4.5/5 - (2 votes)

La norme ISO 14001 2015 spécifie dans son chapitre 4 les exigences relatives pour déterminer des enjeux internes et externes pertinents. Cela par rapport à la finalité de l’entreprise, les parties intéressées pertinentes et leurs obligations de conformités, les limites et applicabilité afin d’établir son SME.

Compréhension de l’organisme et son contexte – déterminer les enjeux externes et internes pertinents

L’organisme doit déterminer les enjeux externes et internes pertinents par rapport à sa finalité, et qui influent sur sa capacité à atteindre les résultats attendus de son système de management environnemental. Ces enjeux doivent inclure les conditions environnementales affectées par l’organisme ou susceptibles d’affecter l’organisme.

D’abord, pour l’identification des enjeux internes, on peut se référer à la norme ISO 31000 dans son paragraphe 5.4.1 : Compréhension de l’organisme est son contexte. Afin d’identifier les enjeux externes, on réalise une analyse PESTEL. Au fond, la synthèse des résultats est réalisée à l’aide de l’analyse SWOT.

Identification des enjeux internes

D’abord, pour réaliser le diagnostic interne, il faut se référer à la norme ISO 31000 qui met l’accent sur les points qu’on peut traiter pour l’évaluation du contexte interne de l’organisme. La figure 1 montre un exemple des classes des enjeux internes.

Catégories des enjeux internes
Figure 1 : Catégories des enjeux internes

A chaque enjeu identifié, on détermine les risques et opportunités associés.

ISO 14001 version 2015 – Clause 6.1.1 Actions pour faire face aux risques et aux opportunités

Clause 6 Planification
Clause 6.1 Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités
Clause 6.1.1 Généralités
L’organisme doit établir, mettre en œuvre et tenir à jour les processus nécessaires pour satisfaire les exigences de 6.1.1 à 6.1.4.

Dans le cadre de la planification de son système de management environnemental, l’organisme doit prendre en considération:

a) les enjeux mentionnés en 4.1;
b) les exigences mentionnées en 4.2;
c) le domaine d’application de son système de management environnemental;
et déterminer les risques et opportunités liés à
— ses aspects environnementaux (voir 6.1.2),
— ses obligations de conformité (voir 6.1.3), et
— ses autres enjeux et exigences, identifiés en 4.1 et 4.2,
qu’il est nécessaire de prendre en compte pour:
— donner l’assurance que le système de management environnemental peut atteindre les résultats escomptés;
— prévenir ou réduire les effets indésirables, y compris la possibilité que des conditions environnementales externes affectent l’organisme;
— s’inscrire dans une dynamique d’amélioration continue.

Dans le domaine d’application du système de management environnemental, l’organisme doit déterminer les situations d’urgence potentielles, y compris celles susceptibles d’avoir un impact environnemental.

L’organisme doit tenir à jour des informations documentées sur:
— les risques et opportunités qu’il est nécessaire de prendre en compte;
— les processus nécessaires en 6.1.1 à 6.1.4, dans une mesure suffisante pour avoir l’assurance qu’ils sont réalisés comme prévu.

Exemple extrait des enjeux internes identifiés d’une organisation pour mettre en place ISO 14001

Par exemple le tableau 8 représente un extrait des enjeux internes identifiés d’une organisation pour mettre en place ISO 14001.

Catégories des enjeuxEnjeux identifiésRisques / opportunités pour l’entreprise
Gouvernance, organisation, rôles et responsabilités de l’entrepriseLes intérêts des actionnaires sont divergents.Les valeurs environnementales par rapport à la finalité de l’entreprise ne sont pas définies ; La détermination des motivations de la direction relatives à l’environnement n’est pas identifiée.
Conformité réglementaireSuivre l’évolution légale et réglementaire relative à l’environnementLe non respect des exigences légales et réglementaires environnementales.
Politiques, objectifs etMettre en place la politique et les objectifsDéploiement d’une politique non adoptée ;
stratégies mises
en place
environnementaux
adoptés à la capacité de
l’organisme.
Assurer les moyens
nécessaires pour
atteindre les objectifs
environnementaux et leur
amélioration continue
Renforcement de la
correspondance entre la
stratégie de l’organisme et la
démarche
environnementale.
Absence d’une étude sur les
orientations environnementales des
concurrents ;
Prévenir les orientations de marché
vers la performance
environnementale.
Aptitudes, en
termes de
ressources et de
connaissances
(par exemple
capital, temps,
personnels,
processus,
systèmes et
technologies)
Fidélisation des employés
Techniques de
surveillance des
performances
environnementales
Langues utilisée dans la
communication et
documentation est
compréhensible par tout
les employés
Développement des
capacités sur le SME et
des installations de
production
Manque de ressources disponibles ;
L’adaptation au changement ;
Maintien du capital humain ;
Perte de compétences développées
par l’organisme ;
Non compréhension des procédures
relatives à environnement à cause de l’alphabétisme
Tableau 8 : Extrait des enjeux internes identifiés à titre d’exeple.

