• Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:janvier 30, 2021
  • Post category:Les normes ISO
  • Post comments:0 commentaire
  • Post last modified:février 1, 2022
  • Temps de lecture :38 min de lecture
Notez cette article

Les principes de management de la qualité, au nombre de sept, sont maintenant bien connus des organismes certifiés ISO 9001. Ils ont été démocratisés au début des années 2000. Ces principes de management peuvent être utilisés par la direction pour servir de cadre à l’amélioration des performances de l’organisme en matière de sécurité des aliments. Ils ont été établis sur la base de l’expérience et des connaissances collectives des experts internationaux qui participent au Comité technique ISO/TC 176.

Quels sont les objectifs de qualité ?

Les objectifs qualité sont des méthodes mesurables de contrôle de la qualité établies par les entreprises conformément aux normes ISO 9001:2015. Vous fixerez et utiliserez ces objectifs pour transformer les buts de votre politique qualité en plans d’action quantifiables. Les entreprises doivent d’abord fixer leurs objectifs qualité lors de la planification d’un système de management de la qualité et les mettre à jour si nécessaire lors des revues programmées.

Votre entreprise peut fixer des objectifs de qualité concernant des facteurs tels que l’amélioration de la livraison, l’efficacité des processus ou les objectifs de qualité des produits. Voici quelques exemples des objectifs qualité les plus courants :

  • Défauts : Envoyer moins de X pour cent des produits présentant un défaut.
  • Performance : Augmenter les performances du produit pour atteindre X heures d’utilisation.
  • Efficacité : Améliorer l’efficacité opérationnelle de X pour cent.
  • Sécurité : Aucun incident de sécurité sur le lieu de travail ou aucun rappel de produit.
  • Livraison : Réaliser X pour cent de livraisons dans les délais.
  • Service à la clientèle : Maintenir un taux de satisfaction de la clientèle de X pour cent.
  • Vous devrez documenter vos objectifs sous une forme ou une autre, bien que la norme ISO 9001 ne dise pas précisément comment vous devez les définir. Vous pourriez choisir d’énoncer vos objectifs de qualité dans vos plans d’affaires, votre budget annuel ou une autre déclaration régulière.

Quelle sont les exigence clés d’un système de management de la qualité SMQ ?

La politique qualité et les objectifs qualité de l’organisme.
Le manuel qualité.
Procédures, instructions et enregistrements.
La gestion des données.
Processus internes.
La réponse du client à la qualité du produit.
Opportunités d’amélioration.
Analyse de la qualité.

Quelles sont les exigences de la norme iso 9001 ?

Les exigences de la norme iso 9001 version 2015 sont complémentaires aux exigences relatives aux produits et services. Et cela en matière de système de management de la qualité.

La mise en œuvre du système de gestion de la qualité ISO 9001 est devenue une nécessité. Les avantages de la mise en œuvre du SMQ pour les entreprises sont :

En savoir plus : Quelles sont les exigences de la norme iso 9001 version 2015

Quels sont les 8 principes de management de la qualité ?

Les 8 principes de management en bref

  1. Orientation client
    • Les organismes dépendent de leurs clients, il convient donc qu’ils en comprennent les besoins présents et futurs, qu’ils satisfassent leurs exigences et qu’ils s’efforcent d’aller au devant de leurs attentes.
  2. Leadership
    • Les dirigeants établissent la finalité et les orientations de l’organisme. Il convient qu’ils créent et maintiennent un environnement interne dans lequel les personnes peuvent pleinement s’impliquer dans la réalisation des objectifs de l’organisme.
  3. Implication du personnel
    • Les personnes à tous niveaux sont l’essence même d’un organisme et une totale implication de leur part permet d’utiliser leurs aptitudes au profit de l’organisme.
  4. Approche processus
    • Un résultat escompté est atteint de façon plus efficiente lorsque les ressources et activités afférentes sont gérées comme un processus.
  5. Management par approche système
    • Identifier, comprendre et gérer des processus corrélés comme un système contribue à l’efficacité et l’efficience de l’organisme à atteindre ses objectifs.
  6. Amélioration continue
    • Il convient que l’amélioration continue de la performance globale d’un organisme soit un objectif permanent de l’organisme.
  7. Approche factuelle pour la prise de décision
    • Les décisions efficaces se fondent sur l’analyse de données et d’informations.
  8. Relations mutuellement bénéfiques avec les fournisseurs
    • Un organisme et ses fournisseurs sont interdépendants et des relations mutuellement bénéfiques augmentent les capacités des deux organismes à créer de la valeur.

