3.6/5 - (7 votes)

La Norme iso 9001 est en rapport avec l’ISO 9000 et l’ISO 9 004 comme suit: — la norme ISO 9000 Systèmes de management de la qualité — Principes essentiels et vocabulaire fournit les bases essentielles à une bonne compréhension et une mise en œuvre appropriée de la présente Norme internationale; — la norme ISO 9 004 Gestion des performances durables d’un organisme — Approche de management par la qualité fournit des lignes directrices aux organismes souhaitant aller au-delà des exigences de la présente Norme internationale.

Qu’est-ce que ça veut dire iso ?

Cette définition est motionnée dans chaque norme de l’organisation de L’ISO :

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.

L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Pourquoi la norme iso 9000 ?

La norme ISO 9000 est définie comme un ensemble de normes internationales sur le management et l’assurance de la qualité élaborées pour aider les entreprises à documenter efficacement les éléments nécessaires au maintien d’un système qualité efficace. Elles ne sont pas spécifiques à un secteur d’activité particulier et peuvent être appliquées à des organisations de toute taille.

La norme ISO 9000 peut aider une entreprise à satisfaire ses clients, à répondre aux exigences réglementaires et à s’améliorer en permanence. Elle doit être considérée comme une première étape ou le niveau de base d’un système qualité.

Quelle est la spécificité de la norme iso 9000 ?

Cette norme internationale fournit les concepts fondamentaux, les principes et le vocabulaire des systèmes de management de la qualité (SMQ) et sert de base aux autres normes relatives aux systèmes de management de la qualité. La présente Norme internationale est destinée à aider l’utilisateur à comprendre les concepts fondamentaux, les principes et le vocabulaire du management de la qualité afin de pouvoir mettre en œuvre, de manière efficace et efficiente, un SMQ et de créer de la valeur à partir d’autres normes de système de management.

La norme iso 9000 contient sept principes de management de la qualité venant à l’appui des concepts fondamentaux décrits en 2.2. Dans le paragraphe 2.3, chaque principe de management de la qualité est associé à un «énoncé» décrivant le principe, à un «fondement» expliquant les raisons pour lesquelles il convient que l’organisme tienne compte de ce principe, aux «bénéfices» attribués au principe et aux «actions possibles» pouvant être réalisées par l’organisme appliquant le principe.

Norme iso 9000 Systèmes de management de la qualité — Principes essentiels et vocabulaire

La Norme 9000 propose un SMQ bien défini, fondé sur un cadre intégrant des concepts fondamentaux, des principes, des processus et des ressources établis en matière de qualité afin d’aider les organismes à atteindre leurs objectifs. Elle s’applique à tous les organismes quels que soient leur taille, leur complexité ou leur modèle d’entreprise. Elle vise à accroître la sensibilisation de la direction de l’organisme sur ses obligations et son engagement à répondre aux besoins et aux attentes de ses clients et des parties intéressées et à les satisfaire avec ses produits et services.

norme iso 9000
La norme iso 9000

Cette norme élaborée par le sous-comité du comité technique 176 de l’ISO (ISO/TC176/SC2) propose des exigences à respecter pour les organismes souhaitant se donner de plus grandes opportunités pour satisfaire leur client et leur fournir en permanence des produits ou services conformes.

Développement d’un SMQ – Systeme management qualité iso 9001 version 2015 pdf gratuit

Un SMQ est un système dynamique qui évolue dans le temps par le biais de périodes d’amélioration. Chaque organisme a des activités de management de la qualité, que celles-ci soient formellement planifiées ou non. La présente Norme internationale fournit des lignes directrices sur la manière de développer un système formel permettant de gérer ces activités.

Il est nécessaire de déterminer les activités qui existent déjà au sein de l’organisme et leur adéquation par rapport au contexte de l’organisme. La présente Norme internationale, en combinaison avec l’ISO 9 004 et l’ISO 9001, peut ensuite être utilisée pour aider l’organisme à développer un SMQ cohérent. Un système de management de la qualité formel fournit un cadre pour la planification, l’exécution, la surveillance et l’amélioration des performances des activités de management de la qualité.

Il n’est pas nécessaire que le système de management de la qualité soit complexe; il doit plutôt refléter exactement les besoins de l’organisme. Lors du développement du système de management de la qualité, les concepts et principes fondamentaux énoncés dans la présente Norme internationale peuvent fournir une aide précieuse. La planification d’un système de management de la qualité n’est pas un évènement singulier, mais plutôt un processus continu. Les plans évoluent en fonction des connaissances acquises par l’organisme et des changements de circonstances.