Comment Identifier les enjeux externes ?

« Bien que l’analyse de risque (avec l’analyse SWOT ou non) puisse permettre d’identifier des enjeux, la méthode PESTEL est une liste intéressante des questions à se poser effectivement. Bien utilisée, interrogée avec attention, elle vous assurera de fixer un cadre à cette identification. Cependant, comme de nombreux aspect, il n’existe pas de méthode « ultime » qui, utilisée seule, vous donnera invariablement les meilleurs résultats.

Ainsi, utiliser une approche PESTEL est bien, la coupler avec l’extraction des enjeux de la politique de l’entreprise est très bien aussi (en plus, cela existe) et, si votre entreprise est d’une taille conséquence (ce qui semble être le cas) : vous devez certainement disposer d’une déclaration de performance extra-financière qui, normalement, regorge de ces enjeux. Ainsi, vous appuierez votre analyse non seulement sur une méthode, mais sur les réalités stratégiques de votre entreprise. »

Qualiblog

Pour identifier les enjeux externes, on peut choisir l’outil PESTEL.

Le modèle PESTEL distingue six catégories d’influences macro-environnementales qui peuvent influencer une industrie. Il s’agit des facteurs :

  • Politiques : stabilité gouvernementale, politique fiscale, protection sociale, commerce extérieur, etc.
  • Économiques : cycle économique, évolution du PNB, taux d’intérêt, politique monétaire, inflation, chômage, revenu disponible, etc.
  • Sociologiques : démographie, distribution des revenus, mobilité sociale, consumérisme, niveau d’éducation, attitude de loisir et de travail, etc.
  • Technologiques : dépenses publiques en R&D, investissements privés sur la technologie, nouveaux brevets ou découvertes, vitesse de transfert technologique, taux d’obsolescence, etc.
  • Environnementaux : lois sur la protection de l’environnement, retraitement des déchets, consommation d’énergie, etc.
  • Légaux : lois sur les monopoles, droit du travail, législation sur la santé, normes de sécurité, etc.

Exemple de résultat PESTEL

Le tableau 1 représente un exemple de résultat d’une analyse par la méthode PESTEL d’un organisme soumis à une préparation à la mise en place de la norme ISO 14001.

PolitiqueInstabilité politique ( par exemple)
Aide de l’Etat aux entreprises dans leur démarche environnemental (Plan de mise à niveau)
Augmentation des taxes
Grèves
EconomiquesOpportunités de réductions des charges fiscales
Augmentation des couts de transport
Pays en crise économique
SocioculturelPolitique salariale
Absence de culture de prévention
Langue utilisée du référentiel
TechnologiquesNouveaux procédés de fabrication
Diversité des outils de fabrication
L’existence d’un pôle technologique
Le choix des nouveaux équipements moins nocifs pour l’environnement (machines qui consomment moins d’énergie, installation de STEP pour améliorer la qualité de rejets industriels, …)
EnvironnementProduit fini non polluant pour l’environnement extérieur
Saison estivale très humide
Terre invendable (7à 8 m)
Zone sismique
LégaleLégislation et réglementation relatives à l’environnement
Appartenance aux établissements dangereux, insalubres et incommodes, l’entreprise appartient à la première catégorie dans les
activités des boissons.
Appartenance aux établissements assujettis à audit énergétique obligatoire et périodique.
Appartenance aux établissement qui sont soumis à un diagnostic technique, périodique et obligatoire des équipements, des travaux et des modes de production liés à l’utilisation des eaux, les conditions de désignation des experts, la nature des diagnostics et leur périodicité. (le seuil est fixé à 5000 m).
Tableau 1 : Analyse des enjeux externes

Analyse SWOT Matrice et exemple

L’analyse SWOT est un outil utilisé en management stratégique qui a pour objectif de traduire les enjeux internes déterminés en termes de forces et faiblesses et les enjeux externes en termes de risques et opportunités et donc maximiser le potentiel positifs des forces et opportunités et minimiser les effets négatives des faiblesses et menaces.