Comment manager la qualité ?

5 stratégies pour améliorer votre approche du management de la qualité

Une excellente gestion de la qualité est la pierre angulaire de la fabrication de composants précis dans l’industrie du moulage par injection de plastique. En vous concentrant sur l’amélioration de vos initiatives de formation, la maintenance de votre équipement de fabrication et le perfectionnement de votre processus d’inspection de la qualité, vous améliorerez l’approche globale de votre entreprise en matière de contrôle de la qualité. Vous trouverez ci-dessous cinq stratégies pour améliorer l’approche de votre établissement en matière de management de la qualité.

1) Instaurer une culture d’entreprise qui met l’accent sur l’amélioration de la qualité. L’établissement d’une culture d’entreprise qui met l’accent sur l’amélioration de la qualité est un excellent moyen de maintenir la gestion de la qualité au premier plan dans l’esprit des employés. Une stratégie spécifique pour renforcer cette culture consiste à récompenser les employés qui font preuve d’un engagement envers la qualité.

2) Concevoir un programme de formation solide. Un management de la qualité exceptionnel commence par une initiative de formation bien conçue. Les travailleurs doivent être initiés à l’importance du management de la qualité lors de leur formation initiale. En outre, le respect des normes de qualité doit être souligné lors de la formation continue et chaque fois que de nouveaux processus ou procédures sont introduits.

3) Élaborer un programme détaillé d’inspection de la qualité. La phase d’inspection de la qualité du processus de fabrication est essentielle pour garantir une conception précise du produit. Il s’agit souvent de la dernière chance pour un fabricant de détecter tout défaut de conception avant l’expédition du produit, de sorte qu’un processus d’inspection approfondi est impératif.

4) Veillez à ce que les équipements soient régulièrement entretenus. L’entretien de l’équipement est essentiel pour garantir une conception précise du produit et la sécurité des employés. Si l’on ne se concentre pas sur la maintenance préventive, on risque de fabriquer des pièces en plastique défectueuses et, en fin de compte, de faire échouer le dispositif.

5) Prévoyez des audits internes périodiques. Les audits internes sont un excellent moyen d’évaluer l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement et le respect des normes réglementaires. Les audits internes peuvent également contribuer à améliorer la satisfaction des clients et aider les fabricants de pièces à se préparer aux évaluations externes de sécurité et de conformité.

La gestion qualité et la norme ISO 9001:2015

Dans les années 1980, le contrôle qualité devient de l’assurance qualité. La notion de qualité ne considère plus seulement le produit mais tout le processus et la chaîne de fabrication qui doivent assurer la conformité du produit. Des mesures et des preuves de la qualité du produit sont recueillies sur la chaîne de production. C’est à l’entreprise de démontrer la qualité du produit à son client.

En 2015, le système de management s’étend non plus seulement aux clients, mais à toutes les parties intéressées pertinentes de l’organisme, qui forment l’écosystème de l’organisation. On gère, modifie, améliore le système de management de la qualité placé sous la responsabilité de la direction, à l’aide des risques et opportunités identifiés et jugés pertinents pour l’organisme en tenant compte du contexte, des enjeux et de toutes les parties intéressées pertinentes pour l’organisme.

Évolution de la notion de qualité ainsi que des référentiels normatifs associés depuis les années 1960.
Évolution de la notion de qualité ainsi que des référentiels normatifs associés depuis les années 1960

Définition du système de management de la qualité

Le système de management de la qualité est un « ensemble d’éléments corrélés ou interactifs permettant d’établir une politique et d’atteindre ces objectifs, d’orienter et de contrôler un organisme en matière de qualité». «NF EN ISO 9000 : 2005, « système de management de la qualité – principes essentiels et vocabulaire », AFNOR, France.

Dans le cadre de la gestion de la qualité, un système de management de la qualité (SMQ), est l’ensembles des directives de prise en compte et de mise en œuvre de la politique et des objectifs qualité nécessaires à la maitrise et à l’amélioration des divers processus d’une organisation, qui génère l’amélioration continue de ses résultats et de ses performances.

