Notez cette article

Qu’est-ce qu’un plan de gestion des risques PGR ?

Un plan de gestion des risques documente les risques potentiels pour une organisation et les mesures que les employés de l’organisation doivent prendre pour maintenir ces risques à des niveaux acceptables. Une organisation aura de nombreux plans de gestion des risques en place pour traiter différents risques.

Un plan de gestion des risques peut être élaboré par les principales parties prenantes, y compris la haute direction, les responsables de la conformité et les directeurs de département, pour traiter les risques de haut niveau et stratégiques. Ou, dans un contexte de gestion de projet, un chef de projet travaille avec l’équipe de projet pour développer un plan de gestion des risques spécifique aux risques du projet.

Quelle que soit la portée du plan de gestion des risques, celui-ci est élaboré par un groupe d’intervenants qui savent comment identifier les divers risques potentiels et effectuer une analyse des risques.

Beaucoup d’entre nous supposent qu’un plan de gestion des risques et une évaluation des risques sont synonymes ; ils ne le sont pas. Un plan de gestion des risques documente l’ensemble du processus, y compris l’identification, l’évaluation et l’atténuation des risques. Il comprend également le suivi du contrôle des risques, l’analyse coûts-avantages et les impacts financiers.

En revanche, une évaluation des risques est une partie spécifique du processus de gestion des risques, où vous catégorisez chaque risque par probabilité et gravité afin de pouvoir décrire les conséquences possibles et prioriser les étapes pour atténuer le risque. L’évaluation des risques est un élément crucial du processus global de gestion des risques et se concentre principalement sur l’identification et l’analyse des risques.

plan de gestion des risques

Définition du plan de gestion des risques entreprise

Le plan de gestion des risques est un outil essentiel pour toute entreprise soucieuse de sa sécurité. Il permet de identifier les risques potentiels et de mettre en place des mesures pour y faire face.

Un bon plan de gestion des risques prend en compte les risques liés à l’activité de l’entreprise, à son environnement et à ses ressources. Il tient compte également des capacités de l’entreprise à gérer les risques.

Le plan de gestion des risques doit être mis à jour régulièrement afin de tenir compte des changements dans l’activité de l’entreprise et de son environnement.

Qu’est-ce que la gestion des risques ?

Toute organisation est exposée à des risques. La gestion des risques est la façon dont nous gérons ces risques. Elle comprend la planification de la réponse aux risques pour une myriade d’événements incertains, des catastrophes naturelles aux menaces de cybersécurité.

La gestion des risques n’est pas seulement judicieuse pour assurer la continuité et la rentabilité des affaires. La plupart des lois, des réglementations et des cadres de conformité sectorielle exigent des preuves d’évaluations des risques et d’autres méthodologies pour éviter les violations de données et protéger les informations sensibles.

La gestion des risques n’élimine pas tous les risques. Au contraire, elle détermine le meilleur plan d’action pour optimiser le rapport coût-bénéfice entre la réduction des risques et l’utilisation des ressources de l’entreprise.

Pourquoi la gestion des risques ?

La gestion des risques est une discipline qui a pour but de minimiser les effets négatifs des événements imprévus sur les organisations. Elle consiste à identifier les risques, à les évaluer et à mettre en place des plans pour les gérer.

Les risques peuvent avoir différentes origines : internes (par exemple, les erreurs de processus) ou externes (par exemple, les catastrophes naturelles). La gestion des risques vise à réduire au minimum les effets de ces événements sur les activités de l’entreprise.

Les plans de gestion des risques sont élaborés en fonction du type d’organisation et de son environnement. Ils doivent être adaptés à chaque situation et être mis à jour régulièrement.

La mise en place d’un plan de gestion des risques nécessite une bonne connaissance de l’entreprise et de son environnement. Il est important de prendre en compte les différents types de risques, les activités de l’entreprise et les objectifs à atteindre.

Quels sont les impacts potentiels de ces risques pour un projet ?

Les principaux risques identifiés pour le projet sont le risque de non-respect des délais, le risque de non-respect du budget et le risque de qualité insatisfaisante. Si le projet ne respecte pas les délais, il y a un risque que les parties prenantes ne soient pas satisfaites du travail effectué et que cela ait un impact négatif sur la réputation de l’entreprise. De plus, si le budget n’est pas respecté, cela peut entraîner des difficultés financières pour l’entreprise et, dans certains cas, une augmentation des coûts pour les clients. Enfin, si la qualité du travail est insatisfaisante, cela peut avoir un impact négatif sur la réputation de l’entreprise et sur les relations avec les clients.

