Notez cette article

Quel est l’origine de la méthode kaizen The kaizen method ?

L’origine de l’histoire de la méthode KAIZEN n’est pas japonaise. En effet, la méthode KAIZEN est né aux USA pendant la seconde guerre mondiale mais sous un autre nom, le TWI (Training Within Industries: formation au sein de l’entreprise). L’industrie américaine devait alors faire face à une pénurie de main d’œuvre et à une forte demande industrielle due à la guerre.

Un des programmes du TWI était « l’amélioration progressive ». Le but était d’amener les collaborateurs à proposer le plus d’améliorations possibles, aussi minimes soient-elles. Le temps manquait pour recourir à de longs programmes de développement. Aussi, « il fallait faire mieux avec ce que l’on avait ».

La guerre terminée, les Américains formèrent les industriels japonais pour qu’ils mettent en place cette méthode d’amélioration progressive, également appelée « méthode des petits pas ». Les japonais se l’approprièrent si bien, qu’ils la baptisèrent « KAIZEN ». Ils perfectionnèrent la méthode au point qu’aujourd’hui beaucoup de personnes pensent que l’origine est japonaise. De leur côté, les Américains abandonnèrent la méthode.

Les « petits gars » rentrèrent au pays. Il n’y avait plus d’effort de guerre à fournir. Pour finir la petite histoire, les Japonais réintroduisirent la méthode aux USA par le biais de la marque Toyota. Aujourd’hui, elle apparaît dans la méthodologie « lean » qui ne renie pas la maîtrise nippone. De nombreuses entreprises dans le monde ont recours aux experts Japonais (Sensei) pour mettre en place le KAIZEN.

Parapluie du Kaizen

Méthode kaizen définition

KAIZEN C’est le nom d’une méthode de gestion de la qualité, créé en 1980 au Japon, En effet, le mot japonais kaizen est la fusion des deux mots kai et zen qui signifient respectivement « changement » et « bon ».

Traduction

La traduction française courante est « amélioration continue ». La méthode Kaizen ce n’est pas seulement un outil, c’est une philosophie qui vise l’amélioration continue. Elle ce fait par petites étapes et implique tout les membres de l’entreprise. Kaizen, ne peut exister sans la participation active des employés dans le but d’atteindre l’excellence. En effet, les employés doivent entre autre, trouver des méthodes afin de maximiser leur efficacité. Cette approche se concentre sur trois aspects: les ressources humaines, les normes et les processus.

´KAIZEN: est un mot japonais qui peut se traduire par «Amélioration continue».

    Se décompose en deux parties : kAI : Changement . ZEN : Bon (pour le mieux, meilleur).

méthode kaizen

Comprendre le contexte et l’intérêt d’utiliser les 5S-Kaizen

L’approche 5S-Kaizen est une approche qui nous vient à l’origine du Japon. Elle trouve sesracines dans la culture de ce pays qui a l’habitude du travail en groupe et qui a la recherche duconsensus comme une valeur profonde. Elle émane aussi d’un pays sans ressources naturelles,avec peu de terres cultivables et de terrains pour les constructions et qui de plus n’était devenu qu’un champ de ruines après la deuxième guerre mondiale.C’est ce contexte qui explique le développement et le succès des 5S-Kaizen.

Il nous renseigne aussi, pourquoi la firme Toyota, aujourd’hui géant mondial du secteur automobile, a développé les 5S comme bonne pratique pour devenir avec d’autres outils le pilier de la performance industrielle du Japon.C’est beaucoup plus tard que les occidentaux, en particulier les USA , à l’occasion du rapport MIT (Tableau n°1), ont découvert ces bonnes pratiques pour les mettre en œuvre dans différents secteurs.

Pourquoi utiliser la méthode kaizen ?