Cette matrice est utilisée dans la phase de diagnostic interne en déterminant les forces et faiblesses de l’organisme et un diagnostic externe grâce aux opportunités et menaces.

Que veut dire swot ?

L’analyse SWOT permet d’étudier les facteurs suivants:

  • S (Strengths) : ou bien forces points positives internes de l’organisme;
  • W (Weaknesses) : ou bien faiblesses points négatives internes de l’organisme;
  • O (Opportunities) : ou bien opportunités risques positifs externes dont l’organisme peut profiter;
  • T (Threats) : ou bien menaces contraintes externes qui peuvent avoir une influence sur l’organisme.

Cette matrice peut être développée sur Microsoft Excel- Un modèle de SWOT sur Excel à télécharger -. La figure 2 présente l’analyse SWOT.

analyse swot iso 14001
Figure 2 : Exemple d’Analyse SWOT

Mesure de la pertinence :

Pour déterminer la pertinence des forces et faiblesses, risques et opportunités de l’analyse SWOT, on définit les critères de cotation qui sont la vraisemblance et l’impact. Le calcul se fait par la formule suivante: P = V × I.

Avec :

  • V : Vraisemblance
  • I : Impact

La figure 3 montre la matrice ainsi que le niveau de pertinence

Matrice de pertinence des éléments de l'analyse SWOT
Figure 3 : Matrice de pertinence des éléments de l’analyse SWOT

Les résultats obtenus sont présentés dans la figure 4.

Pertinence des enjeux de l'analyse SWOT
Figure 4 : Pertinence des enjeux de l’analyse SWOT

Comment faire un plan d’action après l’analyse swot iso 14001

Après avoir déterminé les éléments pertinents de l’analyse SWOT, un plan d’action se met en place. Le tableau 2 présente un extrait de plan d’action suite à l’analyse SWOT. Le résultat complet est mentionné dans l’annexe 4.

CodeRisques /
Opportunités
Actions à réaliserResponsabilitéDélai
S1Engagement de la
direction
Politique environnementale
Etude du budget pour la mise en place du SME
Responsable HSE
Responsable Finacier
S7Rentabilité en croissance

Innovations
Renforcement de la rentabilité par l’amélioration de la qualité des produits, la recherche des nouveaux marchés et la publicité
Développement d’une unité de recherche et développement
Responsable
Marketing,
Responsable
contrôle qualité
S8InnovationsDéveloppement d’une unité de recherche et développementResponsable
Développement
S9Capacité à développer
les partenariats
internationaux
Renforcer la bonne qualité des produits
Etre certifier ISO 9001, ISO 14001, ISO 45001, ISO 22001
Responsable
Assurance qualité,
Responsable HSE
W1Absence d’un SME
formalisé
Mise en place d’un SME formaliséResponsable HSE
W3Communication
interne non développée
Mettre à jour la procédure de communication en interneDirecteur DRH
W4Interaction avec
d’autres sites
Changement de site début 2018Président Directeur
Général, Directeur
Général Adjoint
W5Manque de formation
et d’information
Programme de formation et sensibilisation
Mettre à jour la procédure de communication en interne et
externe
Directeur DRH
Responsable formation
Tableau 2 : Extrait de plan d’action de l’analyse SWOT

Compréhension des besoins et attentes des parties intéressées

La norme ISO 14001: 2015 exige, dans son chapitre 4.2, l’identification des parties intéressées ainsi que leurs exigences mais elle ne spécifie pas la méthodologie.

Identification des parties intéressées :

Par exemple on peut organiser, un brainstorming avec le directeur de l’organisme et ses associés dans le but d’identifier les parties intéressées aussi bien internes qu’externes et juger leurs pertinences.
Dans la première phase, on identifie les différentes parties intéressées dans le cadre de système de management environnemental. La figure 5 montre les parties intéressées internes et externes d’un organisme.