Un plan tient compte de toutes les activités liées à la qualité de l’organisme et s’assure que toutes les lignes directrices de la présente Norme internationale et toutes les exigences de l’ISO 9001 sont traitées. Le plan est mis en œuvre après approbation.

Il est important pour un organisme de surveiller et d’évaluer régulièrement la mise en œuvre du plan et les performances du système de management de la qualité. Des indicateurs minutieusement étudiés facilitent ces activités de surveillance et d’évaluation. L’audit est un moyen d’évaluer l’efficacité du système de management de la qualité afin d’identifier les risques et de déterminer la satisfaction des exigences.

Pour que les audits soient efficaces, des preuves tangibles et intangibles doivent être recueillies. Des mesures de correction et d’amélioration sont prises sur la base de l’analyse des preuves réunies. Les connaissances acquises peuvent conduire à une innovation permettant d’améliorer les performances du système de management de la qualité.

Exigences de la normes iso 9001 version 2015

Les exigences impactant les produits et services d’une organisation :

À travers l’ISO 9001, une organisation s’assure de la conformité de ses produits et services face aux exigences clients et autres parties intéressées et face aux exigences légales et contractuelles. Il est donc impératif d’avoir une check-list de toutes ces exigences, afin de les revoir à intervalle planifié de temps planifié et de les mettre à jour si nécessaire, mais aussi pour s’assurer que l’organisme est toujours en conformité avec ces exigences.

Concernant les exigences clients, l’exigence implicite minimale est que les produits ou services puissent être conçus, fabriqués, livrés et utilisés, consommés ….en toute sécurité pour l’usage prévu et éventuellement être réparé, recyclé et réutilisé. Dans cette précédente phrase, tous les mots sont à prendre avec attention.

L’organisme doit déterminer le ou les usages prévus et pourquoi pas aussi les autres usages que pourraient faire les clients de manière occasionnelle, ou même accidentelle et associer la sécurité à chacune de ces phases et à chacun de ces usages prévus, accidentels, ou autres. Cette méthode, cette façon de voir les choses, permet de détecter de nombreuses exigences au niveau de l’utilisation des produits et des services, de leur sécurité et de leurs performances. L’organisme peut aller encore plus loin en faisant intervenir un panel de futurs utilisateurs et les questionner sur leurs besoins, leurs attentes et même aller jusqu’à les impliquer dans un travail collaboratif de co-innovation, de co-fabrication, coévaluation…des produits et services.

L’émergence de l’ère de la massification des données, en provenance des réseaux sociaux, ou encore des objets connectés, ce que l’on appelle l’ère du « big data » apportera de nombreuses informations concernant ces exigences clients, peut-être aussi au détriment d’une partie de notre vie privée. Mais que ne ferait-on pas pour avoir l’objet et le service qui correspondent à toutes nos attentes ! Ainsi, certains grands groupes investissent déjà dans le traitement et l’analyse de ces mégadonnées.

Quant aux exigences contractuelles, celles qui animent les contrats clients, elles sont généralement bien connues de l’organisme. En faire une check-list et penser à en revoir périodiquement l’atteinte avec nos clients lors des étapes importantes du contrat est tout à fait indiqué. Au sujet des exigences légales et réglementaires, il est nécessaire de pratiquer une veille au moins tous les trimestres, en allant par exemple sur les sites internet qui délivrent ces textes de loi et autres textes d’exigences portant sur les produits et services de l’organisation.

Certaines organisations professionnelles ou les maisons mères peuvent informer sur les nouvelles dispositions professionnelles à prendre en compte. L’organisme peut également externaliser cette veille réglementaire à un prestataire extérieur. Le suivi de la conformité réglementaire peut s’effectuer à l’aide du Tableau 1, avec désignation claire de l’exigence à satisfaire, de l’état de l’organisme face à cette exigence et, le cas échéant, les actions à mener pour se conformer aux exigences. Il est particulièrement indiqué de désigner un « pilote » ou « responsable » chargé du suivi de l’action et d’indiquer une échéance.

Concernant le Tableau 1, une sélection O portant sur la colonne «conformités » permet d’obtenir tous les textes réglementaires sur lesquels l’organisme est conforme ou s’est mis en conformité. De même, une sélection sur la non-conformité (N) indique à l’organisme les actions qui lui restent à accomplir pour être totalement conforme aux textes réglementaires.