Comment faire un plan de gestion des risques en 7 étapes ?

La création d’un plan de gestion des risques comporte plusieurs étapes. Il est crucial de suivre toutes les étapes dans l’ordre. Ce guide peut servir de modèle pour un plan complet traitant des risques connus et émergents, ainsi que pour l’identification de nouveaux risques.

Définir les objectifs

Tout d’abord, les membres de l’équipe doivent examiner les objectifs de l’entreprise ou du projet, qu’il s’agisse d’un projet de développement de produit ou d’une initiative visant à développer des partenariats commerciaux avec des tiers. Le processus de gestion des risques doit s’aligner sur les objectifs actuels et futurs en commençant par les objectifs commerciaux.

Identification des risques

La deuxième étape consiste à examiner les actifs numériques tels que les systèmes, les réseaux, les logiciels, les appareils, les fournisseurs et les données. Le catalogage de ces actifs permet aux principales parties prenantes de faire un brainstorming et d’identifier les risques correspondant à chacun d’eux.

Un risque peut être une condition positive ou négative avec des conséquences financières, opérationnelles ou de réputation. Chaque risque identifié est consigné dans un registre des risques.

Évaluation des risques

Après l’identification des risques, l’équipe de gestion des risques évalue les risques connus. Vous pourriez constater que des risques positifs, comme la livraison anticipée d’un produit, entraînent des risques négatifs, comme l’incapacité d’un client à respecter un calendrier de paiement. Encore une fois, l’équipe de projet fera un brainstorming pour analyser les impacts potentiels.

Analyse des risques

Pour chaque risque identifié et évalué, l’équipe de projet doit examiner la probabilité du risque, puis estimer son impact potentiel. Cette activité aidera l’équipe à classer par ordre de priorité les événements de risque qui nécessitent le plus d’attention et les stratégies d’atténuation les plus solides.

Une matrice d’évaluation des risques est souvent utilisée pour visualiser les impacts potentiels. Mesurez la probabilité de faible à élevée sur un axe et la gravité de faible à élevée sur l’autre axe. Les événements de risque dans le quadrant supérieur droit doivent être priorisés en premier car ils ont une probabilité élevée et la pire gravité.

Matrice d'évaluation des risques
Matrice d’évaluation des risques

Comment analyser les risques d’un projet ?

Tout projet comporte des risques. Les projets technologiques sont généralement plus risqués que les projets de type « brique et mortier ». Néanmoins, à l’étape de la définition du projet, le promoteur doit déterminer un nombre limité de risques pour lesquels il considère qu’il a des raisons de s’inquiéter.

À l’étape de la définition, le chef de projet doit se concentrer sur les risques les plus importants : ceux qui peuvent compromettre le projet dans son ensemble et dont la probabilité de réalisation est assez importante pour qu’il doive en tenir compte. Il est inutile de déterminer les risques non contrôlables (comme la température) et d’en tenir compte, à moins qu’ils ne fassent réellement partie de la planification du projet.

Évaluation des risques du projet
La première chose à faire est de préparer une évaluation des risques afin de mieux comprendre les types de risques auxquels vous êtes confrontés et leurs conséquences possibles.

Voici comment procéder, étape par étape :

Étape 1 : Identifiez les risques potentiels. Asseyez-vous et dressez une liste de tous les risques et opportunités possibles auxquels vous pouvez penser. Si vous vous concentrez uniquement sur les menaces, vous pourriez passer à côté de l’occasion d’offrir une valeur inattendue au client ou à la cliente. Demandez à votre équipe de vous aider à faire du remue-méninges pendant le processus de planification du projet, car elle pourrait voir des possibilités que vous ne voyez pas. Voici une liste de 130 risques de projet pour vous aider à démarrer.

Étape 2 : Déterminez la probabilité. Quelles sont les chances qu’un certain risque se produise ? Il est beaucoup plus probable qu’un membre clé de l’équipe soit absent pendant une semaine à cause de la grippe que de développer une amnésie totale. Attribuez à chaque risque une cote de probabilité élevée, moyenne ou faible.