Les parties intéressées d'un organisme
Figure 5 : Les parties intéressées d’un organisme

On dresse une liste et numérotée des parties intéressées identifiées comme suit :

PI01 : Ministère d’industrie et de commerce
PI02 : Ministère de santé
PI03 : Ministère de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables
PI04 : Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et ses organismes gouvernementaux
PI05 : Les actionnaires
PI06 : Les fournisseurs
PI07 : Les sous-traitants
PI08 : Société électricité et de Gaz
PI09 : Société d’eau
PI10: Structures d’amélioration (Cabinet de consulting, Organisme certificateur, Organisme de formation)
PI11 : Consommateur
PI12 : Société de commercialisation
PI13 : Fournisseur de produit à la fabrication
PI14 : Les clients (acheteurs et transporteurs de déchets)
PI15 : Les concurrents
PI16 : Collectivité locale
PI17 : Les habitants du site
PI18 : Les médias
PI19 : Le personnel
PI20 : Comité SST

Critères de pertinence des parties intéressées

Bien souvent, on pense que l’analyse SWOT s’arrête là. Quelle serait l’utilité d’une matrice si elle servait uniquement à classer des arguments dans des case ? En réalité, l’analyse ne fait que commencer !

On va donc procéder à de nouvelles analyses. Elles vont permettre de combiner l’ensemble des facteurs décelés, afin de préciser la stratégie à adopter. C’est cette dernière partie du travail qui permet de tirer totalement profit du SWOT.

Schéma d'une Analyse croisée analyse swot iso 14001
Figure 6 Schéma d’une Analyse croisée
  • L’analyse croisées S/O permet d’identifier les stratégies qui s’appuieront sur les forces de l’entreprise pour répondre à des opportunités émergentes. Ces stratégies seront souvent prioritaires car elles seront moins risquées et plus faciles à mettre en œuvre.
  • L’analyse croisée S/T interroge la manière dont l’entreprise doit se comporter face aux menaces, tout en utilisant les ressources qu’elle possède actuellement. La stratégie qui en découle doit permettre d’utiliser les atouts de l’entreprise afin de minimiser les menaces actuelles ou à venir.
  • L’analyse croisée W/O démontre les zones à renforcer et améliorer afin de pouvoir répondre aux opportunités qui se présentent. Les stratégies élaborées devront permettre à l’organisation de dépasser ses faiblesses, ou de les contourner, afin d’exploiter les opportunités.
  • L’analyse croisée W/T souligne les situations les plus risquées pour l’entreprise. Ce sont des menaces pour lesquelles aucune ressource ne permet de faire face actuellement. Sur cette base, on élabore des stratégies qui permettront de minimiser les faiblesses de l’entreprise, afin d’éviter un maximum de menaces.

Afin de déterminer la pertinence, cette analyse croisée permet de déterminer le pouvoir d’influence et le niveau d’influence de chaque partie intéressée ce qui permet d’identifier quatre cadrons présentés dans la figure 7.

analyse swot iso 14001
Figure 7: Matrice de pertinence des parties intéressées

Par conséquent, le résultat obtenu est présenté dans la figure 8.

analyse swot iso 14001
Figure 8 : Matrice de pertinence des parties intéressées

Identification des besoins et attentes des parties intéressées après l’analyse swot iso 14001:

Le tableau 3 présente un exemple d’un extrait des parties intéressées d’un organisme ainsi que leurs besoins et attentes.

Référence de la partie intéresséeDésignation de
la partie intéressée
Pouvoir
d’influence de
la partie
intéressée sur
le SME
Niveau
d’influence
sur SME sur la
partie
intéressée
Besoins et attentes de la partie intéresséeNiveau de
pertinence
PI01Ministère
d’industrie et de
commerce
FortFortRespecter ses engagements visà-vis le développement durable
Production et potentiel d’emploi
Infrastructure
Promotion et validation des projets qui touchent la performance environnementale (projet de réduction de la consommation énergétique, projet de réduction de l’impact environnementale etc.,)
Pertinente
PI02Ministère de
santé
FaibleFaibleRespecter ses engagements visà-vis l’hygiène
Assurer un produit de qualité
Assurer la bonne santé et sécurité à ses employés
Améliorer les conditions hospitalières
Non pertinente
PI03Ministère de
l’Energie, des
Mines et des
Energies
Renouvelables
FaibleFaibleRespecter la réglementation relative à l’environnement
Réduire les consommations énergétiques
Améliorer les performances environnementales
Non pertinente
PI04Ministère de l’Environnement
et du Développement
Durable et ses
organismes gouvernementaux
FaibleFaibleRespecter les lois et la réglementation
Adopter d’une politique environnementale
Communiquer en transparence dans le cas d’occurrence de pollution
Non pertinente
PI05Les actionnairesFortFortLe dividende
Sa réactivité au moment de son entrée aux capitaux des investissements
Pertinente
PI06Les fournisseursFaibleFortMode et respect des conditions de payement
Volume de vente
Respect des délais de livraison
Respect de la qualité des produits fourni
Respect du cahier des charges y compris les exigences environnementales
Niveau (degré) de capacité attendue
Non pertinente
PI07Les sous-traitantsFaibleFaibleVolume des travaux des sous-traitances
Conditions de travail
Non pertinente
Tableau 3 : Matrice de pertinence des parties intéressées.

