• Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:décembre 29, 2021
  • Post category:haccp
  • Post comments:0 commentaire
  • Post last modified:janvier 27, 2022
  • Temps de lecture :34 min de lecture
5/5 - (1 vote)

La crise actuelle du Covid-19 a conduit les différents secteurs à adapter leurs pratiques à la situation. Ils ont dû mettre en place différentes mesures sanitaires pour assurer la santé et la sécurité des salariés, notamment un renforcement des plans de nettoyage et de désinfection.

Comment mettre en place ces plans de nettoyage/désinfection ?

Cet article vous guidera dans cette démarche.

Le SRAS-CoV-2 ne se multiplie pas dans l’environnement, mais il peut persister pendant plusieurs jours sur certaines surfaces. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus peut survivre 72 heures sur du plastique et de l’acier inoxydable, moins de 24 heures sur du carton et moins de 4 heures sur du cuivre.

Il est donc essentiel d’assurer une désinfection efficace de vos surfaces pour empêcher le virus d’y persister.

plan de nettoyage et désinfinction

C’est quoi plan de nettoyage et de désinfection ?

  • Dans le respect de la méthode HACCP, le nettoyage est préalable à la désinfection.
  • Le nettoyage consiste à enlever les souillures visibles ou invisibles à l’œil nu avant la désinfection. L’objectif est de rendre propre la surface à désinfecter.
  • Ensuite, la désinfection permet d’éliminer ou de tuer les microorganismes et d’inactiver les virus présents. L’objectif est de rendre la surface bactériologiquement propre. Ceci ne peut se faire que si la surface a été au préalable parfaitement nettoyée.
  • Donc, établir un plan, permet de savoir quand et comment nettoyer puis désinfecter chaque surface.
  • Enfin, le plan de nettoyage et de désinfection est une des composantes du Plan de Maîtrise Sanitaire.

Pourquoi faire un plan de nettoyage cuisine ?

Le but : respecter les normes d’hygiène et de sécurité HACCP et organiser le nettoyage de la cuisine pour assurer aux clients que les aliments sortis de votre cuisine ne présentent aucun risque à la consommation.

Le plan de nettoyage consiste à déterminer clairement les opérations de nettoyage et de désinfection qui devront être effectuées pour maintenir la propreté visuelle (nettoyage) et bactériologique (désinfection) des locaux et des équipements conformément à la législation en vigueur.

Les notions de nettoyage et de désinfection sont définies dans la norme NF V01‐002:2008

Nettoyage :
Enlèvement des souillures, des résidus d’aliments, de la saleté, de la graisse ou de toute autre matière indésirable.

Désinfection :
Réduction au moyen d’agents chimiques ou de méthodes physiques du nombre de micro organismes présents dans l’environnement jusqu’à l’obtention d’un niveau ne risquant pas de compromettre la sécurité ou la salubrité des aliments.

NOTE 1 Le mot anglais sanitization, synonyme de disinfection, n’est pas utilisé dans le contexte du Codex alimentarius.
NOTE 2 Le mot anglais sanitation, selon l’usage du Codex alimentarius, désigne la lutte contre les insectes, les rongeurs, et autres animaux indésirables.

Le nettoyage fait-il partie du système HACCP ?

Le plan de nettoyage est un élément essentiel de votre système HACCP et doit être tenu à jour à tout moment. Il doit être rédigé de manière à refléter la façon dont vous gérez le nettoyage dans votre entreprise et être facilement compris par tous vos employés chargés de la manipulation des aliments.

Nettoyage, désinfection. Quelle est la différence ?

Le plan de nettoyage permet d’éliminer la saleté (graisse, poussière, etc.) pour obtenir une surface physiquement propre. Le tensioactif présent dans les produits de nettoyage (savons, détergents, dégraissants, détergents, détergents) peut solubiliser les lipides de l’enveloppe du virus et l’inactiver.

Le nettoyage est le processus d’élimination physique des débris alimentaires, de la saleté visible et des particules d’aliments sur les surfaces, les équipements et les installations à l’aide d’eau chaude et de détergent. Le nettoyage à lui seul ne permet pas d’éliminer toutes les bactéries.

La désinfection, selon la définition de l’AFNOR (l’organisme national français de normalisation et son organisme membre de l’Organisation internationale de normalisation, NF T72-101) :

La désinfection est l’opération à résultat rapide qui tue ou élimine les micro-organismes et/ou inactive les virus indésirables portés par les milieux inertes contaminés, selon les objectifs fixés. Le résultat de cette opération est limité aux micro-organismes présents au moment de l’opération.