Les sept Principes de base de Management de la Qualité sont désormais :

Les huit principes de management de la qualité ont été définis dans l’ISO 9000:2005. Ils ont été revus et réduits à sept à l’occasion de la publication de l’ISO 9000 :2015 Systèmes de management de la qualité — Principes essentiels et vocabulaire.

principes de management

PMQ 1 – Orientation client
PMQ 2 – Leadership
PMQ 3 – Implication du personnel
PMQ 4 – Approche processus
PMQ 5 – Amélioration
PMQ 6 – Prise de décision fondée sur des preuves
PMQ 7 – Management des relations avec les parties intéressées

Il s’agit donc de montrer comment ces principes de management peuvent intervenir dans la maîtrise et l’amélioration de la sécurité des aliments. Nous allons donc donner un certain nombre d’exemples des avantages à retirer de leur mise en pratique et des actions entreprises d’ordinaire par la direction pour appliquer les principes destinés à améliorer les performances de l’organisme en matière de sécurité des aliments.

Le présent article propose pour chaque PMQ :

  1. Un énoncé qui décrit le principe ;
  2. Un fondement qui explique en quoi ce principe est important pour l’organisme ;
  3. Les principaux bénéfices associés à ce principe ;
  4. Des actions possibles pour améliorer les performances de l’organisme en appliquant ce
  5. principe

Principe 1 : Orientation client

Pensez aux besoins et au bien-être des clients.

Énoncé

Le principal objectif du management de la sécurité des denrées alimentaires est de mettre sur le marché des denrées alimentaires sûres. Ces denrées sont destinées à des clients et/ou des consommateurs. La sécurité d’une denrée alimentaire est une exigence implicite pour un client.

Fondement

Des performances durables sont obtenues lorsqu’un organisme obtient et conserve la confiance des clients et des autres parties intéressées. Chaque aspect de l’interaction avec les clients offre une opportunité de créer plus de valeur pour le client. Comprendre les besoins présents et futurs des clients et des autres parties intéressées contribue aux performances durables de l’organisme.

Bénéfices

  • Augmentation de la valeur pour le client
  • Augmentation de la satisfaction du client
  • Amélioration de la fidélité du client
  • Amélioration de l’activité commerciale récurrente
  • Amélioration de l’image de l’organisme
  • Élargissement du panel des clients
  • Augmentation des ventes et des parts de marché

Actions possibles

  • Identifier les clients directs et indirects pour lesquels l’organisme est créateur de valeur.
  • Comprendre les besoins et attentes, présents et futurs, des clients.
  • Lier les objectifs de l’organisme aux besoins et attentes des clients.
  • Communiquer les besoins et attentes des clients à tous les niveaux de l’organisme.
  • Planifier, concevoir, développer, produire, fournir et supporter les produits et services de manière à répondre aux besoins et attentes des clients.
  • Déterminer les besoins et attentes des parties intéressées susceptibles d’avoir une incidence sur la satisfaction du client et prendre les mesures appropriées.
  • Gérer activement les réclamations clients / consommateurs afin d’obtenir des performances durables.

À la différence de l’ISO 9001 :2015 (§4.2 Compréhension des besoins et des attentes des parties intéressées, §5.1.2 Orientation client et §8.2.1 Communication avec les clients), il n’y a pas d’exigence directement en lien avec l’écoute clients dans l’ISO 22000. De même, l’ISO 22000 ne demande pas d’évaluer la satisfaction des clients (comme dans le §9.1.2 de l’ISO 9001), même si le domaine d’application de l’ISO 22000 c) demande d’améliorer la satisfaction du client. En revanche, l’orientation client apparaît à plusieurs niveaux dans l’ISO 22000 (Figure 1).

principes de management
Figure 1 L’orientation client dans l’ISO 22000

Principe 2 : Leadership – Manager

L’engagement de la haute direction est essentiel pour assurer la sécurité alimentaire.

Énoncé

À tous les niveaux, les dirigeants établissent la finalité et les orientations et créent des conditions dans lesquelles le personnel est impliqué pour atteindre les objectifs de sécurité des aliments de l’organisme.

Fondement

L’établissement des orientations et l’implication du personnel permettent à un organisme d’aligner sa politique, ses processus et ressources afin d’atteindre ses objectifs.

Bénéfices

  • Augmentation de l’efficacité et de l’efficience à atteindre les objectifs de sécurité des denrées alimentaires de l’organisme ;
  • Meilleure coordination des processus de l’organisme ;Amélioration de la communication entre les différents niveaux et fonctions de l’organisme ;
  • Développement et amélioration de la capacité de l’organisme et de son personnel à fournir les résultats escomptés.

