’entrée » et des « variables de sortie ». Nous utilisons également des « facteurs » synonymes de variables d’entrée et les désignons par x1, …, xm. Dans notre définition, toutes les entrées doivent pouvoir être contrôlées directement par un participant potentiel d’une équipe de projet. Nous utilisons les réponses comme synonymes des variables de sortie et les désignons par y1, …, yq. La figure 1 montre un système générique.

variables d'entrée
Figure 1 Diagramme d’un système générique

Supposons que chaque système d’intérêt soit associé à au moins une variable de sortie d’intérêt principal pour vous ou votre équipe relativement aux effets des changements de la variable d’entrée. Nous appellerons cette variable une « variable clé de sortie » (VCS en anglais KOV).

Souvent, ce sera la contribution monétaire du système aux bénéfices de certaines entités. Les autres VCS sont des variables, dont on pense qu’elles ont une relation prédictive raisonnablement forte avec au moins un autre VCS déjà établi.

Par exemple, le VCS le plus important pourrait être une moyenne des autres VCS – KOV ( variable clé de sortie) .

Les membres de l’équipe contrôlent directement « Les variables clés d’entrée » et leur modifications. Ces modifications permettront probablement d’améliorer au moins une variable clé de sortie.

Nous omettons le mot « processus » car parfois le système qui nous intéresse est une conception de produit. Et non un processus car le terme « processus » peut donc être trompeur.

Principaux objectifs

L’un des principaux objectifs de ces définitions génériques est de souligner la diversité des problèmes que le matériel de ce article peut aborder. Il est compréhensible que les étudiants ne s’attendent généralement pas à étudier un matériel applicable à tous les sujets suivants :

  • (1) la réduction des erreurs dans l’administration des médicaments aux patients hospitalisés,
  • (2) améliorer les soudures générées par une cellule de soudage robotisée,
  • (3) réduire le nombre d’erreurs dans les états comptables,
  • (4) améliorer le goût des aliments,
  • (5) et contribuer à accroître l’efficacité des médicaments pharmaceutiques.

Pourtant, actuellement dans tous ces types de situations à travers le monde ont applique les méthodes présentées dans cette article .

Un autre objectif des définitions ci-dessus est de clarifier l’accent mis dans cette article sur les choix relatifs aux paramètres des facteurs que nous pouvons contrôler, c’est-à-dire les variables d’entrée clés. Bien qu’il soit logique de se concentrer sur les facteurs contrôlables, les élèves ont déjà réussi à clarifier les variables qu’ils pourraient raisonnablement contrôler directement en relation avec un système donné. Il existe souvent une confusion entre les entrées et les sorties car, en partie, les entrées du système peuvent être considérées comme des sorties. Le contraire n’est généralement pas vrai.

Exemples

Les exemples qui suivent illustrent la diversité des systèmes de candidature et des descriptions de poste. Ces exemples clarifient également la différence potentielle associée à l’identification des es KIV et des KOV. (variables d’entrée clés – variables sortie clés)

La figure 2 illustre les objets associés aux exemples, liés aux secteurs médical, industriel et comptable de l’économie.

variables d'entrée
Figure 2 a Boîte à pilules avec code à barres, b chalumeau à souder et c rapport comptable

Exemple 1 Système de code-barres dans les hôpitaux

Question :

Un hôpital essaie d’améliorer la qualité de l’administration des médicaments. Pour ce faire, il envisage de fournir aux patients des bracelets à code barres et d’étiqueter les médicaments en doses unitaires avec des codes barres afin de faciliter l’identification des erreurs dans les noms des patients et des médicaments, les doses, les itinéraires et les horaires.

L’équipe se charge d’étudier les effets du code-barres en regardant attentivement 250 séries où des médicaments sont administrés à des patients sans code-barres et 250 séries avec code-barres. Lorsqu’un médicament est administré, vous vérifiez la quantité de différence, le cas échéant, entre ce qui était censé être administré et ce qui l’a été. Liste des KIVs et KOVs ( variables d’entrée clés – variables sortie clés ) et leurs unités.

Réponse :

Le Tableau 1 représente Les KIV et KOV possibles . D’abord notez que le tableau est écrit de manière à ce qu’il n’y ait qu’un seul type de médicament administré. S’il était nécessaire de vérifier l’administration de plusieurs médicaments. Alors la mesure et la documentions d’avantage de variables de sortie doit se faire.

Ensuite, attribuer un KOV comme une somme pondérée des quantités d’erreurs associées aux différentes drogues pourra être raisonnable.
Dans l’exemple ci-dessus, pour définir les KOV spécifiquement associés aux séquences et aux combinaisons d’entrées un effort a été fait.

Donc dans ce cas, il serait également normal de dire qu’il n’y a qu’une seule variable de sortie « quantité d’erreur ». Le code-barres, le patient spécifié et le temps d’administration ont une influencé sur celle ci.

En général, il est souhaitable d’être explicite afin que l’on sache clairement ce que sont les KOV et comment les mesurer.

L’objectif de l’exemple suivant est de montrer que différentes personnes peuvent voir le même problème et identifier des systèmes essentiellement différents. Aussi avec plus de ressources et plus de confiance dans les méthodes. Les gens ont tendance à considérer simultanément plus d’intrants. Leurs ajustement est faisable et obligatoire.