Dans le cas du virus SARS-CoV-2, vous pouvez effectuer une désinfection en plus du nettoyage. Aussi, pour qu’un produit donné soit considéré comme ayant une activité virucide, il doit répondre aux critères de la norme NF EN 14476.

Comment savoir si mon désinfectant est efficace contre le Coronavirus ?

Tous les produits d’hygiène n’ont pas les mêmes actions. Ce n’est pas parce que la surface est nettoyée, qu’elle est désinfectée.

Les produits de désinfection peuvent être bactéricides, levuricides ou virucides :

C’est à dire qu’ils vont avoir une action sur les bactéries (ex: Escherichia coli ) s’ils sont bactéricides – Norme EN1040.

Les produits ayant une action sur les levures sont dits levuricides – norme EN1275.

Enfin, pour avoir une action sur les virus, comme le Coronavirus, un produit doit être virucide et répondre à la norme – EN14476.

Vérifiez les propriétés de vos produits de désinfection en regardant sur l’emballage ou sur la fiche technique. En cas de doute, contactez votre fournisseur.

Attention: ne mélangez pas les produits, vous vous exposerez à des réactions chimiques non souhaitées ! Par exemple ne versez pas un produit virucide dans un autre produit pour le rendre virucide, cela risquerait d’être dangereux.

Comment savoir si mon désinfectant est efficace contre le Coronavirus ?

Que signifie TACT HACCP ? Nettoyage et désinfection

Un bon nettoyage se fait toujours avec TACT :

Que signifie TACT HACCP ?

Pour la plupart d’entre nous, le nettoyage, l’assainissement et la désinfection sont un seul et même concept. Il s’agit toutefois de trois étapes distinctes au sein d’un plan de nettoyage plus large. Le nettoyage est le processus qui consiste à éliminer physiquement les substances indésirables et les contaminants d’une surface donnée. L’étape de nettoyage, parfois appelée étape de détergence, est souvent caractérisée par l’élimination des salissures courantes telles que la saleté, la graisse ou les huiles par un brossage manuel à l’aide de brosses ou de lingettes ou par un lavage à l’aide d’une lance de pulvérisation à haute pression. Toutefois, ce type de nettoyage ne suffit pas à éliminer les germes présents sur une surface.

La désinfection, en revanche, permet de tuer les bactéries et autres micro-organismes laissés sur place après l’étape de nettoyage. Bien qu’ils soient similaires aux agents d’assainissement, qui ne font que réduire le nombre de bactéries et d’autres germes à des niveaux acceptables pour la santé, les désinfectants de surface rendent une surface véritablement exempte de contaminants. Leurs fortes concentrations bactéricides de chlore ou d’eau de Javel éliminent les conditions idéales de croissance des bactéries et autres micro-organismes.

tact haccp

Chaque application de nettoyage suit un ensemble distinct de variables, généralement connu sous le nom de TACT. Les quatre aspects de ce concept de nettoyage/désinfection sont le temps, la température, l’action et la concentration. L’importance de chaque phase dans le cycle de désinfection dépend spécifiquement de vos besoins uniques, notamment des salissures que vous souhaitez détruire et des produits chimiques utilisés. Si elles sont suivies correctement, la combinaison de toutes ces phases permettra d’obtenir le résultat souhaité, à savoir un espace propre et désinfecté.

Laver avec TACT, c’est un moyen mémo-technique pour appliquer les procédures de nettoyage-désinfection ou comment se souvenir de 4 facteurs d’efficacité liés entre eux (si l’un change, les autres augmenteront en proportion) :-

T comme Température de l’eau chaude car un produit détergent est plus efficace avec de l’eau chaude-

A comme Action mécanique : action humaine associée à un matériel adapté (brosses, raclette, lavettes nettoyeur Haute Pression…)-

C comme Concentration en détergent : un juste dosage du produit est nécessaire en fonction de la nature, de la quantité de la salissure à éliminer, du support, de la méthode de lavage et la dureté de l’eau. –

T comme Temps, durée d’action combinée à l’action chimique

Lexique

Il est important de comprendre que le nettoyage doit avoir lieu avant l’étape de désinfection. Étant donné que les désinfectants ne pénètrent pas les salissures importantes sur les surfaces, l’élimination préalable de ces dépôts permet aux désinfectants d’agir avec la plus grande efficacité.

