Amélioration continue iso 9001 : comment s’engager ?

L’amélioration continue iso 9001 est un aspect essentiel du SMQ, pour atteindre et maintenir l’adéquation, la pertinence et l’efficacité du système de gestion de la qualité par rapport aux objectifs de l’organisation.

Définition de l’amélioration continue

C’est l’une des principes fondamentaux de la qualité et la norme ISO 9001. Il s’agit d’une approche systématique qui vise à réduire les pertes et à améliorer constamment le processus et les produits afin de satisfaire les objectifs de l’organisation.

La mise en œuvre de cette approche nécessite une définition des objectifs et des indicateurs, un suivi et une analyse des résultats, et des actions correctives pour atteindre les objectifs.

Quels sont les éléments clés pour l’application de l’amélioration continue ISO 9001 ?

Iso 9001 requiert l’implication de l’ensemble des acteurs de l’entreprise (dirigeants, employés, clients, fournisseurs, etc.) pour assurer la qualité et l’efficacité des processus. Il requiert une excellente compréhension et mise en œuvre des principes de gestion de la qualité tels que définis par la norme ISO 9001.

Pour ce faire, une organisation doit identifier les processus et procédures clés, les suivre et les améliorer constamment. L’amélioration continue ISO 9001 repose sur l’ensemble des principes suivants :

  • Abord proactif : Une organisation doit être proactive dans sa gestion de la qualité et anticiper et prévenir les problèmes et les erreurs avant qu’ils ne se produisent.
  • Processus de la chaîne de valeur : Les entreprises doivent répartir leurs ressources pour optimiser les avantages internes et externes.

Cela implique la mise en place d’un système efficace allant de l’achat, à la réduction des délais de production, au transport et à la distribution, ainsi que des contrôles et des audits afin d’améliorer la qualité des ses produit.

Processus d’amélioration continue

Les axes d’amélioration continue ISO 9001 peuvent inclure la mise en place de processus plus efficaces, le développement de nouveaux produits et services, et le développement de compétences des employés.

Les activités d’amélioration peuvent aller des améliorations continues pas à pas à des améliorations
significatives portant sur l’ensemble de l’organisme.

En utilisant les résultats de l’analyse et de l’évaluation de ses performances, il convient que l’organisme
définisse des objectifs d’amélioration de ses produits ou services, de ses processus, de sa structure et de
son système de management.

ISO 9004 un outils essentiels pour vous aider à vous améliorer, selon la norme : Il convient que l’organisme s’assure que l’amélioration est établie comme partie intégrante de la culture
de l’organisme en:

  • a) responsabilisation et implication du personnel à participer et à contribuer à la réussite de la mise en œuvre d’initiatives en matière d’amélioration;
  • b) fournissant les ressources nécessaires à sa réalisation des améliorations;
  • c) établissant des systèmes de reconnaissance pour l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience du processus d’amélioration;
  • d) rendant visible l’implication de la direction dans les activités d’amélioration.

Le processus d’amélioration continue, également appelé « excellence opérationnelle », vise à optimiser les ressources et à renforcer l’efficacité afin d’améliorer la satisfaction des clients et d’accroître la compétitivité de l’entreprise. Son objectif est de s’efforcer continuellement d’obtenir de meilleurs résultats et de meilleures façons de faire les choses.

Quel est le principe d’amélioration continue  SMQ ?

Améliorer constamment est essentielle pour qu’une entreprise conserve ses niveaux de performance actuels, réagisse à toute variation de ses conditions internes et externes et crée de nouvelles opportunités de satisfaction du client. Tout SMQ a vocation à ne pas rester statique.

On le dit souvent dans la vie de tous les jours : « À ne pas avancer, on risque de reculer. » Ceci est particulièrement vrai en matière de qualité. L’objectif sera donc de sans cesse progresser vers un niveau supérieur de maîtrise de la qualité à travers un SMQ qui devient de plus en plus mature.

Comment Réaliser Une Démarche D’amélioration Continue ?

L’amélioration continue signifie l’utilisation d’un certain nombre d’outils basés sur l’objectif de l’exercice. Une technique symbolique Kaizen, le cycle PDCA illustre parfaitement le cycle des processus d’amélioration continue. Il s’agit d’une étape fondamentale :

Quelles sont les 4 étapes de l’amélioration continue Plan do check act ?