Tableau 1 : Exemple d’un tableau de suivi de la conformité vis-à-vis des exigences légales et réglementaires.
Tableau 1 : Exemple d’un tableau de suivi de la conformité vis-à-vis des exigences légales et réglementaires.

À noter : le Tableau 1 permet le suivi des exigences légales et réglementaires.

Il peut être également utilisé pour des textes réglementaires liés à l’environnement, à la santé & sécurité du personnel, ou à la responsabilité sociétale des entreprises et des organisations. Ainsi ce construit un système intégré, beaucoup plus simple à gérer. Le Tableau 1 est à revoir et à tenir à jour autant que nécessaire et au moins tous les 3 mois et doit être conservé par l’organisme, comme preuve de l’identification des exigences légales et réglementaires et autres exigences auxquelles l’organisme doit se conformer.

La norme iso 9001 s intéresse à l’expérience client

Qualité
Un organisme axé sur la qualité favorise une culture se traduisant par un comportement, des attitudes, des activités et des processus qui fournissent de la valeur par la satisfaction des besoins et attentes des clients et autres parties intéressées pertinentes.

La qualité des produits et services d’un organisme est déterminée par la capacité à satisfaire les clients et par l’impact prévu et imprévu sur les parties intéressées pertinentes.

La qualité des produits et services inclut non seulement leur fonction et performances prévues, mais aussi la valeur et le bénéfice perçus par le client.

Le contexte dans lequel opère à présent un organisme est caractérisé par une évolution accélérée, une mondialisation des marchés et l’émergence du savoir et de
la connaissance en tant que ressource principale. L’impact de la qualité va au-delà de la satisfaction du client: elle peut également avoir un impact direct sur l’image de l’organisme.

Le concept de parties intéressées s’étend au-delà du seul client. Il est important de prendre en compte toutes les parties intéressées pertinentes.

Une communication interne (c’est-à-dire à tous les niveaux de l’organisme) et externe (c’est-à-dire avec les parties intéressées pertinentes) planifiée et efficace renforce l’implication du personnel et sa compréhension:

— du contexte de l’organisme;
— des besoins et attentes des clients et autres parties intéressées pertinentes;
— du SMQ.

Le principal objectif du management de la qualité est de satisfaire aux exigences des clients et de s’efforcer d’aller au-devant de leurs attentes.

3.4 Termes relatifs au processus dans la norme iso 9000

3.4.1 processus

ensemble d’activités corrélées ou en interaction qui utilise des éléments d’entrée pour produire un résultat escompté

Note 1 à l’article: La désignation du «résultat escompté» d’un processus par élément de sortie (3.7.5), produit (3.7.6) ou service (3.7.7) dépend du contexte de la référence.

Note 2 à l’article: Les éléments d’entrée d’un processus sont généralement les éléments de sortie d’autres processus et les éléments de sortie d’un processus sont généralement les éléments d’entrée d’autres processus.

Note 3 à l’article: Deux processus, ou plus, corrélés et en interaction en série peuvent également être qualifiés de processus.

Note 4 à l’article: Les processus d’un organisme (3.2.1) sont généralement planifiés et mis en œuvre dans des conditions maîtrisées afin d’apporter une valeur ajoutée.

Note 5 à l’article: Lorsque la conformité (3.6.11) de l’élément de sortie résultant ne peut pas être immédiatement ou économiquement validée, le processus est souvent qualifié de «procédé spécial».

Note 6 à l’article: Il s’agit de l’un des termes communs et définitions de base pour les normes de systèmes de management de l’ISO, donnés dans l’Annexe SL du Supplément ISO consolidé aux Directives ISO/IEC, Partie 1. La définition initiale a été modifiée pour éviter toute circularité entre processus et élément de sortie, et les Notes 1 à 5 à l’article ont été ajoutées.

Télécharger norme iso 9000 version 2015 pdf gratuit

Quelles sont les normes qualité iso 9000 et quelle est la différence entre iso 9000 et iso 9001 ?

En fait, il n’y a pas une seule ISO 9000, mais un ensemble de textes qui contribue à définir les composantes de la qualité et les moyens d’atteindre le niveau de qualité requis.

La figure, ci-après, présente la ligne de produits normatifs et leur liaison avec les prix de la qualité.