Comment faire une désinfection ?

La désinfection est une opération au résultat momentané permettant d’éliminer ou de tuer les micro‐ organismes et/ou d’inactiver les virus indésirables, portés par des milieux inertes contaminés, en fonction des objectifs fixés.

Dans le processus de désinfection, la méthode d’application est au moins aussi importante que le désinfectant lui‐même. Il faut appliquer le désinfectant en quantité suffisante (concentration produit et volume solution) sur TOUTE la surface durant un temps minimum.

La désinfection s’effectue sur une surface propre.

LES DIFFERENTES METHODES D’APPLICATION :

Il existe plusieurs méthodes d’application. Parmi les plus utilisées, on retrouve l’application par :

  • MOUSSE : pour une meilleure visualisation.
  • PULVERISATION (privilégier une pulvérisation fine)
  • TREMPAGE (le temps de trempage peut être prolongé pour maintenir les équipements en sanitation).
  • TRAITEMENT D’AMBIANCE : minimum de volume de solution désinfectant pour obtenir une saturation de l’air satisfaisante. Ce point est aussi important que la concentration de la solution.
  • CIRCULATION: la solution désinfectante doit pouvoir atteindre l’ensemble des surfaces. Le débit des pompes de circulation doit permettre de remplir complètement les circuits et ces derniers doivent être exempts de points morts.

Les désinfectants peuvent être comparés entre eux grâce aux normes désinfectantes :

Bactéricidie : EN 1040, EN1276
Fongicidie : EN 1275
Sporicidie : EN 13704
NFT 72‐281 : Bactéricidie, Fongicidie, Sporicidie

désinfectants peuvent être comparés entre eux grâce aux normes désinfectantes

Comment dois-je organiser mon plan de nettoyage/désinfection ?

Environnement (locaux/surfaces)

Sur le site du gouvernement français, on trouve plus d’informations sur l’application des procédés de nettoyage/désinfection concernant le déconfinement. Tout dépend du risque de contamination de la surface en question.

Plus le nombre potentiel de personnes en contact avec la surface est élevé, plus le risque de contamination est important.

Lorsque le risque de contamination d’une surface est faible, un simple nettoyage quotidien peut être suffisant. Tout dépend du plan de nettoyage/désinfection établi au préalable dans votre structure. En effet, le plan de nettoyage/désinfection d’une entreprise du secteur tertiaire ne sera pas le même que celui d’une entreprise agroalimentaire. L’INRS (Institut français de recherche et de sécurité) a d’ailleurs publié en janvier 2020 un guide pour vous aider à nettoyer vos locaux (plans de travail, sols, murs).

Les surfaces présentant un risque élevé de contamination (poignées, interrupteurs, sanitaires…) doivent être nettoyées/désinfectées plusieurs fois par jour. L’INRS (Institut français de recherche et de sécurité) publie des guides de désinfection spécifiques pour les surfaces plus fortement contaminées, par exemple pour les laboratoires de biologie.

D’une manière générale, les employés doivent adopter une distance sociale dans toutes les structures, et l’employeur doit veiller à ce que les équipements de protection individuelle (EPI) soient mis à disposition en nombre suffisant. Il ne faut pas négliger les détails spécifiques. Par exemple, envisagez de remplacer les sèche-mains dans les toilettes par des distributeurs de papier à usage unique.

Le HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique) rappelle l’importance de la ventilation des locaux, notamment lors des opérations de nettoyage/désinfection. Il demande également une vérification périodique des systèmes de ventilation et d’aération.

Le HCSP (Le Haut Conseil de la santé publique (France)) mentionne également la nécessité de purger les réseaux internes d’eau froide et d’eau chaude pour évacuer le volume qui aurait pu stagner dans les canalisations, notamment si vous avez mis l’entreprise à l’arrêt lors d’un lockdown.

Secteur des déchets

Concernant le management des déchets (lingettes, masques, etc.), cela dépendra du secteur d’activité. Pour le milieu hospitalier, il y a bien un service spécifique qui s’occupe des déchets médicaux et infectieux.

Pour les autres secteurs d’activité, ils doivent mettre les déchets dans un sac plastique fermé, qu’ils devront mettre dans le sac à ordures ménagères.

