×

Chercher avec Google

×

Rechercher sur QualitExpert

×

-------------------------

Recherche

Chercher sur QualitExpert.

× iso 9001 2015

C’est quoi le Management visuel : Concept et Exemples

Le Management Visuel est l’un des principaux outils de la pensée Lean puisqu’il contribue à la stabilité et la standardisation qui sont les fondations de cette pensée, en effet il présente une technique permettant d’identifier et de séparer de manière évidente le normal de l’anormal dans le but d’éliminer des gaspillages .

Ce qui signifie que le Management Visuel doit nous permettre d’identifier immédiatement une situation qui dérive par rapport à un standard établi, ce qui être aussi bien un mauvais rangement qui peut entraîner des erreurs ou même un accident, qu’un écart entre la production prévue et celle réalisée qui peut entraîner un retard de livraison.

Il contribue à la communication et à l’image de marque de la société tant en interne qu’en externe.

Son objectif est de définir, à l’aide d ’outils visuels, un environnement de travail ayant les qualités suivantes :

  • Être le plus près possible de l’opérateur.
  • Faciliter la réactivité et donc être une aide à la prise de décision.
  • Faciliter et simplifier la définition des objectifs
  • Faciliter la résolution de problèmes.

Quel est le rituel associé à l’animation du management visuel ?

Le rituel associé à l’animation du management visuel consiste à organiser les articles de manière à ce qu’ils soient visibles, consultables ou trouvables en un clin d’œil.

De plus, des indicateurs et des repères visuels sont mis en place afin de renforcer le contrôle de la qualité et la productivité, par exemple les couleurs qui identifient la gestion des stocks. 

Les outils utilisés pour gérer visuellement comprennent également les tableaux Kanban, les diagrammes de flux et les cartes Mind (La carte mentale (mind mapping)).

C’est quoi le SQCDP : Sécurité, Qualité, Contrôle, Délai, Personnel ?

Le SQCDP, ou système de contrôle de la qualité de la direction, est un outil de management visuel qui fournit aux gestionnaires une vision globale afin d’améliorer les processus organisationnels. Ce système se compose de quatre parties principales : planification et préparation (SQ), exécution des processus (DP ), mesure des résultats (M), et amélioration continue (P). Il permet également aux dirigeants d’identifier et d’adapter leurs pratiques pour atteindre leurs objectifs.

C’est quoi le management visuel et quels sont ses outils  ?

Une méthodologie et outil puissant pour atteindre l’excellence opérationnelle car il permet de communiquer de manière claire et concise les objectifs et les processus à tous les niveaux de l’entreprise.

Inspirée de concepts issus des pays anglo-saxons, est basé sur la perception visuelle de l’information. Cette méthode s’inspire des principes du lean management, une procédure organisationnelle utilisée pour réduire le gaspillage et maximiser l’efficacité et la performance.

Comme son nom l’indique, le fait de manager les équipes en reposant sur des outils permettent de partager visuellement toutes les informations pertinentes.

Il est un outil puissant pour communiquer un message clair et cohérent aux équipes.

Les informations faisant objet du partage visuel peuvent être des indicateurs pertinents d’un service ou d’un atelier relatifs à l’évaluation de la performance de l’équipe ou l’organisation, ainsi que son amélioration en définissant des règles précises pour reconnaître le cas où un employé, une machine ou un processus s’éloigne des règles ou des standards mis en place d’un seul coup d’œil de manière claire et surtout visuelle et ce pour tous les employés peu importe le poste mais il s’avère nécessaire ne pas surcharger les employés avec des informations qui peuvent être pertinentes pour l’organisation mais pas forcément pour certains employés à un moment donné.

Il s’agit donc d’une démocratisation et d’une décentralisation de l’information au sein de l’organisation et par conséquent il permet d’accélérer l’évolution vers un management collaboratif et agile.

La mise en place d’un management visuel se fait grâce à plusieurs outils qui sont présentés dans le schéma ci-dessous ;

Outils Management Visuel

Les méthodes et outils Management Visuel

Le management visuel est réalisé par l’utilisation d’une variété d’outils visuels. Beaucoup d’entre eux sont si distinctifs qu’ils deviennent la représentation de toute une stratégie de gestion.

  1. 5S : l’importance des zones et de l’identification
  2. Le Reporting A3 : expliquer les objectifs rapidement et simplement
  3. VSM Cartes de flux de valeur: avoir la vision de l’état actuel et futur des flux
  4. Méthode Kanban : déléguer la gestion du court terme au terrain
  5. Tableau kaizen : permettre d’afficher les problèmes
  6. Les diagramme de GANTT et de PERT, pour gérer un projet
  7. Le Poka Yoké
  8. La carte mentale (mind mapping)
  9. La roue chromatique et les couleurs
  10. Graphiques de Pareto, tableaux, arbres de décision
Étiquettes Et Plan D’action 5S (Doc. Rhodia Engineering Plastics)
Étiquettes et plan d’action 5S (doc. Rhodia Engineering Plastics)

Pourquoi faire du management visuel ?