Figure La ligne de produits normatifs ISO
Figure : La ligne de produits normatifs ISO

NF EN ISO 9000:2015 Systèmes de management de la qualité – Principes essentiels et vocabulaire. Ce document décrit de façon détaillée les grands principes de management de la qualité. Ces principes ne sont pas des exigences mais contribuent à la bonne compréhension. De plus, les termes et définitions décrits dans ce document contribuent à établir un langage commun entre chacun des acteurs.

NF EN ISO 9001:2015 Systèmes de management de la qualité – Exigences. Ce document spécifie les exigences nécessaires pour donner confiance dans les produits et services délivrés par un organisme. Cette confiance doit contribuer à l’obtention de la satisfaction des clients. Par un phénomène de ricochet, l’organisme doit y retrouver un certain nombre de bénéfices induits (par exemple : une meilleure communication, une plus grande maîtrise de ses processus et une réduction sensible de ses
anomalies et déchets).

NF EN ISO 9004:2009 Gestion des performances durables d’un organisme – Approche de management par la qualité.
Ce document propose des lignes directrices afin d’aider les organismes dans la mise en œuvre des exigences de l’ISO 9001.
Ces conseils, sous forme de bonnes pratiques, doivent contribuer à améliorer les performances de l’organisme et à l’obtention de l’amélioration continue. Des éléments d’auto-évaluation permettent à l’organisme d’évaluer le niveau de maturité de son système de management de la qualité.

Pour effectuer les contrôles permettant de certifier, il existe la norme d’audit suivante :

NF EN ISO 19011:2018 Lignes directrices pour l’audit des systèmes de management. Cette norme d’audit est commune pour la certification de tout système de management (qualité, environnement, sécurité et autre).

Quels sont les objectifs principaux de la famille iso 9000 ?

Le groupe de normes ISO 9000 concerne les systèmes de management de la qualité et a été créé pour aider les organisations à s’assurer qu’elles répondent aux exigences des clients et des autres parties prenantes.

Les cinq objectifs d’ISO 9000 :

  • Fournir aux entreprises des modèles utiles et mondialement reconnus pour la mise en œuvre d’un système de management de la qualité.
  • Atteindre, maintenir et viser à améliorer régulièrement la qualité du produit (les normes définissent le « produit » comme le résultat de tout processus. Par conséquent, ce terme s’appliquera également aux « services », qu’ils soient internes ou externes à l’entreprise).
  • L’objectif premier de l’adoption de ces normes est d’accroître la notoriété de l’organisation. Le client peut comparer la qualité de deux entreprises, l’une avec la norme ISO et l’autre sans la norme ISO. La bonne volonté peut se traduire par une augmentation des ventes ou une promotion accrue du produit de l’entreprise.
  • Créer une norme de conformité qui est suivie 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 52 semaines par an.
  • Donner confiance au management interne ainsi qu’aux autres travailleurs dans le fait que les exigences de qualité sont remplies et maintenues, et que l’amélioration de la qualité a lieu.

D’autre part, la certification ISO 9000 permet d’assurer une coordination entre les différentes activités de l’entreprise et favorise la gestion de chaque étape des activités de l’entreprise.

Les chapitres de la norme iso 9000 version 2015

  • Avant-propos
  • Introduction
  • 1 Domaine d’application
  • 2 Concepts fondamentaux et principes du management de la qualité
    • 2.1 Généralités 2.2 Concepts fondamentaux
    • 2.3 Principes de management de la qualité
    • 2.4 Développement du SMQ en appliquant les concepts fondamentaux et les principes essentiels
  • 3 Termes et définitions
    • 3.1 Termes relatifs à une personne ou au personnel
    • 3.2 Termes relatifs à l’organisme
    • 3.3 Termes relatifs à l’activité
    • 3.4 Termes relatifs au processus
    • 3.5 Termes relatifs au système
    • 3.6 Termes relatifs aux exigences
    • 3.7 Termes relatifs aux résultats
    • 3.8 Termes relatifs aux données, aux informations et aux documents
    • 3.9 Termes relatifs au client
    • 3.10 Termes relatifs aux caractéristiques
    • 3.11 Termes relatifs à la détermination
    • 3.12 Termes relatifs à l’action
    • 3.13 Termes relatifs à l’audit.

2.4 Développement du SMQ en appliquant les concepts fondamentaux et les principes essentiels

2.4.1 Modèle de SMQ

2.4.1.1 Généralités

Les organismes partagent de nombreuses caractéristiques avec les êtres humains en tant qu’organisme social vivant et apprenant. Tous deux sont adaptatifs et comprennent des systèmes, processus et activités interactifs. Pour s’adapter à leur contexte changeant, chacun d’eux doit être en mesure d’évoluer. Les organismes innovent souvent pour obtenir des améliorations par rupture. Le modèle de SMQ d’un organisme reconnaît que les systèmes, processus et activités ne peuvent pas tous être prédéterminés; par conséquent, il est nécessaire qu’il soit souple et adaptable aux complexités du contexte de l’organisme.

2.4.1.2 Système

Les organismes cherchent à comprendre le contexte interne et le contexte externe pour identifier les besoins et attentes des parties intéressées pertinentes. Ces informations sont utilisées dans le développement du SMQ pour atteindre la pérennité de l’organisme. Les éléments de sortie d’un processus peuvent être les éléments d’entrée d’autres processus et sont liés dans le réseau global. Bien qu’ils semblent souvent être constitués de processus similaires, chaque organisme et son SMQ sont uniques.

2.2 Concepts fondamentaux

2.2.1 Qualité

Un organisme axé sur la qualité favorise une culture se traduisant par un comportement, des attitudes, des activités et des processus qui fournissent de la valeur par la satisfaction des besoins et attentes des clients et autres parties intéressées pertinentes.

La qualité des produits et services d’un organisme est déterminée par la capacité à satisfaire les clients et par l’impact prévu et imprévu sur les parties intéressées pertinentes. La qualité des produits et services inclut non seulement leur fonction et performances prévues, mais aussi la valeur et le bénéfice perçus par le client.

2.2.2 Système de management de la qualité Un SMQ comprend les activités par lesquelles l’organisme identifie ses objectifs et détermine les processus et les ressources nécessaires pour obtenir les résultats escomptés.

Le SMQ gère les processus et leurs interactions, et les ressources nécessaires pour fournir de la valeur et obtenir les résultats pour les parties intéressées pertinentes. Le SMQ permet à la direction d’optimiser l’utilisation des ressources en tenant compte des conséquences de leur décision à court terme et à long terme. Un SMQ fournit les moyens d’identifier les actions permettant de traiter les conséquences prévues et imprévues dans la réalisation du produit et du service.

2.2.3 Contexte d’un organisme

La compréhension du contexte de l’organisme est un processus. Ce processus détermine les facteurs ayant une influence sur la finalité, les objectifs et la pérennité de l’organisme. Il prend en compte des facteurs internes tels que les valeurs, la culture, les connaissances et la performance de l’organisme. Il prend également en compte des facteurs externes tels que les environnements juridique, technologique, concurrentiel, commercial, culturel, social et économique. La finalité d’un organisme peut être exprimée, par exemple, par sa vision, sa mission, ses politiques et ses objectifs.

2.2.4 Parties intéressées

Le concept de parties intéressées s’étend au-delà du seul client. Il est important de prendre en compte toutes les parties intéressées pertinentes. Une partie du processus de compréhension du contexte de l’organisme consiste à identifier ses parties intéressées. Les parties intéressées pertinentes sont celles qui présentent un risque significatif pour la pérennité de l’organisme si leurs besoins et attentes ne sont pas satisfaits. Les organismes définissent les résultats qu’ils doivent fournir à ces parties intéressées pertinentes pour réduire ce risque. Les organismes suscitent, obtiennent et conservent l’appui des parties intéressées pertinentes dont dépend leur succès.

2.3 Principes de management de la qualité

2.3.1 Orientation

client 2.3.1.1 Énoncé

Le principal objectif du management de la qualité est de satisfaire aux exigences des clients et de s’efforcer d’aller au-devant de leurs attentes.

2.3.1.2 Fondement Des performances durables

sont obtenues lorsqu’un organisme obtient et conserve la confiance des clients et des autres parties intéressées pertinentes. Chaque aspect de l’interaction avec les clients offre une opportunité de créer plus de valeur pour le client. Comprendre les besoins présents et futurs des clients et des autres parties intéressées contribue aux performances durables de l’organisme.

2.3.1.3 Bénéfices Les bénéfices potentiels sont notamment les suivants: — augmentation de la valeur pour le client; — augmentation de la satisfaction du client; — amélioration de la fidélité du client; — amélioration de l’activité commerciale récurrente; — amélioration de l’image de l’organisme; — élargissement du panel des clients; — augmentation des ventes et des parts de marché.