Étape 3 : Déterminez l’impact. Que se passerait-il si chaque risque se produisait ? Votre date de livraison finale serait-elle repoussée ? Dépasseriez-vous votre budget ? Créez une analyse d’impact commercial pour déterminer le risque de chaque problème potentiel et identifiez les risques qui ont le plus d’effet sur les résultats de votre projet, et classez-les comme ayant un impact élevé. Classez les autres comme des risques à impact moyen ou faible.

Traitement des risques

Après avoir évalué la matrice d’évaluation des risques et attribué des cotes de risque, l’équipe de projet déterminera si elle accepte, transfère, atténue ou évite un risque.

L’équipe peut décider d’accepter un événement à faible potentiel de risque avec des impacts minimes. L’équipe voudra probablement aussi éviter ou atténuer un événement de risque à fort impact et à forte probabilité et donner la priorité aux plans de prévention et d’atténuation.

Mitigation des risques

mitigation des risques
L’équipe du projet concevra les stratégies de mitigation des risques pour les risques qu’elle décide de transférer, d’atténuer ou d’éviter. Cette section doit être détaillée avec les actions d’atténuation, les dépendances, la planification de la réponse aux risques et les plans d’urgence.

Les activités de surveillance des risques doivent également être conçues dans cette phase afin que l’équipe de projet puisse déterminer si les actions de prévention et d’atténuation fonctionnent comme prévu.

Plan de gestion des risques PGR

Le plan de gestion des risques est le document final contenant tous les facteurs de la gestion des risques, le registre des risques, l’analyse, la tolérance et les actions d’atténuation.

Un modèle complet de plan de gestion des risques fournit à l’équipe de projet des processus cohérents et des outils bénéfiques pour assurer la réussite du projet. Ce modèle doit inclure une vue d’ensemble intégrée de la phase de planification, des jalons et des produits livrables afin de s’assurer qu’aucune étape n’est sautée.

Télécharger Plan de Gestion des Risques d’Inondation 2016-2021

Meilleures pratiques en matière de gestion des risques

Un bon plan de gestion des risques prend en compte les particularités de l’entreprise et de son environnement et évolue en fonction de son activité. Il est essentiel de le mettre en place et de le suivre de façon rigoureuse pour assurer la sécurité de l’entreprise.

Pour élaborer un plan de gestion des risques efficace, vous devez tenir compte de ces meilleures pratiques.

Créez une culture solide consciente des risques

Une étape essentielle de tout programme de gestion des risques efficace est le développement d’une solide culture du risque. La culture du risque est souvent définie comme les valeurs, les croyances et les attributs partagés en matière de risque dans l’ensemble de l’organisation. La haute direction et le conseil d’administration sont chargés de créer la culture de l’entreprise et de donner le ton depuis le sommet, qui doit ensuite se propager vers le bas dans le reste de l’organisation.

Sensibilisez les parties prenantes au processus

Pour gérer efficacement les risques, faites participer les principales parties prenantes à chaque étape du processus, en commençant par la phase de planification initiale. Les parties prenantes proviennent de différentes fonctions à l’intérieur et à l’extérieur de votre organisation : employés, clients, vendeurs, etc. Ce groupe diversifié vous fournit une représentation complète de toutes les facettes de votre entreprise et de chacun des risques associés.

Des politiques de gestion des risques appropriées

Avoir des rôles, des responsabilités et des modèles bien définis dans une politique documentée est crucial pour une stratégie de gestion des risques complète. Cette définition vous aidera à identifier tous les risques potentiels qui pourraient avoir une incidence sur votre entreprise, à évaluer de manière cohérente l’impact de ces risques et à déterminer comment vous comptez atténuer les risques.

Communication

La sensibilisation de l’ensemble de l’organisation aux risques et aux stratégies d’atténuation est impérative pour garantir l’adhésion et l’adoption.

Évaluer et persister

Des processus transparents de surveillance des risques permettent de s’assurer que tous les efforts d’atténuation des risques fonctionnent comme prévu. La gestion des risques est un processus constant et en constante évolution. Nous espérons que ces meilleures pratiques en matière de gestion des risques vous ont guidé dans l’ébauche d’une stratégie pour votre organisation.

Laisser un commentaire

Qu’est-ce qu’un plan de gestion des risques PGR ?

laghouati

Laghouati Mohame El Amine Ingénieur chargé de la communication