4.5/5 - (2 votes)
Responsable QSE

Responsable QSE Qualité sécurité environnement

La fonction de responsable QSE est devenue ces dernières années incontournable. Véritable fonction support, vous contribuez chaque jour à la performance des autres fonctions et donc indirectement à la performance de l’organisme. En tant que responsable QSE vous êtes un partenaire transverse pour la mise en œuvre de la stratégie, des processus, de l’amélioration continue, du management des risques…

> La révision des normes ISO 9001 et ISO 14001 et l’arrivée prochaine de l’ISO 45001, avec leur structure commune en 10 points, seront vos outils quotidiens pour réussir vos missions.

> Autre aspect de votre métier de responsable QSE : aider à améliorer et valoriser les savoir-faire et les compétences des collaborateurs de votre organisme. C’est l’un des points majeurs de la révision des normes. > Pour répondre à vos enjeux, nous vous proposons une sélection de formations adaptées à vos missions, à celles de votre équipe, et à l’ensemble des collaborateurs.

Qse définition

Qualité, Sécurité et Environnement. Une démarche QSE est toujours entièrement volontaire de la part d’une organisation de travail. Il s’agit d’instaurer un système de management intégré pour mieux gérer les aspects de qualité, de sécurité et aussi d’environnement au sein des organisations.

Qhse c’est quoi ?

QHSE : Qualité / Hygiène / Sécurité / Environnement Le système de gestion QHSE, ou système de gestion de la qualité, de la santé, de la sécurité et de l’environnement, vise à mettre en place des dispositions en matière de santé et de sécurité qui soient compatibles avec tous les lieux de travail. De nombreux managers ont compris son importance et ont réussi à créer un système QHSE impressionnant pour leur organisation.

Qu’est-ce qu’un responsable qse ?

Le responsable QSE est chargé d’enquêter et d’enregistrer les non-conformités en matière de qualité et de prendre la tête de l’analyse des causes profondes et des actions correctives. En outre, le responsable QSE est chargé de collecter, d’analyser et de communiquer les statistiques sur la qualité, la santé, la sécurité et l’environnement à la direction supérieure.

Quel est le rôle d’un qhse ?

Le Responsable QHSE a la responsabilité de la gestion du système QHSE. Il a l’autorité et l’indépendance nécessaires : – pour assurer l’établissement des processus mis en œuvre et entretenus, – pour rendre compte à la Direction du fonctionnement du système et des besoins d’amélioration (actions correctives et préventives),

– pour maîtriser le traitement des non-conformités produit, processus et système ainsi que les dysfonctionnements dans les domaines de la sécurité, de la santé de l’énergie et de l’environnement, – pour assurer le dialogue avec certains organismes, notamment, l’inspection du travail ou la DREAL (Direction Régional de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

Pourquoi être responsable qse ?

Les fonctions QSE sont historiquement très présentes dans le BTP/Génie civil et l’Industrie (Agroalimentaire, industries sensibles : chimie, nucléaire, gaz, toutes industries de process…) et se développent rapidement dans les services et les administrations.

Poste de responsable qse : Le responsable QSE doit être capable d’élaborer et de réaliser la politique QSE dans l’entreprise en prenant en compte les contraintes imposées par les différentes parties prenantes.

Quel est le rôle du responsable qualité dans une entreprise ?

Depuis les années 90, les entreprises sont engagées dans des démarches qualité coordonnées par des Responsables Qualité regroupés, le plus souvent, dans des « cellules qualité ». Au cours des années, les missions attribuées à ces cellules qualité ont évolué avec une ouverture de leurs champs d’activité, dépassant les missions d’harmonisation-évaluation des pratiques, et de certification leur étant traditionnellement imputées.

Ainsi, la gestion de la satisfaction, ainsi que les plaintes des clients sont souvent coordonnés par les cellules qualité. Plus largement, les cellules qualité sont de plus en plus sollicitées pour apporter un support à l’évaluation de la satisfaction des autres parties prenantes, dont celle du personnel, en collaboration avec les services des ressources humaines.

La gestion des risques, de l’hygiène et de la sécurité font également régulièrement partie du portefeuille d’actions des cellules qualité, dans une perspective de gestion des processus et des risques intégrés. Plus récemment, les activités liées à la gestion de l’environnement et de la responsabilité sociétale ont également été ajoutées – l’objectif étant de parvenir à un système intégré HQSE (hygiène, qualité, sécurité et environnement).