Un concept clé, développé par Deming, est très fréquemment employé pour mieux faire comprendre la logique de cette marche en avant permanente.

Ce concept est le PDCA, mentionné par l’ISO 9001:2015. Le PDCA est également désigné communément par le terme de « roue de Deming ».

Amélioration Continue Iso 9001

PDCA est l’acronyme anglais de « Plan » (planifier), « Do » (faire), « Check » (contrôler, vérifier) et « Act » (agir, réagir, voire améliorer).

Le cycle PDCA peut être décrit suivant les En voici les grandes étapes suivantes :

  1. Plan – Planifier : établir les objectifs du système, ses processus ainsi que les ressources nécessaires pour fournir des résultats correspondant aux exigences des clients et aux politiques de l’organisme ;
  2. Do – Faire : mettre en œuvre ce qui a été planifié ;
  3. Check – Vérifier : surveiller et (le cas échéant) mesurer les processus et les produits et les services obtenus par rapport aux politiques, aux objectifs et aux exigences ainsi que rendre compte des résultats ;
  4. Act – Agir, réagir : entreprendre les actions pour améliorer les performances, en tant que de besoin.

Comment instaurer une dynamique d’amélioration continue ?

Pour instaurer une dynamique d’amélioration continue, il est important de mettre en place des structures et des processus clairs. Enseigner à tous les employés les principes de l’amélioration continue et encourager un esprit de collaboration sont également importants.

La mise en place d’une communication transparente entre étages hiérarchiques et le développement des compétences clés sont tous des aspects qui contribueront à promouvoir une dynamique d’amélioration continue au sein de votre organisation.

On peut considérer que les actions d’amélioration sont de trois types :

1. Les améliorations de nature « curative ou de correction » qui agissent sur les effets du dysfonctionnement détecté (le symptôme).

2. Les actions de nature « corrective » qui agissent sur les causes profondes existantes du dit dysfonctionnement. Les actions correctives adéquats aux conséquences des non-conformités relevées, après une analyse de fond, pourront être déployées (transversalement) sur d’autres dysfonctionnements potentiels et similaires (produits/services, processus, etc.) afin d’en faire des actions préventives
et ainsi d’éradiquer les causes potentielles identifiées.

3. Les actions d’amélioration continue à objectif moins « immédiat » et généralement plus orientés vers la notion d’efficience (efficacité obtenue au meilleur « coût »).

Ces actions ne peuvent normalement intervenir qu’à partir du moment où les « fondamentaux » de processus sont déjà maîtrisés, voire matures. À partir de cette étape la notion d’amélioration continue se traduira par une augmentation de la performance du processus, de sa stabilité et donc, de sa « robustesse ».

Le plan d’actions pour améliorer de la qualité est basé sur de bonnes pratiques :

  • des indicateurs de performance ;
  • une analyse de risques ;
  • une revue de processus.

Quelles sont les améliorations exigées par iso 9001 version 2015 ?

Les exigences de la norme iso 9001 version 2015 sont complémentaires aux exigences relatives aux produits et services mais aussi de recueillir les avis des clients afin d’identifier et corriger les éventuelles erreurs. Et cela en matière de système de management de la qualité.

La mise en œuvre du système de gestion de la qualité ISO 9001 est devenue une nécessité. Les avantages de la mise en œuvre du SMQ pour les entreprises sont :

  • D’abord, évaluer le contexte général de l’entreprise d’une entreprise ou d’un organisme. En outre pour énoncer les objectifs et découverte de nouvelles opportunités commerciales.
  • Ensuite, répondre constamment aux attentes des clients, donc une augmentation des affaires et des affaires de nouveaux client.
  • Ensuite, de plus augmenter la productivité et l’efficacité, donc réduire les coûts internes.
  • Répondre aux exigences légales et réglementaires, la base des exigences de l’iso 9001.
  • L’expansion sur de nouveaux marchés, car certains clients exigent la certification ISO 9001 version 2015.
  • Enfin, identifier et traiter les risques liés.

L’engagement de la direction est essentiel pour établir, mettre en œuvre maintenir et améliorer constamment l’efficacité du SMQ . Elle doit démontrer son engagement par le leadership et la planification du SMQ. Le contexte de l’entreprise, le leadership et la planification sont regroupés en tant que processus de gestion.