Vêtements de travail

Dans le cas particulier des vêtements de travail, leur entretien doit être assuré par l’employeur. Si l’employeur verse une indemnité au salarié pour l’entretien de ses vêtements, les vêtements de travail doivent être rapportés à domicile dans un sac plastique dédié et lavés séparément à 60°C avec une lessive.

L’employeur doit donc mettre en place des procédures d’hygiène adaptées pour assurer une reprise de l’activité en toute sécurité. Parmi les mesures qu’il doit organiser figure la révision du plan de nettoyage/désinfection dans le contexte de l’épidémie actuelle.

C’est quoi une Procédure hygiène alimentaire ?

La procédure HYGIENE alimentaire décrit les modalités mises en place pour sécuriser l’ensemble de la
fonction alimentaire en terme d’entretien des locaux, des surfaces, des matériels, d’hygiène des personnels (tenue professionnelle et lavage des mains) ainsi que la lutte contre les insectes, les rongeurs et autres animaux nuisibles.

Elle permet de maîtriser les risques alimentaires par l’application de PRP: Programme PréRequis relevant du Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène.

Le PRP est à mettre en œuvre et à respecter afin d’obtenir des règles d’hygiène environnementale et de salubrité des aliments optimales.

Exemple de PRP :

  • Plans de nettoyage et désinfection = Quoi, Quand, Comment, Qui.
  • Synoptique des nettoyages de chambres froides.
  • Instruction d’utilisation (méthode) des produits d’entretien.
  • Tenue professionnelle adaptée au secteur de travail.
  • Instruction lavage des mains.
  • Gestion des déchets.
  • Suivi des résultats des prélèvements de surface.
  • Classeur contrats pour la désinsectisation, la dératisation.
  • Contrats pour le nettoyage des gaines extractions fumées et l’entretien matériel production de froid.
  • Plan : Marche en avant dans l’espace et dans le temps selon les zones à risques.
  • Classeur fiches produits lessiviels, détartrant,…

Comment faire un plan de nettoyage ?

Principe

Définir la fréquence et le mode opératoire des opérations de nettoyage et de désinfection des locaux et du matériel

Objectifs

  • Concourir à l’hygiène générale d’un établissement.
  • Maîtriser le niveau de contamination microbienne de l’environnement.
  • Maintenir le matériel et l’environnement en bon état.
  • Se conformer à la législation en vigueur (« Paquet hygiène » en IAA).

Démarche pour la réalisation d’un plan de nettoyage : Quel est l’ordre logique des étapes d’un bon nettoyage de surface ?

EtapesActions
I. Définir le champ d’interventionDéfinir à quels endroits doit être réalisé
le nettoyage et la désinfection
II. Définir le(s) acteur(s)Définir qui doit nettoyer (opérateur(s) nommé(s))
III. Définir les fréquencesDéfinir quand le nettoyage et la désinfection
doivent être réalisés
IV. Définir les modes opératoiresDéfinir comment le nettoyage et la désinfection
doivent être effectués (les produits, les concentrations,…)

L’application de ce plan de nettoyage à un espace de travail peut être réalisée par un professionnel.

Quelles informations dois-je retrouver obligatoirement dans mon plan de nettoyage et désinfection ?

Champs d’intervention / Acteurs

Surface(s) et objet(s)

Tout ce qui doit être nettoyé et désinfecté doit se retrouver dans les procédures de nettoyage

Surface(s)Exemple(s)
Les locaux Sols, murs, portes, fenêtres…..
Le matériel Petits ustensiles, poubelles…
Les machines Équipements de travail (micro-ondes, plaque de cuisson, réfrigérateur….).
Les structures Tables, tiroirs, structures inox, plan de travail, chariots…….
Les sanitairesVasques, robinets…..

Opérateur(s)

  • Qui est chargé du nettoyage.
  • Date et signature de la personne en charge du nettoyage pour confirmer son action.

Fréquences et mode opératoires

Fréquences de nettoyage

Quand et combien de fois il faut nettoyer.

Modes opératoires

Ils énoncent le détail des actions à réaliser :

  • Description des étapes de nettoyage et de désinfection
  • (phase préparatoire, nettoyage, rinçage, séchage….).
  • Identification du matériel
  • Identification des produits et définition des modalités d’utilisation.