2.3.1.4 Actions possibles Les actions possibles comprennent:

— identifier les clients directs et indirects pour lesquels l’organisme est créateur de valeur;

— comprendre les besoins et attentes, présents et futurs, des clients;

— lier les objectifs de l’organisme aux besoins et attentes des clients;

— communiquer les besoins et attentes des clients à tous les niveaux de l’organisme;

— planifier, concevoir, développer, produire, fournir et supporter les produits et services de manière à répondre aux besoins et attentes des clients; — mesurer et surveiller la satisfaction du client et prendre les mesures appropriées;

— déterminer les besoins et attentes des parties intéressées pertinentes susceptibles d’avoir une incidence sur la satisfaction du client et prendre les mesures appropriées;

— gérer activement les relations avec les clients afin d’obtenir des performances durables.

2.2.5 Soutien de la direction
2.2.5.1 Généralités
Un soutien de la direction en faveur du SMQ et une implication du personnel permettent:

  • — la mise à disposition des ressources humaines et autres ressources adéquates;
  • — la surveillance des processus et des résultats;
  • — la détermination et l’évaluation des risques et des opportunités;
  • — la mise en œuvre d’actions appropriées.

Une acquisition, un déploiement, un maintien, une valorisation et une utilisation responsables des ressources aident l’organisme à atteindre ses objectifs.

2.4.1.3 Processus
L’organisme dispose de processus qui peuvent être définis, mesurés et améliorés. Ces processus interagissent pour fournir des résultats cohérents avec les objectifs de l’organisme et les limites interfonctionnelles. Certains processus peuvent être critiques alors que d’autres ne le sont pas. Les processus sont formés d’activités corrélées, certaines fournissant des éléments de sortie utilisés par
d’autres comme éléments d’entrée.

3 Termes et définitions – norme iso 9000

3.1 Termes relatifs à une personne ou au personnel

3.1.1 direction personne ou groupe de personnes qui oriente et dirige un organisme (3.2.1) au plus haut niveau

Note 1 à l’article: La direction a le pouvoir de déléguer son autorité et de fournir des ressources au sein de l’organisme.

Note 2 à l’article: Si le périmètre du système de management (3.5.3) ne couvre qu’une partie de l’organisme, alors la direction s’adresse à ceux qui orientent et dirigent cette partie de l’organisme.

Note 3 à l’article: Il s’agit de l’un des termes communs et définitions de base pour les normes de systèmes de management de l’ISO, donnés dans l’Annexe SL du Supplément ISO consolidé aux Directives ISO/IEC, Partie 1.

3.4 Termes relatifs au processus
3.4.1
processus
ensemble d’activités corrélées ou en interaction qui utilise des éléments d’entrée pour produire un résultat escompté Note 1 à l’article: La désignation du «résultat escompté» d’un processus par élément de sortie (3.7.5), produit (3.7.6) ou service (3.7.7) dépend du contexte de la référence.

Note 2 à l’article: Les éléments d’entrée d’un processus sont généralement les éléments de sortie d’autres processus et les éléments de sortie d’un processus sont généralement les éléments d’entrée d’autres processus.

Note 3 à l’article: Deux processus, ou plus, corrélés et en interaction en série peuvent également être qualifiés de processus.

Note 4 à l’article: Les processus d’un organisme (3.2.1) sont généralement planifiés et mis en œuvre dans des conditions maîtrisées afin d’apporter une valeur ajoutée.

Note 5 à l’article: Lorsque la conformité (3.6.11) de l’élément de sortie résultant ne peut pas être immédiatement ou économiquement validée, le processus est souvent qualifié de «procédé spécial».

Note 6 à l’article: Il s’agit de l’un des termes communs et définitions de base pour les normes de systèmes de management de l’ISO, donnés dans l’Annexe SL du Supplément ISO consolidé aux Directives ISO/IEC, Partie 1. La définition initiale a été modifiée pour éviter toute circularité entre processus et élément de sortie, et les Notes 1 à 5 à l’article ont été ajoutées.

La publication a un commentaire

  1. Avatar de agario unblocked
    agario unblocked

    What’s Going down i’m new to this, I stumbled upon this I’ve found It positively helpful and it has aided me out loads.
    I hope to contribute & aid different customers like its helped me.
    Good job.

Laisser un commentaire

laghouati

Laghouati Mohame El Amine Ingénieur d'état