Actions possibles

  • Communiquer la mission, la vision, la stratégie, la politique et les processus de l’organisme au sein de l’organisme et à tous les niveaux.
  • Créer et soutenir des valeurs partagées, des modèles de comportement en termes d’hygiène à tous les niveaux de l’organisme.
  • Établir une culture de confiance et d’intégrité.
  • Encourager l’engagement dans le respect des règles d’hygiène à tous les niveaux de l’organisme.
  • S’assurer que les dirigeants, à tous les niveaux, sont des exemples positifs pour le personnel de l’organisme.
  • S’assurer que le personnel dispose des ressources, de la formation et de l’autorité nécessaires pour agir de façon responsable.
  • Motiver, encourager et reconnaître la contribution du personnel

Le leadership apparaît à plusieurs niveaux dans l’ISO 22000 (Figure 2).

principes de management
Figure 2 Le leadership dans l’ISO 22000

Principe 3 : Implication du personnel de l’entreprise – Engagement du personnel

Un personnel d’entreprise compétent contribue à la sécurité alimentaire. Grâce à la formation et à la sensibilisation, ils sont habilités à agir et à donner un
retour d’information.

Énoncé

Un personnel compétent, habilité et impliqué à tous les niveaux de l’organisme est essentiel pour améliorer sa capacité à créer et fournir de la valeur.

Fondement

Pour gérer un organisme de façon efficace et efficiente, il est important de respecter et d’impliquer l’ensemble du personnel à tous les niveaux et de respecter chaque personne individuellement. La reconnaissance, l’habilitation et l’amélioration des compétences facilitent l’implication du personnel dans l’atteinte des objectifs de sécurité des aliments de l’organisme.

Bénéfices

  • Meilleure compréhension des objectifs hygiène et sécurité des aliments de l’organisme par le personnel et amélioration de la motivation à les atteindre ;
  • Plus forte implication du personnel dans les activités d’amélioration / résolution de problèmes ;
  • Amélioration du développement personnel, des initiatives et de la créativité ;
  • Amélioration de la satisfaction du personnel ;
  • Amélioration de la confiance et de la collaboration à tous les niveaux de l’organisme ;
  • Amélioration de l’intérêt porté aux valeurs partagées et à la culture à tous les niveaux de l’organisme.

Actions possibles

  • Communiquer avec le personnel pour faciliter la compréhension de l’importance de leur contribution individuelle.
  • Encourager la collaboration à tous les niveaux de l’organisme.
  • Faciliter les discussions ouvertes et le partage des connaissances et de l’expérience.
  • Permettre au personnel de déterminer les freins dans l’atteinte des performances et de prendre des initiatives sans crainte.
  • Identifier et reconnaître la contribution, l’apprentissage et l’amélioration du personnel.
  • Permettre une auto-évaluation des performances par rapport à des objectifs personnels
  • Réaliser des enquêtes afin d’évaluer la satisfaction du personnel, communiquer les résultats et prendre les décisions appropriées.

L’implication du personnel est fondamentale, notamment en ce qui concerne les règles d’hygiène.
Cette implication apparaît à plusieurs niveaux dans l’ISO 22000 (Figure 3).

principes de management
Figure 3 L’implication du personnel dans l’ISO 22000

Principe 4 : Approche par processus

Les activités d’une organisation sont liées entre elles. Les résultats d’un processus peuvent avoir un effet sur le produit final, ils doivent être considérés comme un
système entier et non comme des parties indépendantes.

Énoncé

Des résultats cohérents et prévisibles sont obtenus de manière plus efficace et efficiente lorsque les activités sont comprises et gérées comme des processus corrélés fonctionnant comme un système cohérent.

Fondement

Le système de management de la sécurité des denrées alimentaires (SMSDA) est constitué de processus corrélés. Comprendre comment des résultats sont obtenus par ce système permet à un organisme d’optimiser le système et ses performances.

Bénéfices

  • Plus grande aptitude à porter ses efforts sur les processus clés et opportunités d’amélioration ;
  • Résultats cohérents et prévisibles au moyen d’un système de processus alignés avec les objectifs « food safety » ;Optimisation des performances par un management efficace des processus, une utilisation efficiente des ressources et une réduction des obstacles interfonctionnels ;
  • Possibilité pour l’organisme d’assurer la confiance des parties intéressées en ce qui concerne sa cohérence, son efficacité et son efficience.