La question qui se pose alors est : de quelles compétences doivent disposer les cellules qualité avec ce portefeuille exponentiel ? Le Responsable Qualité est souvent positionné comme un chef d’orchestre. Mais qu’est-ce que cela veut dire être un chef d’orchestre ? Cela signifie certainement avoir des compétences. Le chef d’orchestre connaît la partition et sait lire la musique.

Le Responsable Qualité possède des compétences méthodologiques (connaissances des référentiels d’accréditation, de certification, …), organisationnelles (lean, …) et techniques (Analyse des Modes de Défaillance de leur Effet, de leur Criticité, …).

Mais, à l’instar du chef d’orchestre qui n’a pas les connaissances pour jouer de l’ensemble des instruments composant son orchestre, le Responsable Qualité ne peut être l’expert de toutes les activités de son entreprise. A titre d’exemple, l’hôpital compte plus de 200 métiers différents. Penser pouvoir être expert de l’ensemble serait dangereusement utopique.

Pourquoi choisir le domaine hse ? Opportunités de carrière

La formation pluridisciplinaire que reçoit le diplômé lui permet de travailler dans n’importe quelle entreprise de n’importe quel secteur et dans une double facette : en tant que technicien et chercheur.

Cette dualité fait que les professionnels de ce domaine travaillent pour des entreprises de conseil, d’implantation et de suivi de systèmes de gestion basés sur des normes (qualité, environnement, prévention des risques professionnels, RSE, intégré…) et d’enseignement, entre autres.

Dans ce contexte, les domaines d’intervention du diplômé en Master en Management Intégré : Sécurité, Environnement sont variés : entreprises industrielles, entreprises de construction et entreprises de services à fort contenu en projets et/ou opérations, comme les entreprises de transport, de distribution commerciale, de santé ou d’administration publique.

Pourquoi faire un master en qhse ?

La qualité, l’environnement, la sécurité et la santé sont des éléments fondamentaux de la gestion d’entreprise qui garantissent le respect de toutes les exigences réglementaires et contractuelles. Ce sont également des outils essentiels d’efficacité, de satisfaction du client et de fidélisation.

Ce master est conçu pour donner une vue d’ensemble de tous ces concepts et une compréhension profonde de leur application dans la conception et la mise en œuvre.

Le programme a été élaboré par des professionnels très expérimentés afin de faciliter l’acquisition des capacités nécessaires pour établir et gérer des systèmes de qualité, d’environnement, de sécurité et de santé. Il vise également à contribuer aux objectifs de l’entreprise en matière de finance stratégique, de RHS, de société, de nature et de réputation.

Tout au long du Master en Management Intégré : Environnement, Qualité et Sécurité, les étudiants devront développer les compétences suivantes :

Identifier les processus pertinents pour chacun des systèmes de gestion indépendants et définir un système d’indicateurs nécessaires pour contribuer à l’efficacité et à l’efficience de l’organisation, d’une part, et pour quantifier les résultats d’un système de gestion intégré, d’autre part.

Développer la documentation de soutien pour le système de gestion intégré (procédures, pratiques opérationnelles, enregistrements, etc.), en tenant compte de l’intégration des procédures et des exigences communes et spécifiques concernant les autres systèmes.

Identifier la technique d’épuration la plus appropriée (physico-chimique ou biologique) en fonction des caractéristiques de l’agent résiduel influent et proposer des alternatives basées sur la réduction de la pollution, le recyclage et les bonnes pratiques.

Évaluer les voies possibles de valorisation des déchets chimiques et industriels en général, en mettant l’accent sur ceux destinés à la fabrication de matériaux légers et denses pour la construction, en fonction de leur viabilité environnementale, technique et économique.

Différencier les procédures de contrôle, de suivi et d’analyse des polluants gazeux et des particules dans le cadre législatif en vigueur, en expliquant les facteurs d’émission et les conditions climatiques qui provoquent leur dispersion dans l’atmosphère à l’aide de modèles mathématiques.

Expliquer les particularités d’un sol à partir de ses propriétés physico-chimiques et des processus d’échange ionique en cours, et qui déterminent sa classification.

Raisonner le traitement et la technique corrective la plus appropriée pour ramener le sol à son état d’origine en fonction des caractéristiques d’un épisode de contamination particulier.

Concevoir, mettre en œuvre et maintenir un système de management environnemental basé sur la norme ISO 14001 et effectuer des audits internes selon la norme ISO 19011 pour vérifier son efficacité.

Concevoir, mettre en œuvre et maintenir un système de management environnemental basé sur la norme ISO 9001 et réaliser des audits internes selon la norme ISO 19011 pour vérifier son efficacité.