Quelle sont les Obligation de conformité des parties intéressées iso 14001:

Le tableau 4 présente un extrait des obligations de conformités des parties intéressées ainsi que les actions à réaliser pour satisfaire ses derniers.

Référence de la partie intéresséeDésignation de la partie intéresséeBesoins et attentes de la partie intéresséeNiveau de pertinenceObligation de conformitéAction à mettre en place
                PI01              Ministère d’industrie et de commerceRespecter ses engagements vis-à-vis le développement durable Production et potentiel d’emploi Infrastructure Promotion et validation des projets qui touchent la performance environnementale (projet de réduction de la consommation énergétique, projet de réduction de l’impact environnementale etc.)                Pertinente            Respecter ses exigences légales et réglementaires vis-à-vis le développement durableAssurer une bonne communication       Mettre en place un plan d’action pour rependre aux non- conformités par rapport aux exigences légales et réglementaires
      PI02Ministère de santéRespecter ses engagements vis-à-vis l’hygiène Assurer un produit de qualité Assurer la bonne santé et sécurité à ses employés
Améliorer les conditions hospitalières
    Non pertinente  Respecter ses exigences légales et réglementaires vis-à-vis le développement durableAssurer une bonne communication Mettre en place un plan d’action pour rependre aux non- conformités par rapport aux exigences légales et
réglementaires
PI03Ministère de l’Energie, des Mines et des Energies RenouvelablesRespecter la réglementation relative à l’environnement
Réduire les consommations énergétiques
Non
pertinente
Respecter ses exigences
légales et
réglementaires vis-à-vis
le développement
durable
Assurer une bonne
communication
Mettre en place un
plan d’action pour
rependre aux non conformités par
rapport aux
exigences légales et
réglementaires
Tableau 4 : Obligations de conformités des parties intéressées

Détermination du domaine d’application du système de management environnemental

Le domaine d’application du SME permet de déterminer les limites de l’applicabilité du SME. [Claude Pinet, 10 clés pour réussir sa certification QSE : ISO 9001: 2015, ISO 14001:2015, OHSAS 18001, AFNOR, Novembre 2015, Page 73]. Par exemple dans le cas des organismes de production des produit alimentaires, le SME s’applique à toutes les activités réalisées sur site : la fabrication, le stockage, le conditionnement et la commercialisation de toute nature.

Système de management environnemental

Dans son paragraphe 4.4, la norme ISO 14001 : 2015 introduit l’approche processus qui exige la détermination des processus nécessaires du SME ainsi que leurs interactions. [Au couer de l’ISO 14001 version 2015 : Le système de management environnemental au centre de la stratégie, AFNOR, Septembre 2015, Page 135.]

Définition d’un processus

Un processus est un ensemble d’activités corrélées ou en interaction qui transforme des éléments d’entrée en éléments de sortie. Les processus sont expliquées dans le Modèle PDCA : Planifier-Réaliser-Vérifier-Agir .[ ISO 14001:2015 (Fr) : Systèmes de management environnemental – Exigences et lignes directrices pour son utilisation, Page 5 ].

Il existe trois familles de processus:

Processus Management:

Ce type de processus regroupe les activités de pilotage et la conception de la politique de l’entreprise ainsi que le déploiement de ses objectifs, l’allocation des ressources et la supervision des autres processus.

Processus Réalisation:

Ces processus contribuent à la réalisation du produit et/ou service de l’entreprise. Généralement se sont les processus qui regroupent les activités liées au cycle de réalisation du produit c’est à dire la chaine de valeur.

Processus Support

Ces processus sont nécessaires pour le fonctionnement des processus de réalisation car ils leurs fournissent les ressources humaines et matérielles indispensable.

Différents phases de l’approche processus:

L’approche processus se base sur la détermination systématique, le management des processus et l’interaction entre ces derniers dont le but est l’obtention des résultats conformément à l’orientation stratégique de l’entreprise.
L’approche processus comporte principalement quatre phases présentées dans la figure 9.

Différentes phases de l'approche processus
Figure 9 : Différentes phases de l’approche processus

Identification des processus

Pour créer le SME, on détermine les différentes catégories de processus dont le but est de dresser la cartographie des processus de l’organisme.