Les exigences relatives à l’amélioration continue (§ 10.3) sont contenues dans l’article 10 consacré au thème de l’amélioration.

L’organisme doit améliorer en continu la pertinence, l’adéquation et l’efficacité du système de management de la qualité. L’organisme doit prendre en compte les éléments de sortie de l’analyse et de l’évaluation, décrits dans les exigences de l’article 9 « Évaluation des performances » (satisfaction du client, audit interne, revue de direction).

Amélioration continue (§ 10.3)

La revue de direction  est une exigence de la norme ISO 9001, elle se pratique une à deux fois par an de manière régulière ou occasionnellement pour des raisons particulières (démarrage d’une nouvelle production, incident majeur en clientèle).

Pour répondre aux exigences de la norme ISO 9001:2015, les organismes doivent tenir compte des résultats de l’analyse et de l’évaluation (clause 9.1.3) ainsi que de la revue de direction (clause 9.3) lorsqu’ils déterminent les besoins ou les opportunités d’amélioration dans leur cadre d’amélioration continue.

Cela garantit que toutes les informations pertinentes sont prises en compte pour conduire des améliorations continues et de meilleurs résultats pour l’entreprise et ses parties prenantes.

L’organisme doit déterminer et sélectionner les opportunités d’amélioration et entreprendre les actions pour satisfaire aux exigences du client et accroître sa satisfaction. Les améliorations peuvent concerner :

  • les processus ;
  • les produits et services ;
  • les résultats du SMQ.

Quels Sont Les Méthodes Et Les Outils Dans Une Démarche D’amélioration Continue ?

Différents outils sont disponibles si vous avez besoin d’améliorer les performances un projet. Ce sont là nos principales priorités.

Fixer des objectifs SMART

Cette approche, à la fois qualitative et quantitative, vise à définir des objectifs basés sur des indicateurs précis à chaque étape de la production et de l’exécution d’un projet. L’utilisation d’indicateurs est devenue très courante en gestion et en marketing.

La démarche Kaizen

Les approches Kaizen sont des méthodes d’amélioration continue et se concentrent sur une transformation globale des entreprises grâce à des changements petits, réguliers et progressifs mis en œuvre chaque jour.

Roue de Deming ou PDCA

Le Deming Wheel, également appelé PDCA Cycle, fait partie intégrante d’un système en constante amélioration. Cette technique est conçue pour identifier la stratégie d’amélioration continue en suivant quatre étapes clés répétées cycliques cité en haut.

Le Lean Management pour éliminer les sources de gaspillage

L’amélioration continue peut aussi être considérée comme une philosophie conçue pour réduire systématiquement les sources de gaspillages (par ex. Lean Manufacturing, Lean Management), tout en augmentant la qualité des produits créés ou des services offerts, et en innovant dans toutes les facettes de l’entreprise.

Les cercles de qualité

Il a été développé à partir de Kaoru Ishikawa. Il met l’accent sur l’intelligence collaborative en mobilisant de nombreuses personnes pour réfléchir à des problèmes spécifiques. Il y a une gamme d’options dans ce processus comme le brainstorming.

La méthode du Juste à temps

Juste à temps, aussi appelé écoulement stretch, cette méthode est couramment appliquée au processus de production. Il vise à améliorer l’efficacité logistique afin de réduire les déchets et les stocks inutiles.

Le modèle CMMI (Capability Maturity Model Integration)

Il aide les organisations à déterminer la maturité de leurs processus opérationnels. Les applications comprennent les produits ou les logiciels du système. Il contient cinq niveaux de maturité.

La démarche Six sigma

Parmi les nombreux outils et démarches possibles en amélioration continue, le Lean Six Sigma est un concept récent et novateur regroupant deux démarches complémentaires : le Lean et Le Six Sigma. En effet, les entreprises d’aujourd’hui cherchent à la fois à optimiser leur fonctionnement par réduction des gaspillages et à améliorer la qualité par une réduction de la dispersion, permettant ainsi de tendre vers le zéro défaut.

La méthode 5S

Les 5S : Seiri, Seiton, Seiso, Seiketsu, Shitsuke. La méthode des 5S, développée à l’origine au Japon, vise à optimiser différents aspects d’un lieu de travail, tels que les conditions de travail, la productivité et les déplacements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Logiciel de Gestion de la Qualité

× Logiciel de Gestion de la Qualité

Retour en haut