Planification de la prévention, liée à la réduction des risques professionnels dans des activités spécifiques : gestion des gaz et des récipients sous pression, utilisation des machines et de l’électricité, soudage, déchets dangereux, opérations de stockage en général, entre autres.

Capacité de planification de la prévention liée à l’identification, l’évaluation et le contrôle des facteurs environnementaux, afin de réduire le risque de maladies professionnelles dans des activités spécifiques : mesure, analyse et manipulation d’agents chimiques et biologiques, contrôle du bruit et des vibrations, radiations, etc.

Analyser les facteurs qui peuvent influencer la charge physique de travail en identifiant les effets d’une charge physique inadéquate et en proposant ensuite des actions préventives.

Analyser les facteurs qui peuvent influencer la charge mentale en identifiant les effets d’une charge mentale inadéquate (altérations physiologiques, psychologiques et comportementales) et proposer ensuite des actions préventives.

Concevoir, mettre en œuvre et maintenir un système de gestion de la prévention basé sur la norme iso 45001 qui permet de créer et de maintenir une culture de la prévention qui évite les accidents et les maladies liés au travail.

Identifier et mettre en relation les dimensions et les variables communes qui affectent les normes ISO 9001, ISO 14001 et l’iso 45001 lorsqu’elles sont intégrées dans un seul document.

Relier les principaux modèles de gestion intégrée basés sur la gestion par processus et interpréter sa méthodologie d’application instrumentale dans les normes.

Interpréter les principaux modèles d’excellence en matière de qualité comme références pour développer des plans d’amélioration au sein de l’organisation, et différencier l’auto-évaluation de la certification en fonction des normes ou standards existants.

Mettre en relation les 8 principes de la gestion de la qualité avec les exigences de la norme ISO 9001.

Expliquer l’importance de l’approche par processus lors de la planification d’un système de management de la qualité et/ou de l’environnement, ainsi que lors du plan d’audit basé sur la norme ISO 19011.

Différencier les documents et les registres, et évaluer si la documentation est conforme aux exigences de la norme ISO 9001.

Différencier les champs d’audit pour les normes ISO 9001 et ISO 14001, en soulignant les différentes méthodes de collecte de preuves objectives pendant la phase de diagnostic.

Évaluer l’importance de connaître le cadre législatif de l’activité lors de la sélection et de la définition des rôles et des compétences de l’équipe d’audit.

Planifier le processus de certification d’une entreprise et identifier les caractéristiques et les problèmes les plus communs pour recevoir une certification, comme la qualité, la prévention des risques environnementaux et/ou professionnels.

Identifier et interpréter la loi et les règlements techniques applicables en matière de sécurité et de santé au travail.

Planifier un audit interne en tant qu’élément clé du processus décisionnel dans le cadre de la loi sur la prévention des risques professionnels et de la norme iso 45001.

Choisir les outils les plus appropriés pour optimiser et améliorer les processus et les documenter.

Planification du système de gestion intégrée de la qualité, de la prévention des risques et de l’environnement, sur la base de modèles et de références reconnus dans le domaine.

Comment devenir responsable qse ?

Le responsable QSE doit suivre des études en master MASTER QUALITÉ, SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT.

Au cours de leur première année de formation, les étudiants apprennent à travailler en autonomie et entraînent leur capacité à utiliser des outils d’aide à la décision pour la qualité dans les systèmes d’information.

Thèmes fondamentaux :

  • les outils de la qualité (normes ISO, normes de qualité, orientation client)
  • une approche de la gestion, de l’économie et de l’organisation de l’entreprise
  • les outils d’amélioration (audit, AMDEC, suivi et retour d’expérience)
  • les langues et la communication.

Au cours de la deuxième année de leur formation, les étudiants approfondissent leurs connaissances en matière d’outils et de gestion de la qualité. Les cours comprennent :

  • la gestion des risques, la gestion du changement, le lean management, les RH, l’innovation…
  • la qualité dans les services et la santé
  • réglementation SST, droit de l’environnement, RSE
  • l’éthique et le développement personnel.

Les fonctions d’Ingénieur Qualité et Ingénieur QSE sont accessibles sur la base d’un diplôme de niveau I voire II, soit d’école d’ingénieur, soit universitaire (MST, DESS, DEA). Une spécialisation (Qualité, Environnement…) est en général requise

Un responsable QSE peut, au terme de quelques années d’expérience, être sollicité pour occuper de nouveaux postes : Responsable de ligne de production industrielle, directeur ou consultant qualité, directeur environnement.