Les modes opératoires étapes

1 – Découpage des étapes de nettoyage/désinfection

Nettoyage/désinfection en 6 points
Étape(s)Action(s)
Préparation♦ Évacuation des déchets
♦ Dégagement des supports
♦ Enlèvement des souillures grossières
Nettoyage♦ Eau (50C°) + détergent + action mécanique
Rinçage♦ Eau claire
Désinfection♦ Eau + désinfectant + temps d’action à respecter
Rinçage♦ Eau claire
Séchage♦ Raclette (sols), papier à usage unique (surfaces)
Nettoyage/désinfection en 4 points
Préparation♦ Évacuation des déchets
♦ Dégagement des supports
♦ Enlèvement des souillures grossières
Nettoyage/désinfection♦ Eau + produit mixte + action mécanique + temps de contact
Rinçage♦ Eau claire
Séchage♦ Raclette (sols), papier à usage unique (surfaces)

2 – Identification du matériel

plan de nettoyage Identification du matériel

Pour le nettoyage des surfaces dites « propres » pouvant entrer en contact avec les aliments, une lavette/chiffon spécifique devra être utiliser.

3 – Identification des produits et définition des modalités d’utilisation

3-1 Choix des produits

  • Le choix des produits est fonction :
    ► des propriétés physico-chimiques des souillures,
    ► du type de support,
    ► de sa qualité.

Exemple :

Les critères de qualité d’un produit
• Donne un résultat rapide et de qualité.• Se rince facilement
• Permettre le mouillage parfait des surfaces.• Être non agressif pour les surfaces et l’utilisateur.
• Être adapté à la dureté de l’eau.• Être stable à la lumière et à la chaleur.
• Être facile à diluer• Être conforme aux normes AFNOR
(Association Française des Normalisations).

3-2 Modalités d’utilisation

Les modalités d’utilisation sont renseignées par la fiche technique du produit.

  • Les fiches techniques des produits de nettoyage et de désinfection vous permettent de connaitre la nature des produits et leur composition chimique.
  • En plus des précautions d’emploi, les recommandations de dosage, leur dangers, et surtout s’ils sont aptes au contact alimentaire.
  • Vous devez conserver ces documents et les avoir à disposition dans votre établissement. Ils peuvent vous être demandés lors d’un contrôle de la DDPP.
  • N’oubliez pas de les mettre à jour si vous changez de produit d’hygiène. Vous
  • pouvez les demander à votre fournisseur.

C’est un document écrit, disponible auprès du fournisseur qui renseigne l’utilisateur sur le produit :

la fiche technique du produit plan de nettoyage

Comment construire le plan de nettoyage de ma cuisine ?

Vous devez déterminer
•Qui nettoie et désinfecte ?
•Les zones qui sont nettoyées et désinfectées – Quoi ?
•Les éléments (surfaces, matériel etc.) nettoyés et désinfectés – Quoi ?
•La méthode de nettoyage et désinfection (quel produit d’hygiène, quel matériel
utiliser) – Comment ?
•La fréquence de nettoyage et désinfection (chaque jour, chaque semaine, chaque
mois etc.) – Quand ?

Liste des éléments à nettoyer et désinfecter dans votre cuisine – Quoi :

1.Définissez chaque zone : économat, légumerie, préparation froide, cuisine, pâtisserie, plonge etc.
2.Pour chaque zone, faites la liste des éléments liés aux :

  1. Locaux : les sols, les murs, les portes, les fenêtres…
  2. Les gros équipements : fourneaux, fours, friteuses, enceintes froides…
  3. Les surfaces et éléments de structure : plans de travail, passe, étagères,
    tiroirs, robinets, lave-mains…
  4. Le matériel : petit matériel – fouets, couteaux, planches … – poubelles
    etc.
plan de nettoyage et désinfection

Plan de nettoyage cuisine pdf Covid-19

Comment faire un plan de nettoyage de cuisine sur Excel ?

Pour réaliser votre plan de nettoyage sur Excel, vous pouvez télécharger une matrice et l’adapter selon vos besoins :

Afin de vous assurer que la cuisine de leur établissement est toujours impeccable et répond aux normes d’hygiène, les restaurateurs sont invités à mettre en place un plan de nettoyage et désinfection de la cuisine appelé également PND.

Exemple de planning de nettoyage PDF

Un planning de nettoyage est un plan quotidien, hebdomadaire ou mensuel de ce qui doit être fait. Il décompose vos tâches de nettoyage en une liste de contrôle facile à réaliser, et ce, de manière efficace en termes de temps.