En participant à des actions d’amélioration 5S-Kaizen vous en tirerez de multiples bénéfices.Vous allez d’abord découvrir en vous des talents méconnus, car vous aurez l’occasion de proposer des idées stimulantes qui seront prises en compte, de les mettre en œuvre et d’obtenirdes succès, ce que vous ne soupçonniez pas car vous étiez astreint à des tâches spécialisées etrépétitives.

Cela vous permettra de créer un environnement de travail, ordonné, propre, adapté, agréable et sécurisé. Vous vous sentirez concerné par l’espace vert de votre établissement de santé, parla qualité du revêtement des façades, le confort de l’accueil des patients, l’ordre qui règne dans les bureaux, dans la pharmacie, dans les archives, l’hygiène des sanitaires, etc

La Philosophie de la méthode KAIZEN

  • Démarche pragmatique et analytique
  • La philosophie que l’on peut faire toujours mieux
  • Permettre aux personnes de participer à la gestion et l’amélioration de leurs propres emplois
  • Attitude Active concernant l’amélioration des méthodes et la prévention des problèmes en découvrant et éliminant « les pertes »…

Toyota Production System TPS et la méthode KAIZEN

c'est quoi lean management ? Les définitions :

Pour Toyota, jidoka signifie qu’une machine doit s’arrêter en toute sécurité dès qu’une anomalie se produit. Pour atteindre le jidoka, il faut donc construire et améliorer les systèmes à la main jusqu’à ce qu’ils soient fiables et sûrs. Tout d’abord, des ingénieurs humains construisent méticuleusement à la main chaque nouveau composant de la ligne selon des normes rigoureuses, puis, par le biais du kaizen (amélioration continue), ils simplifient progressivement son fonctionnement.

Finalement, la valeur ajoutée par les opérateurs humains de la ligne disparaît, ce qui signifie que tout opérateur peut utiliser la ligne pour produire le même résultat. Ce n’est qu’à ce moment-là que le mécanisme du jidoka est incorporé dans les lignes de production réelles. Grâce à la répétition de ce processus, les machines deviennent plus simples et moins coûteuses, tandis que la maintenance devient moins longue et moins coûteuse, ce qui permet de créer des lignes simples, minces et flexibles, capables de s’adapter aux fluctuations du volume de production.

Le travail effectué à la main dans ce processus est la base de la compétence en ingénierie. Les machines et les robots ne pensent pas par eux-mêmes et n’évoluent pas de leur propre chef. Ils évoluent plutôt à mesure que nous leur transmettons nos compétences et notre savoir-faire. En d’autres termes, le savoir-faire s’acquiert en apprenant les principes de base de la fabrication par le travail manuel, puis en les appliquant dans l’usine pour apporter des améliorations constantes. Ce cycle d’amélioration des compétences humaines et des technologies est l’essence du jidoka de Toyota. Faire progresser le jidoka de cette manière permet de renforcer à la fois notre compétitivité en matière de fabrication et le développement des ressources humaines.

La sagesse et l’ingéniosité humaines sont indispensables pour fournir des voitures toujours plus performantes aux clients. À l’avenir, nous maintiendrons notre engagement résolu à développer constamment des ressources humaines capables de penser de manière indépendante et de mettre en œuvre la méthode kaizen.

Le concept TPS Toyota
TPS toyota

La méthode KAIZEN en pratique, Quels sont les 10 principes de la méthode kaizen ?

La méthode Kaizen suit dix principes spécifiques, qui sont décrits ci-dessous :

  • Améliorer tout en permanence.
  • Abolir les concepts anciens et traditionnels.
  • Ne pas accepter d’excuses et faire bouger les choses.
  • Dites non au statu quo qui consiste à mettre en œuvre de nouvelles méthodes et à supposer comment elles vont fonctionner.
  • Si quelque chose ne va pas, corrigez-le.
  • Donnez à chacun la possibilité de prendre part à la résolution des problèmes.
  • Obtenez des informations et des opinions de plusieurs personnes.
  • Avant de prendre des décisions, posez cinq fois la question du « pourquoi » afin de trouver la cause profonde. (Méthode des 5 pourquoi)
  • Soyez économe. Économisez de l’argent grâce à de petites améliorations pour dépenser l’argent économisé dans d’autres améliorations.
  • N’oubliez pas que l’amélioration n’a pas de limites. Ne cessez jamais d’essayer de vous améliorer.