Actions possibles

  • Définir les objectifs du système et les processus nécessaires pour les atteindre.
  • Définir les autorités, les responsabilités et les obligations relatives au management des processus.
  • Comprendre les capacités de l’organisme et déterminer les contraintes en matière de ressources avant d’agir.
  • Déterminer les interdépendances entre processus et analyser l’effet des modifications de processus individuels sur l’ensemble du système.
  • Gérer les processus et leurs interrelations comme un système pour atteindre les objectifs hygiène et sécurité des aliments de l’organisme de manière efficace et efficiente.
  • S’assurer de la disponibilité des informations nécessaires pour mettre en œuvre et améliorer les processus et pour surveiller, analyser et évaluer les performances du système dans son ensemble.
  • Gérer les risques susceptibles d’avoir une incidence sur les éléments de sortie des processus et les résultats globaux du SMSDA.

C’est sans doute le principe de management le moins développé dans l’ISO 22000. En effet, à la différence de l’ISO 9001, il n’y a pas d’exigence de réaliser une approche processus, même si l’ISO 22000 ne l’interdit pas non plus ! La maîtrise des processus externalisés (§ 4.1 Exigences générales) est sans doute l’exigence la plus importante dans l’ISO 22000 en matière de processus.
A ce sujet, le lecteur trouvera des compléments d’information dans le module de soutien n°4 « Les processus externalisés ».

À plusieurs reprises, on retrouve néanmoins le terme processus dans la norme ISO 22000 (Figure 4).

principes de management
Figure 4 L’approche processus dans l’ISO 22000

Principe 5 : Amélioration continue – Principe de base

La durabilité de l’entreprise est obtenue en faisant de l’amélioration des processus, des produits, des infrastructures, des personnes, etc.

Énoncé

Le succès d’un organisme repose sur une volonté constante d’amélioration. Fondement L’amélioration est essentielle pour qu’un organisme conserve ses niveaux de performance actuels, réagisse à toute variation du contexte interne et externe et crée de nouvelles opportunités.

Bénéfices

  • Amélioration de la performance des processus, de la capacité de l’organisme et de la satisfaction des clients ;
  • Amélioration de la recherche et de la détermination des causes profondes, suivies d’actions préventives et correctives ;
  • Plus grande aptitude à anticiper et réagir à des risques et à des opportunités internes et externes ;
  • Meilleure prise en compte de l’amélioration aussi bien progressive que par rupture ;
  • Meilleure utilisation de l’apprentissage à des fins d’amélioration ;
  • Accroissement de l’effort d’innovation.

Actions possibles

  • Encourager la définition d’objectifs d’amélioration à tous les niveaux de l’organisme (hygiène, traçabilité, gestion de crise, pilotage des CCP et des PRPo…).Instruire et former le personnel à tous les niveaux sur la façon d’appliquer les outils et méthodes de base pour atteindre les objectifs d’amélioration.
  • S’assurer que le personnel est compétent pour promouvoir et réaliser avec succès les projets d’amélioration.
  • Développer et déployer des processus pour mettre en œuvre les projets d’amélioration à tous les niveaux de l’organisme.
  • Suivre, passer en revue et auditer la planification, la mise en œuvre, la réalisation et les résultats des projets d’amélioration.
  • Prendre en compte l’amélioration dans le développement de produits, de services et de processus, nouveaux ou modifiés.
  • Identifier et reconnaître l’amélioration.

L’utilisation du fameux cycle d’amélioration continue est une méthode qui donne d’excellents résultats à condition d’accorder à la phase de préparation toute l’importance nécessaire. C’est la principale manifestation du style de management orienté vers la connaissance. Lorsqu’une entreprise pratique le leadership, c’est la direction qui amorce la mise en marche de chaque cycle à partir des informations du cycle précédent.

Cette méthode a pour effet de réduire autant que possible l’effet du hasard, qui n’est bien souvent que le nom donné à notre ignorance (Figure 5 roue de deming ).

principes de management
Figure 5 L’approche PDCA roue de deming dans l’ISO 22000 (selon l’ISO 22004 :2014)

L’amélioration continue est surtout une résultante du système (Figure 6).

principes de management
Figure 6 Concept d’amélioration dans l’ISO 22000

Principe 6 : Prise de décision fondée sur des preuves

Il faut tenir des registres de toutes les activités et de tous les résultats obtenus. Des décisions objectives sont prises sur la base des résultats des dossiers analysés.

Énoncé

Les décisions fondées sur l’analyse et l’évaluation de données et d’informations sont davantage susceptibles de produire les résultats escomptés.

Fondement

La prise de décision peut être un processus complexe et elle comporte toujours une certaine incertitude. Elle implique souvent de multiples types et sources de données d’entrée, ainsi que leur interprétation qui peut être subjective. Il est important de comprendre les relations de cause à effet et les conséquences involontaires possibles. L’analyse des faits, des preuves et des données conduit à une plus grande objectivité et à une plus grande confiance dans la prise de décision.