Cliquez ici

Nettoyage et désinfection dans l’industrie alimentaire

Le nettoyage et la désinfection dans l’industrie alimentaire constituent une partie cruciale du cycle de production ; ces activités peuvent avoir des conséquences dévastatrices si elles ne sont pas effectuées correctement. Elles sont toutes deux à la base de la livraison et de la garantie d’un produit final sûr. Cependant, ce n’est pas une tâche facile.

Pour effectuer un nettoyage efficace et complet, la première étape consiste à comprendre les différents problèmes de salissures ou de résidus qui doivent être résolus. Ceux-ci peuvent être de nature organique ou inorganique.

Nous pensons qu’il s’agit d’adapter les solutions de nettoyage à chaque client ; une taille unique ne convient pas à tous.

Une bonne recherche du client est essentielle et implique de nombreuses questions concernant l’entreprise et les routines déjà en place. Une visite du site est toujours la meilleure option pour recueillir des informations sur la façon dont l’équipement est nettoyé (automatiquement ou à la main), sur les installations disponibles et sur la question de savoir si le personnel effectuant la tâche est bien formé ou si une équipe professionnelle externe effectue le nettoyage.

D’autres éléments à noter sont le type de matériaux présents : tout en inox/plastique ou y a-t-il des métaux doux présents, qui doivent être protégés ? Quelle est la dureté de l’eau utilisée pour le nettoyage ? Cela peut aller de très dure à très douce, mais cela fait une différence dans le choix d’un détergent alcalin approprié. Le traitement du détergent usagé et des salissures pendant le processus de nettoyage est également important.

Il convient de noter que le nettoyage et la désinfection sont deux choses distinctes. Un nettoyage efficace consiste à éliminer complètement les salissures et les résidus des surfaces, les laissant visuellement propres pour que la deuxième étape, la désinfection, puisse être efficace. Les surfaces seront débarrassées des salissures, mais les micro-organismes resteront. L’utilisation de désinfectants validés sur les surfaces, en respectant les instructions et les temps de contact, réduit les micro-organismes à des niveaux acceptables pour la production alimentaire, de sorte qu’ils ne constituent pas une menace pour la santé.

Le régime de nettoyage moderne est le suivant : rincer les débris, nettoyer à l’aide de détergents, rincer à nouveau, puis désinfecter la surface « propre » à l’aide d’un désinfectant spécialisé et approuvé. Les détergents sont utilisés pour éliminer les salissures (un mélange de déchets alimentaires et de bactéries) de la surface des équipements de traitement, des sols ou des murs.

Protocole Nettoyage/ désinfection des surfaces et aération des locaux : modalités pratiques

PROTOCOLE NATIONAL POUR ASSURER LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DES SALARIÉS |16 FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19 16 octobre 2020

Partie de l’Annexe 2 :

Il est nécessaire d’effectuer une aération régulière des espaces clos en dehors de la présence des
personnes.
Il est nécessaire de s’assurer du bon fonctionnement et de l’entretien de la ventilation mécanique
(VMC).
Il ne faut pas utiliser de ventilateur, si le flux d’air est dirigé vers les personnes. Les systèmes de
climatisation, dont la maintenance régulière doit être assurée, doivent éviter de générer des flux
d’air vers les personnes et de recycler l’air, en recherchant la filtration la plus performante sur le
plan sanitaire.
Il est nécessaire de réaliser un nettoyage à l’aide de produits détergents pour une remise en
propreté selon les méthodes habituelles, sans mesure de désinfection supplémentaire si l’établissement était complètement fermé pendant le confinement.

Il est nécessaire de décliner un plan de service de nettoyage périodique avec suivi, assurant le nettoyage désinfectant systématique de toutes les surfaces des mobiliers, matériels et ustensiles
sujets aux contacts corporels et susceptibles de pouvoir être contaminées, :

  • Dans les lieux communs pour les portes, poignées, interrupteurs, robinets et équipements collectifs (ex. machines à café, distributeurs, etc.),
  • Une attention particulière doit être accordée aux toilettes, en prévoyant un nettoyage et une désinfection de celles-ci (avec mise à disposition de savon, de serviettes à usage unique et d’une poubelle à vider régulièrement).

Laisser un commentaire

laghouati

Laghouati Mohame El Amine Ingénieur d'état