Avec la méthode KAIZEN, vous mobilisez immédiatement les forces de l’entreprise avec pour objectif de faire mieux avec ce que vous avez. Les premiers résultats sont immédiats et surtout, en cas d’erreur, vous pouvez corriger tout de suite avec peu ou pas de conséquences. Chaque étape est consolidée avant de passer à l’étape suivante.

Le coût financier est très faible et la motivation est sou- tenue. L’innovation permet d’avancer à grands pas avec de grands risques, de grandes conséquences et de grands résultats. Alors que le KAIZEN avance à petits pas avec de petits risques, des petites conséquences et des petits résultats qui cumulés et mis bout à bout deviennent importants.

Un des principes phares du KAIZEN est d’agir immédiatement et sans attendre. On n’attend pas d’avoir l’ensemble de la solution pour agir. Si nous devons modifier nos actions, nous le faisons sans hésitation. Faire de la méthode KAIZEN c’est vivre une vraie leçon d’amélioration continue.

La méthode kaizen vise à atteindre la perfection en éliminant les déchets (Muda) sur le lieu de travail (Gemba). L’objectif de la méthode kaizen est de produire sans gaspiller en améliorant les activités et les processus standardisés. L’ingénieur industriel Taiichi Ohno, le père du système de production Toyota, a remarqué qu’il y a 80% de pertes dans chaque processus et que la valeur du processus est inférieure à 20%.

Muda : Muda fait référence aux activités qui n’ont pas de valeur ajoutée.

Objectifs : Pourquoi une démarche Kaïzen ?

L’objectif du 5S était « l’amélioration de l’environnement du lieu de travail » mais celui de KAIZEN est « l’amélioration du travail (processus) »

  • Amélioration de la qualité
  • Amélioration des délais de livraison
  • Amélioration de la productivité
  • Amélioration des conditions de travail
  • Amélioration des relations avec les fournisseurs

La bonne mise en œuvre du principe de KAIZEN passe  par

  • une réorientation de la culture de l’entreprise;
  • la mise en place d’outils et concepts comme la roue de Deming (cycle PDCA),   un système de suggestion efficace et le travail en groupe;
  • la standardisation des processus.
  • un programme de motivation (système de récompense, satisfaction du personnel…).

Mise en oeuvre, Comment faire un kaizen ?

Méthodologie

Cette démarche japonaise repose sur des petites améliorations faites au quotidien, constamment.

Le kaizen est une philosophie, une mentalité devant être déployée à tous les niveaux de l’entreprise.

Intégrer le système Kaizen au sein d’une entreprise passe par :

  • La création d’un groupe de travail,
  • Une analyse et la révision des objectifs d’une entreprise,
  • Une implication des employés de chaque service et de tous niveaux,
  • Un programme de motivation (système de récompense, satisfaction du personnel) ;

Chantiers Kaizen

Un chantier Kaizen est un groupe de travail composé d’opérateurs et d’un encadrement, qui se réunit une ou plusieurs journées pour réfléchir sur un thème donné (sécurité sur ligne, changement rapide de format, auto-maintenance, etc.).