Bénéfices

  • Amélioration des processus décisionnels ;
  • Amélioration de l’évaluation de la performance des processus et de l’aptitude à atteindre les objectifs ;
  • Amélioration de l’efficacité et de l’efficience opérationnelles ;
  • Plus grande aptitude à passer en revue, remettre en question et changer les opinions et les décisions ;
  • Plus grande aptitude à démontrer l’efficacité de décisions antérieures.

Actions possibles

  • Déterminer, mesurer et surveiller des indicateurs clés pour démontrer les performances de l’organisme en matière de sécurité des denrées alimentaires.
  • Assurer la disponibilité de toutes les données nécessaires auprès des personnes concernées. S’assurer que les données et les informations sont suffisamment exactes, fiables et sûres.
  • Analyser et évaluer les données et les informations à l’aide de méthodes appropriées. S’assurer, si nécessaire, que les membres de l’équipe HACCP sont compétentes pour analyser et évaluer les données.
  • Prendre des décisions et entreprendre des actions fondées sur des preuves, tout en tenant compte de l’expérience et de l’intuition.

Les décisions doivent être prises à partir de faits, de preuves irréfutables. Ce principe permet de faire le lien entre le chapitre 8 « Validation, vérification et amélioration du système de management de la sécurité des aliments » et le chapitre 5 « Responsabilité de la direction ».

L’approche factuelle pour la prise de décision apparaît à plusieurs endroits de l’ISO 22000 (Figure 7)

principes de management
Figure 7 Approche factuelle pour prise de décision dans l’ISO 22000

Principe 7 : Gestion des relations – Management des relations avec les parties intéressées

  • Identifier les parties prenantes importantes, par exemple les fournisseurs, et chercher à établir une relation en se comprenant mutuellement.

Énoncé

Pour obtenir des performances durables, les organismes gèrent leurs relations avec les parties
intéressées pertinentes, telles que les fournisseurs.

Fondement

Les parties intéressées ont une influence sur les performances d’un organisme. Des performances durables sont plus susceptibles d’être obtenues lorsque l’organisme gère ses relations avec toutes les parties intéressées de manière à optimiser leur impact sur ses performances. La gestion des relations avec ses réseaux de prestataires et de partenaires a une importance particulière.

Bénéfices

  • Amélioration des performances de l’organisme et de ses parties intéressées par la prise en compte des opportunités et des contraintes liées à chaque partie intéressée ;
  • Compréhension commune des objectifs et des valeurs par les parties intéressées ;
  • Augmentation de la capacité à créer de la valeur pour les parties intéressées par le partage des ressources et des compétences et par le management des risques liés à la sécurité des denrées alimentaires
  • Meilleure gestion de la chaîne d’approvisionnement assurant un flux stable de produits et services.

Actions possibles

  • Identifier les parties intéressées pertinentes (telles que prestataires de service, fournisseurs de matières premières et d’équipements, clients, consommateurs, employés, services officiels de contrôle…) et leur relation avec l’organisme.
  • Identifier et hiérarchiser les relations avec les parties intéressées qui doivent être gérées.
  • Établir des relations qui équilibrent les gains à court terme et les considérations à long terme.
  • Mettre en commun et partager les informations, l’expertise et les ressources avec les parties intéressées pertinentes.
  • Mesurer les performances et assurer, le cas échéant, un retour d’information sur les performances aux parties intéressées afin d’accroître les initiatives en matière d’amélioration
  • Mettre en place une collaboration en matière d’activités de développement et d’amélioration avec les prestataires, les fournisseurs et les autres parties intéressées.
  • Encourager et reconnaître les améliorations et les résultats obtenus par les prestataires et les fournisseurs.

Les relations avec les fournisseurs sont fortement présentes grâce à une communication externe efficace. Pour plus d’information, le lecteur pourra consulter le module de soutien n°1 « Les éléments d’un SMSA ».
Les relations mutuellement bénéfiques avec les fournisseurs sont présentes à plusieurs endroits de l’ISO 22000 (Figure 8).

principes de management
Figure 8 Management des relations avec les parties intéressées

A lire : Préparation de la mise en œuvre du plan HACCP | Exemples

Gestion de la qualité totale (Total Quality Management)

Laisser un commentaire

laghouati

Laghouati Mohame El Amine Ingénieur d'état