QSE et développement des compétences

La fonction QSE contribue à l’acquisition et à l’évolution de compétences transverses aux métiers, et cela à plusieurs niveaux :

  • en faisant intégrer dans les matrices de compétences de l’entreprise des savoir-être clés : capacité à travailler en équipe, à prendre en compte l’intérêt collectif… ;
  • en partageant sa capacité à adopter une logique processus ;
  • en identifiant des points d’amélioration de compétences (les facteurs humains à l’origine de la non-qualité) et en construisant les chemins d’amélioration ;
  • en suscitant l’analyse, la formalisation et la diffusion des savoir-faire et retours d’expériences des équipes ; – en animant le Knowledge Management ;
  • en impliquant les acteurs dans un pilotage collectif des processus ; – en étant motrice de l’animation du pilotage des processus si besoin ;
  • en contribuant au développement d’une compétence de management stratégique, particulièrement pour le management intermédiaire, quand la QSE challenge les processus, les priorités et les actions dans la perspective de la stratégie de l’entreprise.

Objectifs de la formation Responsable QSE

L’intégration des systèmes de management QSE est une réalité pour un nombre croissant d’entreprises. Cette formation vous permet d’apprécier les différents niveaux d’intégration possibles pour faire votre choix. Vous maîtriserez l’ensemble des outils pour mettre en œuvre l’intégration de vos systèmes au niveau de l’optimisation des processus et des ressources, de la maîtrise des risques, de la veille réglementaire, de la programmation de vos audits internes, de l’animation et du reporting…

Dans les formation Responsable QSE vous pouvez :

Connaitre les missions du responsable QSE et identifier votre démarche :

  1. Identifier les missions du responsable QSE
    1. Positionnement du responsable QSE dans l’entreprise
    2. Rédaction de la fiche de fonction du responsable QSE
  2. Intégration des systèmes
    1. Réflexion sur les menaces / opportunités / forces / faiblesses
    2. Présentation des différents modes d’intégration
  3. Construire le projet d’intégration QSE
    1. Les étapes et les moyens de mise en place de son système intégré
    2. L’équipe projet, les compétences nécessaires
  4. Les bases de la réglementation
    1. Les fondamentaux de la réglementation sécurité-environnement
    2. Les étapes clés de la veille juridique
    3. La responsabilité civile et pénale

D’acquérir la capacité de construire votre système intégré QSE

  • Identifier les convergences et les divergences des référentiels ISO 9001, ISO 14001, ISO 45001
    • Les particularités -Les zones de convergence
    • Les exigences communes aux trois normes
  • • Mettre en œuvre l’intégration par l’approche processus
    • Les différents processus de l’entreprise
    • Comment décrire un processus
    • Réalisation d’une cartographie de processus intégrant environnement et sécurité
  • Évaluer les risques QSE pour poser les bases du système intégré
    • Analyse des risques : site, activité, entité, atelier, poste de travail
    • Approche processus comme fil conducteur de l’analyse de risques
    • Mise en place d’un tableau intégré d’analyse des risques QSE
    • Hiérarchisation des risques
  • Choisir des objectifs d’amélioration cohérents et réalistes
    • Mise en place de plans d’actions
  • • Mettre en œuvre et piloter le système intégré
    • Définition des rôles et responsabilités des acteurs impliqués dans le système intégré
    • Inventaire des documents communs ou non aux trois référentiels
    • Optimisation du système documentaire
    • Maîtrise des activités et des processus
    • Communication interne et externe › Formation et compétences requises

Maitriser les outils de suivi de votre démarche QSE

  • Suivre et mesurer vos paramètres QSE
    • Mise en place de tableaux de bord-Suivi des objectifs
  • et plans d’actions QSE
    • Évaluation des non-conformités QSE
  • • Auditer efficacement le système QSE
    • Profil des auditeurs internes
    • Conception et suivi du programme d’audit- Suivi des écarts
  • • Évaluer l’efficacité du système QSE
    • Cartographie de la performance du système QSE
    • La revue de direction

Quel est le salaire d’un responsable QSE en 2021 ?

Un responsable QSE gagne entre 2 500 € et 3 800 € brut par mois. Cette disparité de rémunération s’explique en partie par une position en début ou en fin de carrière. Ainsi, le salaire moyen d’un responsable QSE junior gravite autour de 35 000 € brut par an. Pour un responsable QSE expérimenté, sa rémunération peut s’élever jusqu’à 45 000 € brut par an, voire plus pour ceux qui possèdent un certificat d’auditeur.

Laisser un commentaire

responsable qse