Outils de management Kaizen

Le système Kaizen est l’un des process qualité les plus complets. Il englobe de nombreuses méthodes de gestion de la qualité comme :

C’est quoi lean management ? Les définitions :

Comme ce titre le suggère, une définition concise et synthétique du Lean-management serait forcément incomplète. La complexité et les subtilités du système rendent difficile la recherche d’une formule capable de tout résumer en quelques mots ou quelques phrases. Depuis la « découverte » du TPS et l’attribution du nom Lean au système qui tente de le formaliser, de très nombreux chercheurs et praticiens se sont penchés sur la question, avec chacun sa définition, ou presque… Lire la suite

Cellules de production

Le Kaizen est l’outil qui agit sur les sept sources de gaspillage identifiées. Les cellules de production sont un outil polyvalent qui s’attaque aux sources de non-valeur ajoutée en réaménageant les postes de travail :

  • rapprocher les machines pour éviter les transports inutiles ;
  • transformer les petites surfaces en U pour éliminer les mouvements inutiles ;
  • réduire les espaces pour le stockage inutile ;
  • former des opérateurs polyvalents pour réduire les attentes inutiles ;
  • diminuer le transfert vers d’autres postes pour éliminer les tâches inutiles ;
  • un opérateur responsable de plusieurs opérations pourra réparer ses erreurs pour éliminer les produits défectueux ;
  • limiter la surproduction à une cellule et non à chaque machine.

les étapes de kaizen

Le responsable de la méthode applique trois étapes :

  • 1. Se préparer
  • 2. Réaliser le chantier
  • 3. Faire le suivi

1 – Se préparer

  • Identifier les sept sources de gaspillage (Production excessive, Stocks excessifs, Défauts et déchets, Étape sans valeur ajoutée, Temps d’attente, Mouvements inutiles et Déplacements inutiles).
  • Élaborer et utiliser un système de mesures standardisé
  • Calculer le temps de cycle réel par rapport à la cadence idéale
  • Synchroniser l’ensemble des opérations
  • Utiliser les grilles d’observation et les tables de capacité des processus pour établir la situation actuelle de l’usine
  • Définir et réaliser un plan d’action pour améliorer la performance.

2 – Réaliser le chantier

  • Former les employés à la méthode kaizen
  • Collecter et analyser les données
  • Recommander les solutions
  • Valider et simuler les solutions
  • Apporter les changements.

3 – Faire le suivi

Apporter les correctifs nécessaires pour poursuivre l’amélioration. En réunion de suivi, revoir le plan d’action, les modifications réalisées dans l’usine et les résultats.

Définition de l’approche 5S- KAIZEN- TQM

C’est une approche managériale qui vise la satisfaction des clients à travers les soins de qualité. Elle repose sur 3 étapes:

  •   1ère étape: 5S
  •   2ème étape: Kaizen
  •   3ème étape: TQM

Avantages du système Kaizen

Si le système Kaizen est performant, il conduira à une amélioration :

  • De la qualité des produits ou des services commercialisés,
  • De la productivité et des délais de production,
  • Des conditions de travail et de l’implication des travailleurs

Exemples d’utilisation de la méthode Kaizen – Optimisation d’un espace de travail

Exemple 1

méthode kaizen exemple 1

Exemple 2

méthode kaizen exemple 2

La chasse à la « non-valeur » ou Muda – Exemple

Le KAIZEN est parfois présenté comme l’élimination de la non-valeur, c’est-à-dire éliminer tout ce qui peut engendrer du gaspillage, appelé plus communément en langage KAIZEN : « Le Muda ». Tout ce qui ne crée pas de valeur est Muda. Tout ce temps perdu à attendre, chercher, transporter, se déplacer inuti- lement, refaire, stocker, etc, sont des Mudas.

Faire du KAIZEN, c’est haïr les Mudas. Faire du KAIZEN, c’est rechercher le geste juste et le juste effort. Le Muda est un monstre qui dévore l’énergie, la motivation, l’argent et à terme, l’entreprise. Les chasseurs de Mudas savent traquer la non-valeur où qu’elle soit.

Exemple – Un atelier de mécanique avec ses 8 mécaniciens :

Tous les matins, dès que les voitures arrivent, ils vont au magasin de pièces détachées, donnent leurs bons de commandes de pièces et attendent en moyenne 15 minutes chacun. Ces 15 minutes sont Muda car elles ne génèrent aucune va- leur, que ce soit pour les mécaniciens, l’entreprise ou les clients. Ces 15 minutes multipliées par 8 mécaniciens et par 250 jours ouvrés représentent 500 heures perdues.