Afin de réussir cette mission, des séances de brainstorming peuvent être organisé avec les responsables de différents services de l’organisme. pour déterminer le rôle de chaque processus, ses éléments d’entrées et sorties et ses méthodes de surveillances, ce qui va nous permettre de rédiger les fiches processus. La figure 10 montre les onze processus identifiés.

processus identifier swot 14001
Figure 10 : Processus identifiés de l’organisme

Cartographie des processus

La norme ISO 14001 : 2015 n’exige pas une cartographie des processus, on juge que sa réalisation est indispensable parce qu’elle permet d’avoir une vision globale sur le fonctionnement de l’organisme. La figure 11 schématise la cartographie des processus de l’organisme pour la mise en place d’un SME.

analyse swot iso 14001
Figure 11 : Cartographie des processus

L’interaction entre les différents processus de l’organisme peuvent être réalisée à l’aide d’une matrice croisée comme indiquer au début de l’article.

analyse swot iso 14001
Figure 12 Exemple de matrice d’interactions entre les processus

Fiche processus

Afin de rédiger les fiches processus, on doit respecter les exigences normatives concernant l’approche processus de à la norme ISO 9001 : 2015, qui mentionne dans son paragraphe 4.4.1 les éléments que les fiches processus doivent inclure :

  • Pilote de processus
  • Eléments entrants
  • Activités réalisés au sein du processus
  • Eléments sortants
  • Valeur ajoutée
  • Méthodes nécessaires pour le fonctionnement et la maîtrise efficaces du processus
  • Ressources nécessaires
  • Risques et opportunités.


La figure 13 présente un modèle des fiches processus généralement utilisée.

analyse swot iso 14001
Figure 13 : Modèle de fiche processus

La figure 14 présente un exemple de fiche processus. D’autres exemples de fiches processus sont mentionnés dans l’annexe 8.

analyse swot iso 14001
analyse swot iso 14001
Figure 14 : Fiche processus Management HSE

Pour chaque processus un ensemble d’indicateur de performance a été définit ainsi que leurs formules de calcul. Le tableau 5 présente un exemple d’indicateur de performance de processus HSE.

Indicateur de performanceFormule
Respect des exigences légales et réglementaires environnementalesNombres d’exigences légales et réglementaires respectés / Nombre total des exigences
Atteinte des objectifsNombre d’objectifs atteints / Nombre total des objectifs
Efficacité des actions environnementalesNombre d’action réalisée/ Nombre d’action planifiée
Efficacité des actions correctives et préventivesNombre des actions clôturées / Nombre total des actions correctives et préventives
AuditNombre d’audit réalisé/ Nombre d’audit planifié
Taux de déchetsPoids de déchets / Poids total de matière première
Taux de déchets valorisésQuantité de déchets valorisés/ Quantité totale de déchets générés
EauQuantité de l’eau consommée/ Quantité totale de production
ElectricitéQuantité d’énergie consommée/ Quantité totale de production
GazQuantité de gaz consommé/ Quantité totale de production
Tableau 5 : Indicateur de performance de processus HSE

Audit interne iso 14001 version 2015

L’organisme doit réaliser des audits internes à des intervalles planifiés pour fournir des informations permettant de déterminer si le système de management environnemental:

a) est conforme:
1) aux propres exigences de l’organisme concernant le système de management environnemental;

2) aux exigences de la norme iso 14001;
b) est efficacement mis en œuvre et tenu à jour.

Politique SSTE

La politique SSTE de l’organisme est exprimée par la direction, communiquée à l’ensemble des parties intéressées concernées. Elle concrétise la ligne directrice pour le personnel et aide dans la prise de décision vers les objectifs communs et partagés.

La direction de l’organisme, le responsable HSE et les pilotes de processus ont la responsabilité de diffuser et s’assurer la compréhension de cette politique par les différentes parties intéressées concernées. La revue des objectifs environnementaux également l’évaluation de l’atteinte de ces objectifs doit être réalisée afin de les réajustés ce qui assure une amélioration continue.

Enfin, pour bien mettre en place le SME au niveau stratégique de l’organisme, la norme ISO 14001: 2015 exige l’identification des enjeux internes et externes, les besoins et attentes des parties intéressées et le domaine d’application du SME.

Après la réalisation de ses exigences, l’organisme doit rédiger la politique SSTE.

Voir l’article : le diagnostic légal et réglementaire et l’analyse environnementale.

Laisser un commentaire

analyse swot