KIVDescriptionKOVDescription
X1Code-barres (O ou N)Y1Erreur quantité patient n°1 avec x1=N
Y2Erreur quantité patient n°2 avec x1=N
…..….
Y501Montant moyen avec code-barres
Y502Montant moyen sans code-barres
Tableau 1 Variables d’entrée et de sortie clés pour la première enquête sur les codes à barres

Exemple 2 Système de code-barres version 2

Question

Un autre hôpital décide de lancer une enquête relativement approfondie sur le code-barres, y compris l’évaluation de 1000 séries de médicaments administrés aux patients. En plus d’envisager l’installation du code-barres, les enquêteurs envisagent simultanément :

  • (1) D’abord, l’utilisation de médicaments à libération prolongée qui peuvent être administrés à des intervalles plus larges,
  • (2) Ensuite, en affectant moins de patients à chaque infirmière,
  • (3) Ensuite de plus, en fixant une limite au temps que les infirmières peuvent passer à discuter avec les patients, et
  • (4) Enfin, la réduction des heures de travail des infirmières.

Ils prévoient de tester 10 combinaisons de ces entrées plusieurs fois chacune. En plus de l’administration de la dose correcte, ils veulent également évaluer les effets des changements sur la satisfaction professionnelle des 15 infirmières.

La satisfaction des patients est une préoccupation possible, mais personne dans l’équipe ne croit vraiment que le code-barres l’affecte. Définir et répertorier les KIV et les KOV et leurs unités.

Réponse

Le Tableau 2 énumère Les KIV et KOV possibles . Les KOV ne contiennent pas les taux de satisfaction des patients. Cela est dû au fait que toutes les personnes concernées estiment qu’ils sont importants.

Cependant, selon la définition donnée ici, les variables de sortie clés doivent être susceptibles d’être affectées par des changements dans les entrées considérées. Aussi être considérées comme ayant une forte relation prédictive avec d’autres KOV.

Notez également que l’équipe ne peut pas contrôler exactement le temps que les infirmières passent avec les patients. Cependant, l’équipe pourrait rédiger une politique de sorte que les infirmières puissent dire aux patients : « Je ne peux pas passer plus de X minutes avec vous selon la politique ».

Notez dans l’exemple ci-dessus que les différences moyennes dans les moyennes de production ont conditionné sur les changements d’intrants pourrait être inclus dans la liste KOV.

Souvent, l’objectif principal d’une enquête est d’établir des preuves statistiques de l’existence de ces différences.

La liste des KOV possibles est rarement exhaustive, en ce sens qu’on pourrait presque toujours en ajouter d’autres. Cependant, si un résultat est mentionné directement ou indirectement comme étant important par le client, l’expert en la matière ou un membre de l’équipe, il devrait être inclus dans la liste.

KIVDescriptionKOVDescription
X1Code-barres (O ou N)Y1Erreur de montant patient-combo. #N° 1 (cc)
X2Espacement sur le bac (mm)Y2Erreur de montant patient-combo. #2 (cc)
X3Nombre de patients (#)….….
X4Tempsa de travail de l’infirmière/du patient (min)Y1000Erreur de montant patient-combo. #1000 (cc)
X5Durée du poste (h)Y1002Infirmière n°1 pour la combinaison d’entrée. #1
….….
Y1150Infirmière n°15 pour la combinaison d’entrée. #20
Tableau 2 La liste des intrants et des extrants pour l’enquête plus approfondie

a : La politique déclarée est inférieure à X

L’exemple suivant illustre un cas dans lequel une entrée est également une sortie. En général, les entrées sont directement contrôlables, et au moins une sortie considérée n’est qu’indirectement contrôlable par le biais d’ajustements des sélections de réglage des variables d’entrée. Il est vrai que les distinctions entre les entrées et les sorties dans un monde virtuel ou simulé peuvent être floues. Cependant, dans cet article, nous nous concentrons sur l’hypothèse que les entrées sont contrôlables et que les sorties, à quelques exceptions près, ne le sont pas.

Exemple 3 Système de soudage robotisé

La forme des soudures est fortement liée aux performances, en partie parce que les opérateurs passent souvent du temps à façonner ou à retravailler des soudures dont la forme est inacceptable. Votre équipe étudie les paramètres du robot susceptibles d’affecter la forme de la soudure, notamment la vitesse de soudage, la tension, la vitesse d’alimentation du fil, le temps passé dans le bain d’acide, la distance entre la pointe de la torche de soudage et l’ouvrage, et la fréquence du courant. Définissez et énumérez les KIV et KOV et leurs unités..

Les KIV et KOV possibles sont énumérés dans le . Tableau 1.3. La vitesse de soudage peut être contrôlée avec précision et affecte probablement la forme du cordon et donc les profils. Cependant, comme le nombre de pièces fabriquées par minute est probablement lié aux recettes par minute (c’est-à-dire au débit), il s’agit également d’une KOV.
Le dernier exemple de système considéré ici concerne les erreurs comptables gênantes que beaucoup d’entre nous commettent au travail. L’application de la pensée systémique pour contrôler et améliorer les pratiques comptables suscite un intérêt croissant dans l’industrie.

KIVDescriptionKOVDescription
X1
X2
X3
X4
X5
X6

Références :

Introduction to Engineering Statistics and Lean Six Sigma Statistical Quality Control and Design of Experiments and Systems Third Edition

Laisser un commentaire

variables d'entreé