A un prix moyen de vente de 60 euros hors taxes de l’heure, cela représente 30 000 euros de manque à gagner pour l’entreprise. Si ces heures perdues étaient correctement utilisées, elles génèreraient du chiffre d’affaires et permettraient de réviser plus de voitures en une journée, donc de donner des délais plus courts aux clients.

Les mécaniciens ne travailleraient pas plus vite pour rattraper le retard et la satisfaction client progresserait. Donc la qualité ne coûte pas forcément plus cher mais elle rap- porte sûrement plus.

Exemple : La visseuse la plus chère du monde !

Sur un chantier, un ouvrier s’aperçoit qu’il n’a pas de visseuse. Il appelle son patron pour lui demander l’autorisation d’en acheter une. Face à l’urgence, le patron accepte. L’ouvrier abandonne le chantier pour récupérer un bon d’achat au service comptabilité, puis va chercher une visseuse à 120 euros chez le fournisseur.

Cela lui a pris 2 heures de son temps. Quel est le prix réel de la visseuse ? 120 euros ou plus ?

120 euros auxquels il faut ajouter :

  • 2 heures de travail perdues (100 €)
  • le dérangement à la comptabilité (30€)
  • les kilomètres parcourus (30 €)
  • le temps perdu à prévenir le client du retard (25 €)
  • le temps et le déplacement pour revenir sur le chantier le lende
  • main (150 €). Soit un total de 455 € minimum, ce qui fait cher la visseuse.

Cette histoire devient dramatique pour cette PME lorsque le patron s’aperçoit que 28 visseuses en parfait état de fonctionnement sont comptabilisées en amortissement alors que 20 suffisent ample- ment au vu de la charge de travail.

ANTI KAIZEN ou Les règles de Ken Zai

  • Règle n°1 Freinez chaque fois que c’est possible, surtout dans les côtes.
  • Règle n°2 Méfiez-vous des nouveautés.
  • Règle n°3 La curiosité est un vilain défaut.
  • Règle n°4 L’important, c’est de ne pas participer.
  • Règle n°5 Je n’ai pas essayé, je n’ai pas échoué.
  • Règle n°6 Ne vous intéressez pas aux autres, ils vous laisseront tranquille.
  • Règle n°7 Ne partagez pas vos idées, on pourrait vous les voler.
  • Règle 8 Si c’était si facile, quelqu’un l’aurait déjà fait.
  • Règle 9 Si ceux qui sont payés pour réfléchir n’y ont pas pensé, ce n’est certainement pas moi qui vais pouvoir changer quelque chose.
  • Règle 10 Tu travailleras dans la douleur et la difficulté (ou alors, tu seras moins payé).
  • Règle 11 On ne change pas une équipe qui gagne (ainsi elle perdra un jour).

Conclusion

Le méthode Kaizen dans les technologies modernes

Dans la situation actuelle où ils doivent gérer de multiples projets et prendre des décisions plus rapidement, les managers essaient souvent d’appliquer les dernières technologies coûteuses pour traiter des problèmes qui peuvent être résolus avec une approche sensée et peu coûteuse. La méthode kaizen implique l’utilisation d’outils, de listes de contrôle et de techniques simples. Elle ne nécessite pas d’investir beaucoup d’argent, mais offre des avantages substantiels à toute entreprise. Si vous êtes un fan des technologies et que vous comprenez que l’approche kaizen est exactement ce que votre organisation doit mettre en œuvre, vous pouvez adopter certains outils en ligne soutenant la méthodologie.

Laisser un commentaire

Méthode kaizen : Outils d’amélioration continue

laghouati

Laghouati Mohame El Amine Ingénieur chargé de la communication