Le management visuel permet aux collaborateurs de visualiser leurs objectifs et de mieux comprendre leurs responsabilités en matière de qualité et de sécurité, et aux différentes parties prenantes de mieux comprendre et de partager les informations relatives aux projets.

Le management visuel digital est une autre facon mais informatisé qui permet d’utiliser des outils numériques pour analyser et organiser des informations afin de prendre des décisions plus rapidement et plus efficacement.

Qu’est ce que le management visuel de la performance MVP ?

Le Management Visuel de la Performance (MVP) est une stratégie de gestion axée sur la communication visuelle et réalisée à l’aide de divers outils visuels. Ces éléments de stimulation communiquent des informations de qualité qui aident les employés à comprendre le contexte organisationnel en un coup d’œil.

C’est l’une des démarches de gestion qui utilise un ou plusieurs moyens d’information, de signalétique ou de restriction, de sorte que les lieux deviennent explicites, autorégulés, auto-ordonnés et auto-modifiés.

Le MVP va également au-delà de la gestion de la production dans les usines. En effet, elle a été utilisée avec succès par des organisations commerciales, des établissements d’enseignement, des prestataires de soins de santé et des services publics.

Quels sont les principaux domaines de son application?

Ses 3 principaux domaines d’application sont :

  • L’espace de travail
  • Le système d’information et de communication
  • Le suivi de production en temps réel :il comprend:
  • Les statuts des machines et des Opérateurs .
  • La gestion des stocks et des en-cours.
  • Les tableaux de suivi de production.

Comment faire un bon management visuel ?

Comme étant une entité morale qui réalise plusieurs projets afin d’améliorer ses performances sur tout les volets, il est préférable qu’elle utilise un outil de gestion de projet qui est le management visuel ou le Lean management. Cet outil se compose de plusieurs étapes afin de le mettre en place.

Les étapes du management visuel :

Définir un périmètre restreint

Cette étape consiste à essayer la nouvelle méthode sur un échantillon, c’est-à-dire sur une petite équipe afin de la tester et dégager les points positifs et remédier les points négatifs. Chaque équipe choisi son mode opératoires : tableau blanc, post-it aimants, etc.

Vous pouvez utiliser le questionnement QQOQCCP pour explorer le sujet.

Constituer une équipe de projet :

C’est une étape primordiale afin de réussir le projet. D’ailleurs, il est recommandé que cette équipe contienne des différents départements de l’entreprise pour avoir une multitude de points de vue et d’opinion afin de mieux réussir le projet mis en question.

Déterminer les objectifs attendus

Améliorer la communication des informations, apporter une meilleure compréhension des tâches aux salariés, augmenter la satisfaction du client, etc.

Identifier des indicateurs

Afin de suivre l’état d’avancement et la performance d’un projet, il est nécessaire d’utiliser des indicateurs clés de performances ou des KPI.

Créer un tableau d’affichage de mission

 Pour optimiser ses taches et fonctions que l’employé doive les atteindre, la mise en place des outils qui mette en exergue les taches accomplies et restantes va mieux aider et contribuer au développement et la réalisation rapide des taches.

Choisir les outils 

Il faut choisir les outils qui vont permettre à atteindre les objectifs fixés comme les affichages, les logiciels, etc.

Faire le bilan et s’assurer du bon fonctionnement des moyens mis en place

Cette étape est cruciale pour l’évaluation du projet pour dégager les avantages et inconvénients pour les améliorer puisque l’entreprise est dans une démarche d’amélioration continue.

Exemples de management visuel

Voici quelques exemples de management visuel que l’on peut trouver dans différents environnements, sans que le grand public ou les noninitiés y prêtent beaucoup d’attention.

Le planning mural

Le planning mural permet de comprendre l’enchaînement et le positionnement de tâches dans le temps, ainsi qu’en général les ressources qui sont et seront utilisées pour les réaliser. Les personnels en charge de la réalisation des tâches peuvent donc anticiper et contrôler leurs actions, comprendre aisément quoi faire en priorité, dans quel ordre, décider, déléguer, demander du soutien, etc.

Les panneaux andon

Les panneaux d’affichage électronique andon sont un moyen de management visuel couramment employés au Japon, repris dans les entreprises occidentales. Pour les plus simples, ils consistent en un affichage de la quantité prévue depuis le début de la production jusqu’au moment présent, et de l’affichage de la quantité effectivement réalisée.

Système Adon
Système adon

Les systèmes kanban

Les systèmes décrits précédemment ne sont pas sans rappeler les systèmes kanban, qui au travers d’indications simples visent à réguler les flux de production et/ou d’approvisionnement. Le but est de synchroniser les différents maillons intervenant dans le flux de manière à produire le juste nécessaire, mais sans que cela entraîne de rupture d’approvisionnement.

Les tableaux magnétiques

Un autre moyen de management visuel simple peut se faire à l’aide d’un tableau magnétique et d’aimants. Le cas présenté est celui que nous avons mis en place sur une ligne d’assemblage longue de 40 mètres, scindée en trois zones : assemblage, test, emballage.

Illustration Les Tableaux Magnétiques
Illustration

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut